Albums du moment
Pochette The Waste Land
Pochette Total Dump
Pochette Hier Déjà Mort Pochette Lost Empyrean
Chroniques
Pochette Pantophobie
Pochette Berserker
Pochette I, The Mask
Pochette Broken
Pochette Algorythm
Pochette Traveler Pochette Rituals of Power
Découverte
Pochette Nosebleeds

logo Impaled Nazarene

Biographie

Impaled Nazarene

C’est en Finlande en 1990 que se forme Impaled Nazarene autour de la famille Luttinen. En effet, le groupe est d'abord formé par deux frères ; Mika (chanteur) et Kimmo (batteur) épaulés par Mika Pääkkö et Ari Holappa à la guitare et Antti Pikhala à la basse. Orientée Black Metal, leur musique évoluera vite vers un mix de Black / Punk. La première démo intitulée Shemhamforash est enregistré en 1991 avec ce line up mais ne sera distribuée qu'en 1992, année de leur premier vrai concert en ouverture de Beherit. Peu après, Antti quitte le groupe et est brièvement remplacé par Harri Halonen qui quitte également le groupe en compagne d'Ari. Qu'à cela ne tienne, Impaled Nazarene se produit alors en trio en Finlande. C'est à ce moment qu’ils sont signés par le label français Osmose Productions. Pääkö quitte le groupe et Taneli Jarva de Sentenced et Jarno Anttila de Belial sont alors engagés d'abord en session puis définitivement pour l'enregistrement du premier album, Tol Cormpt Norz Norz Norz, et du EP Sadogoat. En 1993, la formation enregistre Ugra Karma au Tico Tico Studio en Finlande avec Ahti Kortelainen et sort de l'Underground. Ugra Karma changera de pochette par la suite à cause de l'utilisation d'une image tirée d'un livre des Hari Krishna qui portent plainte. Mika s'en est souvenu et leur a spécialement dédié une chanson dans un album des Rocking Dildos. Il s'ensuit logiquement en 1994 une première tournée européenne en tant qu'invité d'Ancient Rites. Dès leur retour en Finlande et toujours en 1994, Impaled Nazarene retourne en studio pour enregistrer Suomi Finland Perkele, lors de sa sortie en France, un groupe de jeune communiste a fait pression sur la Fnac pour tenter de retirer l'album des bacs à cause d'un texte trop extrême ; Total War Winter War fait référence à une ancienne guerre de la Finlande. En 1995 a lieu la deuxième tournée européenne pour la promotion de l'album. Reima Kellokoski de Belial rejoint le groupe. C’est alors que Kimmo Luttinen quitte Impaled Nazarene suite à de mauvais rapports avec Mika son frère et part former le groupe Legenda. Impaled Nazarene enregistre en 1996 l'album Latex Cult et le EP Motorpenis et renoue avec le Black / Punk brutal et efficace. Taneli Jarva quitte le groupe et est remplacé par Jani Lehtosaari d'Obfuscation et Belial. La formation s'embarque ensuite pour une longue tournée européenne avec entre autres Cannibal CorpseDark Tranquillity et Immolation. En 1998 sort Rapture, album dont Mika apprécie le moins la production. Le groupe part en tournée en Amérique et joue notamment en tête d'affiche du Metalfest de Montréal suite au split de Suffocation (qui se reformera quelques années plus tard) qui devait assurer cette position. La tournée continue en Russie avec Children Of Bodom. Rapture est le dernier enregistré au Tico Tico Studio puisqu’une bagarre entre les membres du groupe dans l'enceinte. 
En 1999, grande évolution pour Impaled Nazarene avec l'entrée dans le groupe d'Alexi Laiho de Children of Bodom et surtout une modification musicale puisque le groupe possède maintenant deux guitares et propose des soli ainsi que des riffs plus évolués, Nihil marque un tournant dans l’histoire du groupe. Malheureusement ou heureusement selon les avis, Laiho ne peut assurer toutes les tournées à cause de son implication dans Children Of Bodom et le groupe s'en sépare. Une autre raison de son départ et purement et simplement que Mika Luttinen l’a viré ne supportant pas son comportement de starlette, le caractère de Luttinen étant explosif on peut penser que ce dernier l’a sèchement congédié de son projet de toujours. En 2001 sort Absence of War Does Not Mean Peace et voit l'arrivée de Teemu Raimoranta alias Somnium de Finntroll, cette collaboration ne durera qu'un an suite au décès de Teemu. Cet opus voit aussi le remplacement du bassiste Jani par Mika Arnkil d'Antidote et Abhorrence. En 2003 sort All That You Fear qui marque le début du déclin pour les Finlandais, le monde de la musique évolue et de nombreux groupes ont du mal à suivre, Impaled Nazarene malgré un haut statut dans le milieu perd de sa superbe et voit sa popularité baissée à partir de ce moment. En 2005 parait le live Death Comes In 26 Carefully Selected Pieces, il est enregistré au Tavastia Club de Helsinki en Finlande le 19 décembre 2004. Deux albums suffiront en 2006 et 2007, Pro Patria Finlandia et Manifest, puis Road To Octagon en 2010, et enfin Vigorous And Liberating Death en 2014. 

