Albums du moment
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Back In Business Pochette Hvísl Stjarnanna
Chroniques
Pochette Rammstein
Pochette Syntheosis
Pochette Flub
Pochette Masses
Pochette Defeater Pochette Compromissions

Biographie

Iron Age

Iron Age voit le jour en 2004 à Austin, Texas. Le quintet officie depuis ses débuts dans un mix entre Hardcore et Metal inspiré par les ténors de la scène New Yorkaise des années 80 comme Cro-Mags et Agnostic Front mais aussi quelques poids lourds du Thrash tels qu'Overkill. Cette source d'inspiration a pour l'heure abouti à l'enregistrement d'une démo et de deux albums dont le dernier en date voit le jour via Tee Pee Records et répond au nom de The Sleeping Eye.

Chronique

16 / 20
1 commentaire (10/20).
logo album du moment logo amazon

The Sleeping Eye ( 2009 )

Iron Age n’est surement déjà plus une découverte pour grand monde. Et pour cause puisque cela fait quelques années déjà que les américains assènent leur crossover riffu depuis leur Texas natal et au long de tournées qui les auront vus partager la scène avec Cro-Mags, Hatred Surge, Rise and Fall ou encore les voisins surexcités de Mammoth Grinder

Iron Age c’est un Hardcore à l’épreuve du feu : lourd, froid, puissant, implacable. Dans le genre The Sleeping Eye place la barre plus haut encore que par le passé et fait ressurgir entre autres les increvables Integrity dans les mémoires. Ce n’est plus un secret pour personne, surtout par les temps qui courent : les gars de Cleveland ont arrosé de haine la scène hardcore US et mondiale depuis des années au point d’acquérir un statut de groupe culte et il n’est donc guère surprenant de voir surgir un peu partout des formations qu’il aura directement influencées.

The Sleeping Eye est un peu de cela : Une influence notable distillée à travers un riffing thrashisé fourni, véritable marque de fabrique du groupe, un groove métallique froid, presque méthodique et une voix caverneuse coincée entre Freddy Cricien (Madball) et un timbre extrêmement proche de ce qu’on a déjà pu entendre chez papa Integrity (encore une fois). Rien que sur le papier IA charie déjà ce qu’il faut de hargne. Néanmoins Iron Age ne s’arrête pas là, insufflant un aspect mélodique et progressif très prononcé à sa musique sans effriter pour autant les ambiances noires qui caractérisent cet album. Elles n’ont d’ailleurs rien à envier à celles de leurs ainés ou même de contemporains plus frontaux tels que Ringworm, Goldust ou Harm’s Way.
Pour témoins: “The sleeping eye of the watcher?, le double titre “Arcana part I? et Arcana part II? ou “The way is narrow?. Des compositions perchées aux alentours des 6’30 et bien au-delà (jusqu’à 11 minutes pour le seul "The way is narrow" qui compte pour le quart de la durée du disque) qui dissuaderont les plus impatients d’en découdre. Les bombes fastcore de 1’30 comme les tubes rouleaux compresseurs à la Trapped Under Ice et Reign Supreme, Iron Age les laisse à d’autres, privilégiant une alliance de tempi « assagis » - quoique ce n’est pas tout à fait le terme - et de variations rythmiques bien senties pour assise à ses guitares Thrash acérées. The Sleeping Eye n’est pas par définition un album catchy, ultra tendu et efficace en une écoute. Plus monolithique, dominateur et maitrisé le Iron Age nouveau frappe avec précision et se dégage du piège New Yorkais qui l’attendait au sortir du déjà très bon Constant Struggle. Ses géniteurs ont eu l’intelligence de rendre The Sleeping Eye suffisamment inaccessible tout en étant formidablement bien composé et emmené pour insuffler à cet album une ambiance singulière et une identité propre qui lui confère une durée de vie qui devrait surement s’avérer conséquente. Sorte de Leeway en beaucoup plus froid et d’Integrity en beaucoup plus Thrash et mélodique à la fois, Iron Age se positionne intelligemment et cumule aisément les références parmi ce qui a pu se faire de meilleur.

The Sleeping Eye sait accrocher l’oreille et appelle de lui-même à enchainer les écoutes. Si vous faites le test, il y a d’ailleurs fort à parier qu’au bout de quelques unes de celles-ci (seulement), Iron Age obtienne à l’énergie et à la passion un accord général sur la grande qualité de son album. Allez hop, tout le monde dans la fosse maintenant et let’s Thrash!!

A écouter : The sleeping eye of the watcher, The way is narrow...
Iron Age

Style : Crossover / Thrash
Tags :
Origine : USA
Site Officiel : thesleepingeyeofold.blogspot.com
Myspace :
Amateurs : 0 amateur Facebook :