Titre : Savage Sinusoid Année : 2017
Nombre de titres : 11

Tracklist
01. Viande
02. ieuD
03. Houmous
04. Opus Brain
05. Problème d'Emotion
06. Spaghetti Forever
07. Cheval
08. Apopathodiaphulatophobie
09. Va Te Foutre
10. Robert
11. Au Revoir
Acheter : logo amazon
Label : Metal Blade Records
Collection : 1 membre possède cet album.
Moyenne lecteurs : 13.32/20 (19 avis dont 7 avec commentaire)


Laisser votre avis

Commentaires

metgopsypeth123 18 / 20 Le 19/07/2019 à 12H26

Enfin, Igorrr maîtrise son sujet! Quelque peu bordélique auparavant bien que prometteur, là il a trouvé la recette quasi parfaite. Le bordel et la folie ambiante font mouche sans être contenus, la prod est incroyablement bonne. Ce disque a une durée de vie infinie.
Bref, une grosse tartine qui fait du bien.

Staphylin 8 / 20 Le 16/07/2018 à 01H30

On a envie de dire "tout ça pour ça"

Le problème avec la musique c'est qu'un riffe de guitare de 6 notes peut être très moche ennuyant et sonner pas beau, alors qu'un autre riffe de guitare de 6 notes peut être incroyablement beau et puissant. Et cela avec la même guitare et la même production.

Et cela, sans que la science n'arrive à l'expliquer. C'est ça le problème d'Igorr :
OUI OK c'est très original, drôle, what the fuck, du jamais entendu
OUI OK, il mélange du barock, du blast de death metal, du black, de l'opéra, du aphex twin et encore 15 autres trucs
OUI OK, il a une grande maîtrise des software informatique et il s'amuse bien à passer des heures à copier coller des sons sur son ordinateur

MAIS la composition elle-même est à chier, les riffs sont mauvais, les accords sont mauvais, si on transposait tout ceci sur un piano ce serait pas intéressant HORS toutes les meilleurs chansons de la musique ont cette particularité : si on en fait une cover au piano seul, ça sonne bien.
Igorr propose beaucoup de bonnes idées mais qui sont simplement mal faites : exemple, quand il s'est dit en studio "Eh les mecs on va finir ieuD sur une flûte à bec qui sort de nul part" c'est une bonne idée, sauf que le riffe de la flûte pourrait s'accorder, finir en beauté, hors non c'est tout mal composé. On dirait que les notes sortent au hasard, ou qu'il a joué au dé quelles notes sortiront.

C'est un peu comme le fond et la forme : en musique il y a ce qu'on dit (la partition, la mélodie) et comment on le dit (les instruments). Ici Igorr le dit de la meilleure manière possible, mais dit quelque chose de bordélique, de mal accordé et de mal composé.

Si pour ses prochains albums Igorr commençait par composer des oeuvres incroyables au piano, puis les transposaient avec les 20 instruments de son délire, on atteindrait un 20/20 facilement. Et c'est possible, il l'a déjà fait sur ieuD (le passage hurlé, magnifique) ou sur Tout Petit Moineau)

iam_trying_to_belive 0 / 20 Le 19/01/2018 à 08H04

rien à dire de v^bien sur cette horrible musique, svp lesadmin du site, veuillez supprimer mon commentaire!!!

Adrix 9.5 / 20 Le 05/01/2018 à 09H20

Breakcore/baroque/prog/space/transcendent/hypnotic/moutard/galaxy/popcorn... METAL

Sugarbread 9 / 20 Le 04/01/2018 à 17H05

Très très emballé les premiers mois d'écoute, j'ai finalement (comme tous les albums d'Igorrr jusque là mais pas pour les mêmes raisons) de plus en plus de mal à revenir sur ce Savage Sinusoid. Je le trouvais plus digeste que les précédents opus, sur les premières écoutes, mais au final il s'est produit l'effet inverse, il m'ennuie assez profondément depuis.
Je ne sais pas si c'est le fait de les avoir vu en live (j'ai eu l'impression de voir Nightwish en formation DJ/batteur/chanteurs) et d'avoir trouvé ça relativement à chier qui m'a complètement cisaillé le plaisir de l'écouter. Mais il ne passe plus du tout cet album.

kmguards 18.5 / 20 Le 03/01/2018 à 17H04

De la bombe !!!
J'aimais déjà les autres albums mais là, c'est largement plus facile à écouter, vachement catchy, j'adore !

Wammy33 16 / 20 Le 21/09/2017 à 10H02

Je ne connaissais pas du tout Igorrr, bien m'en a pris de mettre une oreille sur IeuD, puis Cheval, puis l’œuvre de cet illuminé (au sens noble du terme) a pris tout son sens. D'une créativité incroyable, l'animal repousse les frontières musicales plus loin que d'autres avant lui.
Je ne suis pas fan des parties plus synthétiques mais honnêtement, comment résister à une vision de la musique comme celle ci.
Je suis convaincu que l'avenir de la musique passe par le mélange, Igorrr en fait la synthèse. Magique.

Igorrr

Style : Breakcore baroque metal
Tags : -
Origine : France
Myspace :
Amateurs : 38 amateurs Facebook :