Albums du moment
Pochette Lament
Pochette Erase Pochette Couvre-sang
Chroniques
Pochette Ultra Mono
Pochette Love Exchange Failure
Pochette Love & Decay
Pochette Surface Noise
Pochette Ohms
Découverte
Pochette Moozoonsii

Biographie

Ill Bill

Ill Bill est l'ancien MC de Non Phixion, et en plus de sa carrière solo, travaille actuellement avec La Coka Nostra (avec Everlast, Slaine, DJ Lethal, ...). Son premier album solo What's Wrong with Bill? sort en 2004, suivi de mixtapes et diverses contributions.
En septembre 2008, son second album The Hour of Reprisal voit le jour, entouré de Necro, B-Real (Cypress Hill), Max Cavalera (Soulfly) ou encore des Bad brains.

Chronique

16 / 20
3 commentaires (14.17/20).
logo amazon

The Hour of Reprisal ( 2008 )

Toute la vague de Hip Hop US a de beaux jours devant elle : entre Necro, Jedi Mind Tricks, Army Of The Pharaohs ou celui qui nous intéresse ici, à savoir Ill Bill, les dernières sorties sont de qualité. Autant le dire de suite, The Hour Of Reprisal ne dépareille pas et dévoile son potentiel dès la première écoute : un album de haut niveau. Le flow direct et tranchant, des instrus de haute qualité et des featuring qui collent K.O. en quelques instants. Ill Bill a mis les petits plats dans les grands sur The Hour Of Reprisal : Max Cavalera (Soulfly, Sepultura), Vinnie Paz (Jedi Mind Tricks) Slaine, B-Real (Cypress Hill) ou encore Necro. Du beau monde en somme, soutenu par une production épique. Le timbre se révèle chaud, jamais trop guttural ou violent mais avec une mélancolie ancrée sur la plupart des mots (Society Is Brainwashed, My Uncle) et à l'image de l'artwork, The Hour Of Reprisal apparait souvent comme abattu, presque désespéré (Too Young). D'autre part, des morceaux comme War Is My Destiny, The Most Dangerous Weapon Alive ou I'm A Goon laissent transparaitre que le hip hop de Ill Bill est riche, varié et surtout ne s'embourbe pas dans une sensation de redite.

Mais au de-là de l'aspect clinquant de The Hour Of Reprisal, on se retrouve confronté à des textes sombres, sans tomber dans le côté sexe crade de Necro ou le décalé de RA The Rugged Man. Le single My Uncle, au flow agressif, se voit affublé d'un refrain que l'on pourrait juger plutôt malsain :
"My uncle shoots heroin, my father used to do cocaine
My moms used to smoke weed with her friends when I was eight
Smoked weed when I was twelve, sold weed at fourteen
Bombing for peace is like fucking for virginity
"

Ill Bill aime le métal, comme il a su le montrer sur Heavy Metal Kings (issu de Servants in Heaven, Kings in Hell de Jedi Mind Tricks) et le dévoile à nouveau sur War Is My Destiny, Babylon (avec Howard Jones de Killswitch Engage) ou encore U.B.S. (Unauthorized Biography of Slayer). Certes, les officiados du true métal seront perplexes, mais toute personne curieuse pourra y trouver son compte, retrouvant un côté direct et des rythmiques / samples ancrées dans le son des cordes qui résonnent.

Mais Ill Bill sait aussi mettre en place un Hip Hop certes moins enfumé ou putassier que les derniers Eminem ou consorts, mais tout autant groovy, aux beats retentissants : le très bon I'm A Goon, l'excellent Pain Gang (où l'on retrouve un B-Real au meilleur de sa forme), ou encore le fédérateur Coka Moschiach.

The Hour Of Reprisal est à classer au même niveau que What's Wrong with Bill?, précédent opus du MC. Certes pas aussi sombre que le dernier Dalek, Ill Bill a le mérite de proposer un album fouillé, aux instrus parfois très métallisées et qui tournera sans doute une paire de fois dans votre platine, aux côté du Death Rap de Necro...

A noter qu'une seconde version du disque circule sur internet, composé pour la plupart de morceaux qui ne sont pas sur la version commercialisée. Par exemple l'excellent I'm From Brooklyn ou The Revolution Will Be Classified. A découvrir pour les curieux...

A écouter : My Uncle - Coka Moschiach Pain Gang