Samedi 14 avril 2018

Live Report : grosse soirée Metalcore / Deathcore en mars dernier au Metronum de Toulouse. On a assisté aux concerts d'Heaven Shall Burn, August Burns Red, Whitechapel et In Hearts Wake et on vous raconte cette soirée chauffée à blanc par ici.

Mardi 27 mars 2018

Concerts du Jour :
No Age (Indie Punk) seront ce soir au Point Ephémère (Paris) dans le cadre d'une soirée organisée par Super!. Toutes les infos sur l'event FB et les places en vente par ici.
Bell Witch, Monarch et Ataraxie jouent ce soir au Backstage de Paris. Event FB / Billetterie.
Heaven Shall Burn, August Burns Red, Whitechapel et In Hearts Wake jouent ce soir à la Machine du Moulin Rouge à Paris. Event FB / Billetterie.

Samedi 10 mars 2018

Concours : Heaven Shall Burn, August Burns Red, Whitechapel et In Hearts Wake seront en concert le 27 mars à la Machine du Moulin Rouge à Paris. Event FB / Billetterie. À cette occasion, Cartel Concerts et A Jeter Prom vous permettent de remporter 2 x 1 place pour le concert. Pour participer, il vous suffit de répondre à la question qui suit et de remplir le formulaire.

Samedi 24 février 2018

Pour fêter les 10 ans d'Iconoclast de Heaven Shall Burn, Century Media Records va rééditer l'album en 2 x LP le 13 avril. Précommandes.

Mardi 12 septembre 2017

Heaven Shall Burn, August Burns Red, Whitechapel et In Hearts Wake tourneront en Europe en mars / avril, voilà les dates qui pourraient vous tenter :
- 18/03 : Bruxelles (AB)
- 22/03 : Geneve (L'Usine)
- 23/03 : Toulouse (Le Metronum)
- 25/03 : Barcelone (Razzmatazz)
- 27/03 : Paris (La Machine)
- 28/03 : Zurich (Volkshause)

Mercredi 14 juin 2017

All But One (avec du Alestorm et du Heaven Shall Burn dedans) paye son clip pour Persistence

Lundi 08 mai 2017

Die Apokalyptischen Reiter sortira cet été Der Rote Reiter son prochain album chez Nuclear Blast Records. Il sera co-produit par le groupe, Alexander Dietz gratteux d'Heaven Shall Burn, et Eike Freese guitariste chanteur chez Dark Age. Voici la pochette et la tracklist.

Mardi 18 avril 2017

Heaven Shall Burn, Sólstafir, Bömbers, Grave Digger, Firespawn, Raven, Lik, Botanist, The Crawling, Greybeards, Seven Spires, Pantaleon, Pikes Edge et Nord viennent finaliser l'affiche du festival Metaldays 2017 qui aura lieu du 23 au 29 juillet.

Vendredi 24 mars 2017

Heaven Shall Burn vient de clipper le titre Corium, issu de Wanderer paru l'an dernier chez Century Media Records.

Lundi 17 octobre 2016

Clip une nouvelle fois, cette fois ci à 360°, pour Heaven Shall Burn avec "Bring The War Home" extrait de leur dernier album en date, Wanderer. Pour le regarder, c'est dans la suite

Mercredi 12 octobre 2016

Korn dévoile un nouveau titre de The Serenity Of Suffering : Take Me. Deux titres (et leurs clips) ont déjà été dévoilés : A Different World (feat Corey Taylor de Slipknot) et Rotting In Vain.
L'album peut se précommander ici en CD, Vinyle ou MP3, la sortie étant prévue le 21 octobre. Le groupe viendra défendre son nouvel opus le 20 mars à Paris avec Heaven Shall Burn et Hellyeah en première partie, les places sont disponibles ici.

Dimanche 02 octobre 2016

Korn sera à Paris le 20 mars 2017 (Zénith) accompagné de Hellyeah et Heaven Shall Burn. Les places seront en vente demain ici.
The Serenity Of Suffering, leur nouvel album, sort le 21 octobre, celui est en précommande . Deux titres ont déjà été dévoilés : A Different World (feat. Corey Taylor de Slipknot) et Insane.

Jeudi 29 septembre 2016

A votre avis, combien d'exemplaires de ces albums se sont vendus lors de leur sortie aux USA (en une semaine, du 16/09 au 23/09) :
Albums dont c'est la première semaine :
- Ghost - Popestar
- Touché Amoré - Stage Four
- Brujeria - Pocho Aztlan
- Turnstile - Move Thru Me
- Heaven Shall Burn - Wanderer 
Albums sortis avant :
Skillet - Unleashed
- Disturbed : Immortalized
- Ghost - Meliora
Devin Townsend Project - Transcendence
Of Mice&Men - Cold World 
- Five Finger Death Punch - Got Your Six
- Norma Jean - Polar Similar
Prophets of Rage - The Party’s Over 
- Metallica - Black Album
Réponse dans la suite (et si vous avez bien estimé : bravo à vous).

