logo Immoor

Biographie

Immoor

Casey Immoor : Guitare/Claviers/Chant

L'acquisition d'une guitare à l'âge de 12 ans, et la nécessité d'enregistrer la moindre note, ont rapidement conduit Casey Immoor à s'intéresser à divers autres instruments, puis à étudier le solfège au collège, avant de s'aventurer au sein de multiples formations. L'aboutissement de cette passion dévorante prendra forme en un projet qu'il mène en solo : Immoor. Deux longues années, voilà le temps qu'il aura fallu à Casey pour écrire, composer, orchestrer et enregistrer son premier full-lentgh, The Thievery of Your Own Things, puis l'éditer en autoproduction via Immoor Productions.

Chronique

15.5 / 20
1 commentaire (19/20).
logo amazon

The Thievery of Your Own Things ( 2006 )

“I wrote 50% of this music before The Postal Service album was even out.? (Casey Immoor, Source Sleeping with Headphones). Une citation pour clarifier les choses et pour éviter ainsi de taxer Immoor de simple plagiaire. Car même si la comparaison semble aussi inévitable qu’évidente avec le side-project de Ben Gibbard (Death Cab For Cutie) et Jimmy Tamborello (Figurine, Dntel,…), indéniable à l’écoute de "String", n’en demeure pas moins un album à la fois léger, subtil, qui plaira aux inconditionnels de Give Up, tout en leurs permettant de patienter jusqu’à son successeur.

The Thievery of Your Own Things devrait tout autant attirer l’attention des amateurs de The One AM Radio, que de The Notwist, ou Lali Puna, et dans une moindre mesure, les nostalgiques de la synth-pop des 80s :  une rythmique binaire en toile de fond dont la prévisible monotonie se voit brisée par des beats indécis, aux va-et-vient incessants ; des entrées en matières tantôt vaporeuses ("Chemical Feelings","Concrete Boots"), tantôt robotiques ("Collapsible Construction","Unit 371") ; le soutien occasionnel d’instruments plus conventionnel (guitare sèche sur "Alive for the Moment", batterie sur "Underside Up" et "Math") malgré la présence plus récurrente d’un piano. Le tout témoigne d’une certaine richesse des mélodies, chacune ayant une couleur propre à la durée malléable pour mieux contrer cette fameuse rythmique binaire.

Et même si quelques faiblesses demeurent ("In Tow","Mushroom Cloud"), la découverte tardive de cette œuvre laisse derrière elle un doux regret, celui de n’avoir pu la voir intégrée à bons nombres de classements 2006. Récompense qui aurait été bien méritée…

Télécharger "String".
Ecouter sur MySpace.

A écouter : "String"; "Chemical Feelings"; "Concrete Boots"; "Bows and Arrows"
Immoor

Style : Electro Pop
Tags : -
Origine : USA
Site Officiel : immoormusic.com
Myspace :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :