Chroniques
Pochette misère
Pochette There Existed an Addiction to Blood
Pochette Eternal Forward Motion
Pochette Only Self Pochette Epos

logo Ira

Biographie

Ira

Ira est né en Allemagne en 2003, des cendres du groupe de Grindcore Blindspot A.D., composé de Alexander Fromm (Basse), Thomas Klaus (Batterie), Steve Hartmann (Guitare), Andreas Rosczyk (Guitare) et Toby Hoffmann (Chant). En 2005, le premier album du groupe voit le jour sur le label Go-Kart Records, plus habitué à des sorties Punk en dehors de Transmission 0. Ira n'est d’ailleurs pas vraiment éloigné de ces derniers, au confluant de groupes tels que Neurosis, Godspeed You! Black Emperor ou encore les parties les plus aériennes de Envy. Un second album voit le jour en 2009 chez Golden Antenna Records, intitulé Visions Of A Landscape. Une suite lui est donnée en 2011 avec These Are The Arms.

Chronique

15.5 / 20
1 commentaire (18.5/20).
logo album du moment logo amazon

The Body And The Soil ( 2005 )

Premier contact avec la bête : une pochette des plus étranges, certainement un scolopendre réalisé a base de collages d’une même photo divisée en dizaine de fractales et très vite on s’aperçoit que cette première approche représente bien la musique des teutons d’Ira (pour sa complexité, sa noirceur et ses influences).
En neuf pistes (dont deux interludes), pour près de 55 minutes, il ne vaut mieux pas être allergique aux morceaux qui s’étirent et aux ambiances qui prennent leur temps pour s’installer. D'ailleurs, dans ce domaine Ira excelle, chaque morceau vient poser une atmosphère bien particulière, lourde et oppressante le plus souvent (façon Neurosis comme sur le titre ouvrant cet album : Soil, qui rappelle aussi les passages les plus calmes d’Envy) parfois plus mystique et aérien (là on citera Godspeed You! Black Emperor) ou encore sur de brefs envolées presque entraînantes (pourquoi ne pas citer Sonic Youth ? Allez c’est fait.). Là je pense que les amateurs de musique à ambiance sont déjà en train de saliver ; et ils ont bien raison, car même si Ira n’est pas Neurosis, Envy ou Godspeed You! Black Emperor et que leur musique est encore un peu trop imprégnées de ces influences, le futur s’annonce des plus radieux pour ce groupe.
Bien que les influences soient trop marquées Ira insuffle à ses compositions le petit plus qui le fait tout de même se démarquer. Déjà par cette voix qui rappelle bien plus des groupes rock moins lourd, et ce contraste entre les vocalises qui s’étirent pour venir épouser la noirceur des compos donne un cachet tout particulier aux compos. Les neuf titres s’enchaînent donc sans pause, l’album peut en effet être pris comme une seule piste, la segmentation des morceaux ne pourrait être là que pour indiquer les changements de tonalité du morceau, rien d’autre.

The Body And The Soil est donc un premier jet sur lequel on pourra, en étant tatillon, porter quelques critiques en particulier sur les influences trop présente; mais on ne pourra que s’incliner face à la dextérité de ce combo allemand qui, si ils continuent sur cette voie, devraient nous pondre des albums de très bonne qualité. En attendant, celui-ci n’en manque pas et comblera sans problèmes les amateurs du genre.

A écouter : en une seule fois, mais plusieurs fois