Albums du moment
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Back In Business Pochette Hvísl Stjarnanna
Chroniques
Pochette Final Transmission
Pochette Rammstein
Pochette Syntheosis
Pochette Flub Pochette Masses

logo I

Biographie

I

Immortal en sommeil, et bientôt réactivé pour une série de concerts en 2007 à la manière d'Emperor en 2006, voici que déboule I, projet de son chanteur Abbath. I, en voilà un nom simpliste pour un groupe aussi percutant. Le line-up a des allures de Dream Team norvégienne. En effet, outre  Abbath et le batteur Armagedda (ex-Immortal), le groupe rassemble notamment King Ov Hell, ex-bassiste de Gorgoroth (et membre de Sahg et Jotunspor) et Ice Dale le guitariste de Enslaved. Tous deux sont aussi membres du groupe Audrey Horne, ce qui assure une solide base rock'n roll à ce nouveau combo. I propose un heavy incisif mixée à des racines black metal, avec des riffs classiques, des refrains puissants, un chant rocailleux au possible et des arrangements épiques. Leur premier album sorti chez Nuclear Blast America, Between Two Worlds, offre une sorte d'hommage à Quorthon, l'homme derrière la légende Bathory, dont l'influence est palpable. Dans le même temps, c'est une part d'Immortal qui se voit ressuscitée par ce projet, puisque Demonaz, l'autre membre fondateur du célébrissime groupe, signe tous les lyrics de cet album. Le groupe a fait ses débuts sur scène chez lui en Norvège lors du festival Hole In The Sky à Bergen.

Chronique

16 / 20
13 commentaires (16.35/20).
logo amazon

Between Two Worlds ( 2006 )

I sera peut-être le groupe d'un seul coup, mais alors quel bon coup! Imaginez Immortal se taper le fantôme de Bathory et vous aurez une idée de ce qui va vous être proposé ici. Si l'on ajoute que Between Two Worlds est parcouru par un feeling rock'n roll par endroits, tout en proposant un heavy black puissant et épique produit par la grosse patte de Peter Tägtgren (Hypocrisy), nul doute que beaucoup seront intrigués.

L'album débute avec une attaque très rock'n roll, un peu à la Motörhead, dont l'ombre plane sur ce disque en quelques endroits. Storm I Ride n'est pas pour autant une déclaration d'intention pour l'ensemble du disque, mais constitue une excellente entrée en matière hyper accrocheuse qui a le mérite de lancer la machine à riffs. Ce morceau impétueux, c'est un peu la récréation black'n roll typique, à croire que nos copains Norsk se refilent tous le virus, et d'autres pistes heavy thrash telles que les abrasives Battalions et Cursed We Are en sont les cousines de tempêtes. Abbath chante avec une voix black, timbre hérissé, crachant des lames de rasoirs, à la Immortal. Certains riffs étaient même prévus à l'origine pour un album du groupe de l'aveu de Abbath. Long d'une quarantaine de minutes qui défilent à grande vitesse, Between Two Worlds a le temps néanmoins d'imprimer un climat nordique par essence. On ne saurait rendre justice qu'à ce qu'on connaît le mieux, et les paysages musicaux dessinés évoquent de grandes étendues blanchies par la neige et le froid du Grand Nord, typiques de ce qui fait l'identité d'Immortal. Et ce n'est pas Days Of North Winds qui viendra contredire les faits, tout en établissant un pont musical et thématique entre deux rives.

En effet, au fur et à mesure de l'écoute, parce qu'Abbath chante plutôt que d'éructer, que l'on perçoit des nuances inhabituelles, empreintes de gravité, moins criardes, la figure tutélaire de Quorthon s'impose. Les morceaux pour la plupart mid tempos sont dépourvus de blasts et présentent des structures travaillées sous une allure épurée, à la fois pleines de fougue et de noblesse. Ice Dale gratifie les compositions de soli mélodiques superbes de limpidité, tandis que la paire rythmique est au diapason. Warriors, Between Two Worlds, Mountains  et Far Beyond The Quiet sont ainsi les meilleures représentantes d'une tendance épique et même guerrière qui évoque immanquablement la période viking de Bathory. Les riffs gras et simples et les breaks qui parsèment les compositions retrouvent même ce cachet atmosphérique qui a tant fait pour la renommée du groupe suédois. Far Beyond Quiet est d'ailleurs un hommage direct à Quorthon, aussi bien dans le texte qu'à travers une superbe composition glaciale et même mélancolique par son riff principal. La pièce de résistance de cet album indéniablement.

Between Two Worlds, c'est une voie médiane entre un heavy black puissant proche des derniers efforts d'Immortal et l'au-delà nordique de Bathory. C'est surtout un disque de grande qualité, qui n'invente rien et propose même beaucoup de vieux, mais avec une classe indéniable. I semble ainsi interroger nos coeurs de metalheads pour savoir qui de Immortal ou de Bathory a sorti un improbable et très bon nouvel album.

Storm I Ride et Cursed We Are en écoute sur la page myspace du groupe.

A noter deux morceaux bonus sur l'édition limitée du disque, Bridges Of Fire et Shadowed Realms.

A écouter : Storm I Ride, Warriors, Mountains, Far Beyond The Quiet