Albums du moment
Pochette Street Heat
Pochette Necroceros Pochette Vivre Encore
Chroniques
Pochette animus
Pochette W Śnialni
Pochette I
Pochette Silent Running
Pochette Stillness
Pochette La Joie
Pochette Hategod Triumph Pochette Frio

logo Homer

Biographie

Homer

Bert Quinten : guitare
Mattias Vos : basse
Wannes Vanvoorden : batterie
Johan Quinten : chant

En ’97, des membres de Billy Liar et PN forment Homer. Les premiers concerts dans leur Belgique natale et dans le nord de la France s’enchaînent. Entre temps se monte le label Funtime Records qui inaugurera sa première sortie en même temps que celle de Homer qui sortent un split CD avec Billy Liar à la fin de l’année. Durant cet âge d’or du punk rock, ils partageront la scène avec Death By Stereo, Whippersnapper, Floggin’ Molly, Undeclinable, Venerea, Down By Law, No Fun At All, Diesel Boy etc. au Groezrock (Campingfest), Funtime Fest...

Après un changement de batteur (Wannes Vanvoorden rempile), ils finissent par enregistrer du neuf : Painting Memories en 2001 puis un split CD avec Buckle Up l’année suivante.
Mattias Vos devient le nouveau bassiste du groupe qui fait une pause afin de composer des titres et accessoirement se reposer un peu.

En 2005, avec The Punkrock Verses Homer accède au niveau supérieur et se paie une mini tournée européenne avec apparitions sur une sélection de festivals. Continuant sur leur lancée, leur son évolue encore et en janvier 2007 est mis en boîte un nouvel opus, Swan Songs for Broken Voices. Mixé par Alan Douches, il sort (toujours chez Funtime) en avril et marque une orientation différente du quatuor pour sa dixième année d’existence.

Chronique

13.5 / 20
0 commentaire

Swan Songs for Broken Voices ( 2007 )

Un punk rock hardcorisant largement déformé par des influences heavy metal sympho et speed metal très prononcées, voila comment on pourrait (lourdement) résumer ces Swan Songs… quelque peu déroutantes. Si Homer voulait opérer une fusion improbable d’influences variées, il faut au moins lui accorder cette réussite. Quant à savoir si la mayonnaise prendra pour une majorité d’auditeurs, c’est une autre histoire.

Sur des rythmes galopants un poil épiques sur les bords, Johan Quinten, chevelure au vent, est à cheval entre ses 2 chants : voix fluette lyrique d’un côté, et cris vigoureusement virils façon hardcore sur l’autre flanc.
Drivée par son étalon de tête, c’est toute la machine Homer qui se pare de cet étrange mélange de mélancolie et d’agressivité. Les riffs oscillent entre envolées aériennes ("These Sins are Long Forgotten") et mosh parts on ne peut plus terre à terre ("Your Disapproval is My Disgust", “Pump the Brakes?- reprise de Refused) ; pas si choquant au final, pour peu qu’on soit familier aux divers styles. Et puis il faut dire que la maîtrise instrumentale ainsi que la bonne production équilibrent le tout en un juste milieu, adoucissant les antinomies et favorisant l’interaction.

Au final, il ne reste plus grand-chose de la spontanéité punk rock des Belges, submergée qu’elle est par l’instrumentation heavy et la prévalence des ambiances (la piste cachée en est la confirmation finale). Un album ambitieux et décalé (comment pouvait-il en être autrement avec une pochette que ne renierait pas Tim Burton?) qui marque un tournant pour Homer, et sûrement aussi pour ses fans…

Télécharger "Stuck in a Moment"

A écouter : "Swan Songs for Broken Voices"