Impaled Nazarene fut l’un des groupes majeurs du Metal Extreme durant les années 90 et début 2000, leur style qui est un mélange de Black / Punk explosif a suscité énormément d’intérêt au travers du monde, le groupe se produisant vraiment partout. Très provocateurs ils sont au centre de nombreuses polémiques ce qui explique aussi leur succès mais leur déclin, les textes tournent autour de sujets tels que le satanisme, le nucléaire, les guerres, le sexe, la violence, la politique, le patriotisme.

Chronique

15 / 20
1 commentaire (16.5/20).

Absence of War Does Not Mean Peace ( 2001 )

Impaled Nazarene, malgré une apparence de gros durs voire de groupe de gars un peu craignos, est en fait le diablotin du Black Metal Finlandais. La gargouille rigolarde, le troll alcoolique, en bref, le keupon de service qui sert à rien qu’à foutre l’zbeul là où il passe. 

Au milieu des SargeistSatanic Warmaster, Behexen tous plus grises mines les uns que les autres, nos trublions ont cet héritage Punk/Thrash, des plus exacerbés sur cet album, qui change complètement la donne. Ici le Black est rapide et saccadé, remontant à la source Venom/Bathory sans omettre Mötörhead pour les chevauchées poussiéreuses et Rock n’ Roll. Ça vous rappelle MidnightSpeedwolf ou Chapel ? C’est normal, on peut aisément imaginer que Impaled Nazarene a mis le pied à l’étrier à ces formations revival qui font aujourd’hui le bonheur de petits et grands. 

Et comme on peut s’en douter avec ce genre de description, l’heure est à la fessée servie gracieusement sur chaque titre. Déjà parce que le batteur fait un travail de touka-touka plutôt convaincant et efficace, sans oublier de mettre en valeur les trouvailles des copains (The Lost Art Of Goat Sacrificing). Et puis sous des airs je-m’en-foutiste, on sent que les gratteux ont travaillé leurs gammes de Speed Metal, Thrash Metal et Black Metal 1ere vague. Les tubes pleuvent, bien souvent pied au plancher avec Prequel To Bleeding, Hardboiled And Still Hellbound, Nyrkilla Tapettava Huora, tous martelés par une batterie sans merci. Les mid-tempos (toute proportion gardée) n’en sont alors que plus jouissifs, Via Dolorosa par exemple est ridiculement dansant et peut de fait trôner sans problème au top 3 des meilleurs titres du disque. Qui a dit qu’un 2-step sur du BM était impossible ? 

Certes Absence Of War Does Not Mean Peace n’est pas exempt de tout défaut, son époque peut expliquer des double-pédales trop sèches, on remarque aussi forcément cette similitude entre les titres, mais dire qu’Impaled Nazarene a sorti un disque parfait ne serait pas vraiment leur faire honneur. Ce sont 37 minutes de spontanéité aussi naïve que génialement crétine, la B.O. de vrais Jackass du Nord qui ne se lassent pas d’aller faire les cons avinés dans un train fantôme à quarante ans passés.

« Kill Your Parents For Impaled Nazarene »

A écouter : Hardboiled And Still Hellbound, Via Dolorosa