logo Inherits The Void

Biographie

Inherits The Void

Inherits The Void est un one man band Clermontois de Black Metal aux inspirations Post Black Metal et Post Hardcore. Dès 2020, A. propose Mémoires, un EP de 6 titres alliant un Black Metal viscéral et mélodique à un Post Hardcore expressif.

Chronique

Mémoires ( 2020 )

Le Post Black Metal a toujours été, par essence, un style évoquant des voyages. Ceux-ci allient souvent paysages somptueux et émotions viscérales. Sans déroger à la règle, Mémoires, du one man band Inherits the Void (chapeauté en totalité par A.), nous transporte au sommet de montagnes enneigées.

Quelques minutes suffisent pour comprendre qu’Inherits the Void s’exprime avant tout au travers des mélodies. Elles sont le véritable fil rouge de chacun des titres de cet EP. Black Metal oblige, ces dernières s’affirment par de longues mesures en tremolo picking (à la Downfall of Gaia), complétées ça et là par des leads plus éthérées inspirées d’Alcest (époque Ecailles de Lune). Dans la plus pure tradition Post, Inherits the Void joue avec la multiplicité des voix et des harmonies en superposant les parties rythmiques et mélodiques. Au final, l’album est riche en sonorités variées mais toujours maîtrisées (Mémoires). 

Une des richesses de l’EP c'est sa capacité à déplacer l’audition au gré de l’humeur sur les mélodies plus acerbes des trémolos ou sur les leads envoûtantes répétées en boucles. A la manière de Déluge, on retrouve chez Inherits the Void, au milieu du fleuve de mélodies, quelques breaks judicieusement placés (Mémoires, Illusions). Ces derniers permettent de casser la monotonie mélodique, de faire respirer l’ensemble et d’assurer la concentration de l’auditeur. Toujours dans un même objectif de respiration, le titre acoustique Ascension offre un dernier souffle avant la rafale finale portée par le titre Le Dernier Visage (qui termine parfaitement bien l’album dans une superbe superposition de voix). 

La batterie et la basse, même si elles ne sont pas centrales ici, s’intègrent à l’ensemble et viennent enrichir en émotions les passages les plus vindicatifs de l’EP. La voix, elle, est hurlée tout au long de l’album avec une monotonie propre au style (élément qu’on retrouve chez Déluge et Céleste ou encore Oathbreaker par exemple) permettant de souligner la noirceur de l’ensemble. Le mix emprunte au Shoegaze en plaçant la voix très en arrière pour lui donner une texture vaporeuse et insaisissable. Elle mériterait, par moments, d’être mise plus en avant pour se faire plus impactante.

Pour une première, il y a largement de quoi ravir les aficionados du genre (dont votre humble serviteur fait partie, avouons-le). Avec ce Mémoires, A. tente de tracer son chemin en proposant un un Post Black Metal inspiré où la mélodie joue un rôle central et onirique : celui de la lumière au milieu des ténèbres.

A écouter : Illusions, Mémoires, Le Dernier Visage
Inherits The Void

Style : Post Black Metal
Tags : -
Origine : France
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 0 amateur Facebook :