logo Heidra

Biographie

Heidra

C'est par un froid hiver danois que nait Heidra, près de Copenhague en 2006. Martin W. Jensen (Guitare / Chant) Danny Svendsen (Claviers), Morten Bryld (Chant / Guitare) et Simon Christensen (Batterie) tâtonnent sur leurs débuts et recrutent deux nouveaux musiciens en 2007, Mickey Holm Nesager (Basse) et Mads Akre (Guitare). Incorporant la dureté du Black Metal à des aspects plus mélodiques du Folk et du Power Metal, Heidra sort finalement un première démo nommée The Saga en 2008. Mais le line-up est bancal puisque Simon, Mickey et Mads quittent rapidement le projet. Il faut attendre la venue de Morten Kristiansen (Basse) et de Carlos G.R. (Guitare) pour que Heidra se remette en selle avec la démo Northern Tales, puis du batteur Mikkel Køster pour la sortie de l'ep Sworn To Vengeance. En 2014, Heidra signe chez Mighty Music pour livrer un premier opus abouti : Awaiting Dawn.

Chronique

Awaiting Dawn ( 2014 )

La paternité du Folk Metal on l'attribue à juste titre aux pays scandinaves et si l'on vérifie l'origine des groupes, l'on tombe très souvent sur des formations suédoises, finlandaises, norvégiennes ou même allemandes. Très rarement l'on évoque les groupes Folk Metal du Danemark et pour preuve il en existe à peine une poignée. Ca tombe bien, le groupe du jour est danois, se prénomme Heidra et fait en plus figure de belle découverte dans le genre.

Plusieurs démos et changements de line-up auront été nécessaire pour aboutir à ce Awaiting Dawn qui arrive presque dix ans après les débuts de la formation, mais quand on voit le résultat, on se dit qu'ils ont bien fait de ne pas se précipiter pour créer une œuvre aboutie, ultra épique et éloignée des clichés du genre. Disons qu'il n'est pas facile pour un jeune groupe d'exister quand des formations comme Ensiferum, Eluveitie, Finntroll ou Korpiklaani monopolisent l'attention dans un genre qui a révélé toutes, ou presque, ses subtilités. Mais Heidra tire clairement son épingle du jeu en proposant une musique qui s'éloigne des carcans du Folk Metal en mêlant Power Metal, Folk Metal et Black Metal avec une facilité déconcertante. Deux noms viennent alors rapidement à l'esprit : Ensiferum dont la patentée pagan / viking semble toute trouvée, mais aussi Wintersun, un poil plus resserré sur ses influences et moins expansif dans sa musique. Là où l'on retrouve ce mélange d'influence c'est lorsque le groupe maîtrise autant ses passages guillerets Power Metal, comme la voix Black plus agressive (ou le chant clair pour une fois de bonne facture) qui se marie extrêmement bien à l'ensemble et use des instruments Folk en contre-plan avec parcimonie. 

Bien décidés à ne pas faire un disque mielleux et easy-listening, Heidra étire ses compositions, mais garde toujours en tête une ligne directrice claire. Les instruments tournoient, nous emportent dans un déluge épique, mais n'ont jamais comme objectif de nous perdre dans des méandres de notes pompeuses. Du reste, ces compositions inspirées tiennent largement la dragée haute aux ténors du genre. Il suffit de prendre par exemple Betrayal, petite perle de Black / Folk symphonique au thème central magique et frissonnant pour se laisser convaincre. Les cavalcades sur fond de claviers majestueux à la Equilibrium (Witch Of Prophecy), la rapidité héroïque de The Eyes Of Giants façon Sonata Arctica, le coté médiéval de Harbinger Of War presque dans des sonorités Windiriennes, tout le panel du Folk Metal y passe avec brio et même Wolfborn aux tonalités plus légères proche d'un Korpiklaani passe aussi très bien. A la limite le seul reproche qu'on peut leur faire c'est que Awaiting Dawn ou Betrayal placent la barre tellement haute que la suite, même de qualité, est forcément un peu de dessous et pas aussi enthousiasmante que le début d'album. Par ailleurs, même si cette chronique mentionne plusieurs noms bien connus des amateurs de Folk Metal, il faut garder à l'esprit que Heidra ne fait que les souligner ses aspirations pour se créer un caractère assez singulier pour le genre.

Heidra fait donc office de bouffée d'air frais et ce Awaiting Dawn est une sacrée bonne surprise dans un genre qui se mort la queue. Il n'y a plus qu'à espérer qu'ils fassent parler d'eux au même titre que les nouvelles sorties de Turisas, Equilibrium, ou Finntroll. Ils le méritent grandement.