Albums du moment
Pochette Fog Infinite
Pochette Gris Klein
Pochette God's Country Pochette Ritma
Chroniques
Pochette Oscillate
Pochette Causa Sui
Pochette Split avec Saar
Pochette Moonglow
Pochette La Banalité du Mal Pochette City Burials

Biographie

Housebound

En cinq années d’existence sous sa forme actuelle, Housebound a eu le temps de se faire connaître sur les routes de France et d’ailleurs. Conçue pour les performances live, cette formation voit le jour en 1998 et connaît une première impulsion décisive en 1999 avec l’enregistrement d’une démo chapeauté par le collectif Dirty8 que le groupe vient de créer. En 2000 Ludo (guitare) rejoint : julien (guitare), Jonathan (basses), Paul (batterie), et Zed (chant). Tout de suite, leur son voyage et brouille les pistes, à la fois subtil et puissant. Le combo strasbourgeois distille un métal racé et personnel aux influences parfaitement digérées. Autour d’une trame métal-hardcore, Housebound déroule des riffs tranchants, combinant dans ses rythmiques dérangés et indispensables un clair obscur de rage et d’apaisement avec une science du break implacable. Pour l’heure, après quatre années de tournées en France, et dans des salles prestigieuses telles que la Laiterie ou le Pezner, accrochant des premières parties de choix (Suicidal tendencies, Crazy town…), fidèle à des rendez-vous incontournables (Dirty8 festival à la Laiterie, festival des artefacts), c’est un groupe à maturité qui nous prépare de nouvelles compositions et part pour le Bakery studio de Budapest en mai 2005. Enregistré et mixé par Zoltan Varga, On a daily basis prouve, dès sa sortie en Avril 2006, que les Housebound sont aussi des bosseurs et qu’ils ont su remporter le pari de cet exercice particulier en transposant sur galette leur fougue communicative.
La tournée ‘On A Daily Basis…’ qui démarre à la sortie de l’album en Avril 06 ne cessera qu’en Décembre 2007 et sera passé en Suisse, Belgique, Hongrie, Roumanie, Pologne, Hollande et bien sûr en France avec des tournées-marathon comme le ‘Lazy / Fischer / Housebound Tour’ en Octobre 06 ou encore la tournée ‘Dirty8tour’ en Novembre 2007.
Le groupe prépare actuellement le successeur de On A Daily Basis… prévu pour l’automne 2008…

Chronique

Winter Blow ( 2010 )

L'idée de proposer un album en 2 parties peut sembler un défi. A l'heure de la dématérialisation, des albums de 90 minutes remplis à ras-bord de suppléments et d'une crise financière où chacun surveille ses deniers, Housebound tente un pari risqué.

Certes, derrière 8€ et 6 titres, on a de quoi faire et le ratio prix/morceau devient intéressant après un rapide calcul, mais derrière chaque coup marketing, chaque publicité à l'arrière d'un bus porté par un mannequin retouché de partout ou chaque bannière flashy se cache une paire de musiciens qui ne demandent que peu de choses : jouer. Housebound semble être de ceux là car une fois la galette dans le lecteur, le son ne tarde pas à se dévoiler. Energique, mélange typique entre Hardcore et Metal, le tout avec un brin de 'N'Roll pour tenir sur 25 minutes sans ralentir la cadence : la touche Dirty8 (Sikh, S-Core, ...) en somme. Il ne faudra pas plus de temps à Housebound pour convaincre, peut être même pas assez si l'on prend en compte la présence d'un second volet d'ici peu.

J'avoue avoir un gros faible pour The Great Society ou Dear Whoever, dont le groove n'est pas à démontrer. Au delà, un léger engourdissement sonore peut se faire sentir sur les vocaux: les parties plus chantées sur Channel #5 manquent d'enthousiasme et le timbre "hurlé" peut lasser l'auditeur sur la longueur car sans véritable cassure de rythme. Comme souvent, tout n'est au final qu'une question de point de vue mais la fougue du combo peut se transmettre sans grosse difficulté, encore plus en live.

Winter Blow sonne comme une agréable mise en bouche en attendant Summer Swing. Certains titres tiennent en haleine et s'avère dévastateurs et entre Riffs'N'Roll et Hardcore'N'Co, Housebound démarre fort bien son premier volet. Reste la plus grosse difficulté : patienter durant 6 mois et livre un second opus à la hauteur du premier... Speak Less, Play More !

A écouter : Dear Whoever - The Great Society
Housebound

Style : Metal Hardcore
Tags : -
Origine : France
Site Officiel : housebound.dirty8.com
Amateurs : 6 amateurs Facebook :