Albums du moment
Pochette Trisagion
Pochette VOID
Pochette Måsstaden Under Vatten Pochette Trip To The Void

logo Hooded Menace

Biographie

Hooded Menace

Mené par le guitariste, chanteur et compositeur Lasse Pyykkö, Hooded Menace est un projet Death Doom qui voit le jour en 2007 en Finlande. Caractérisé par une signature mélodique reconnaissable, le groupe ne reste pas dans l'ombre bien longtemps : sorti en 2010, Never Cross The Dead paraît chez les réputés Profound Lore outre-Atlantique, tandis que l'album suivant marque une signature chez Relapse Records. Malgré les changements de line-up fréquents, le compositeur principal tient le cap et poursuit avec succès son exploration de thèmes horrifiques à travers ses paroles, l'imagerie générale, et un Death Metal matiné de Doom. 

Chronique

16.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

The Tritonus Bell ( 2021 )

Familier des cimetières reculés et des demeures hantées, Hooded Menace traîne dans le paysage Death/Doom depuis déjà un bon moment. La scène ne manque pas d’acteurs ces jours-ci, avec ce Death Old School réactualisé qui ressuscite à qui mieux mieux les Autopsy et autres Incantation (coucou 20 Buck Spin). Mais à l’heure d’une telle recrudescence, la formation de Lasse Pyykkö bénéficie d’un statut à part, celui de groupe à l’identité affirmée, toujours prêt à explorer plus en profondeur le sillon qu’il a creusé. 

Finlandais jusqu’au bout des ongles, le groupe tire une nouvelle fois son épingle du jeu avec des motifs caractéristiques côté guitares, parmi les plus réussis de sa discographie. Par un habile jeu de contrastes, Hooded Menace fait muer des passages franchement sinistres en des mélodies somptueuses (Scattered Into Dark, le céleste Those Who Absorb The Night). Il suffit parfois d’une note ou deux au milieu d’une gamme grinçante pour qu’opère la magie et que les musiciens retombent avec brio sur leurs pattes. Cette formule (qui constitue l’essence du groupe), n’est pas nouvelle. Mais la constante qualité d’écriture évacue toute forme d’ennui et force le respect. Là où l’on pouvait trouver des longueurs à Ossuarium Silhouettes Unhallowed, il n’en est pas question sur The Tritonous Bell

Car le groove, autre ingrédient essentiel pour des compos efficaces, est lui aussi sacrément pensé et travaillé (avec en tête l’explosif break de Blood Ornaments). Il dynamise l’ensemble, apporte du corps sans verser dans les lenteurs faciles et faussement pesantes. Et la palette ne s’arrête pas là : notes claires, chant féminin, batterie costaude, duos de guitares...Tout est au service d’un imaginaire fantasmagorique, du folklore des films d’horreur et autres nouvelles gothiques. Hooded Menace tour à tour inquiète, émeut, attaque, et surtout ne laisse à aucun moment de place à l’ennui. 

La maîtrise de ces outils, travaillés d’album en album, frappe à l’écoute de The Tritonous Bell, équilibre parfait entre une lenteur assumée (quoique plus discrète qu’avant) et des compositions riches. Hooded Menace sert ici un disque qui fera office de maître étalon dans sa carrière.

A écouter : Scattered Into Dark