Dimanche 18 septembre 2016

De la vidéo encore avec Heaven Shall Burn et "Passage of the Crane", que vous pouvez découvrir par là.

Dimanche 04 septembre 2016

Heaven Shall Burn vient de lâcher une lyric-video pour "Bring the War Home". Wanderer sort le 16 septembre.

Mardi 09 août 2016

L'édition 2016 du Wacken Open Air venant tout juste de prendre fin, vous pouvez vous y replonger à travers plusieurs concerts visibles dans leurs intégralités sur Arte Concert avec notamment Triptykon, Entombed A.D. ou encore Bullet For My Valentine.

Le festival annonce déjà les premiers noms de l'édition 2017 avec Amon Amarth, Avantasia, Kreator, Mayhem De Mysteriis Dom Sathanas set, Paradise Lost, Heaven Shall Burn, Lacuna Coil, Powerwolf, Candlemass, Sonata Arctica, Hämatom et Saltatio Mortis.

Mercredi 20 juillet 2016

Heaven Shall Burn dévoile un titre de Wanderer. Pochette et tracklist sont à voir sur la page du groupe.

Samedi 16 juillet 2016

Heaven Shall Burn tease son futur album avec cette vidéo. Il ferra suite à Veto sorti en 2013 chez Century Media Records.

Samedi 25 juin 2016

Des vidéo lives du Graspop ? C'est dans la suite avec Gojira, Behemoth, Carach Angren, Heaven Shall Burn et God Dethroned.

Lundi 20 juin 2016

Fin de Hellfest, on passe en mode déprime post-festival, heureusement on a de jolies photos pour vous permettre de surmonter cela (merci à Chazo de nous avoir accompagné pour la partie photo sur cette édition 2016).

Photos du dimanche au Hellfest (pour les autres jours : SamediVendrediJeudi). Il manque encore quelques galeries qui devraient arriver vite comme Ghost, GojiraSlayer, ...).

Report :

Dernière journée de cette édition 2016, et aujourd’hui y’a du lourd et il va falloir soit courir soit faire des choix, entre Puscifer, Refused, Black Sabbath, Ghost, Gojira, Mgla, Kadavar, Heaven Shall Burn, …y’a de quoi becter!
Encore une fois cette journée semble moins “fun” que ce qu’on a pu connaître les années précédentes, météo ? climat actuel ? public modifié ? (mais pourquoi ?)
En tout cas le Hellfest a fait fort cette année encore, le site est de plus en plus dingue, l’orga continue d’optimiser le bonheur des festivaliers et c’est appréciable. On est certes un peu serré du coté des mainstages, et on se retrouve parfois très loin de la scène, mais c’est le jeu !

Voilà le résumé des concerts de la journée :

Les amplis des américains de Fallujah ont résonné aux alentours de 13 heures sous la Altar avec un son fidèle au groupe. Alternant les passages atmosphériques très mélodiques et les passages saccadés propres au Deathcore, le quintet offre un beau début de journée avec un set presque trop court pour embrasser pleinement le talent de la formation. Avec trois albums forts intéressants au compteur, Fallujah aurait peut-être mérité quelques minutes supplémentaires pour déballer son approche aérienne du Metal technique.

Direction la Warzone, aujourd'hui ensoleillée et prête à accueillir un groupe de Hardcore totalement convivial et fraternel répondant au nom de Turnstile. Blindé d'énergie, le combo balance du riff bon pour taper du pied et hocher frénétiquement la nuque. Et l'ambition ne va pas beaucoup plus loin, puisque Turnstile s'assure avant tout que son public passe un bon moment et s'éclate sur la demie-heure qui leur est allouée. Pari réussi car encore une fois la disposition de la scène joue en faveur des artistes : que l'on veuille pogoter au premier rang ou regarder depuis les gradins, le rendu sonore est excellent et permet de profiter quoi qu'il arrive de cette ambiance bon enfant et à la cool.  

La question était de savoir sur quel format allait se présenter le King Dude entre Folk ou version électrique. C’est en fait cette seconde option à laquelle nous aurons le droit, le musicien étant accompagné d’une bassiste, d’un second guitariste et d’un batteur pour une setlist très axée Post-Punk / Deathrock. On sent d’avantage les réminiscences de Fields Of The Nephilim que la scène Néo-Folk avec des morceaux froids et presque répétitifs. Parfois on pense à Wovenhand pour ses aspects mystiques et la prestation est aussi froide que captivante, à un niveau bien supérieur de Grave Pleasures l’an dernier.

The Vision Bleak c’est peut-être le seul groupe de Goth Metal du Hellfest. Les Allemands s’en tirent bien, menés par la voix grave de Schwadorf. Les titres sont variés, les mélodies se retiennent et ça tire parfois vaguement sur le Black Metal mélodique. Question ambiance, pas facile d’instaurer un climat d’horreur et de tristesse en plein après-midi, mais le groupe y parvient tout de même avec un feeling à la Tiamat qu’on apprécie. Dommage que le groupe ne fasse pas plus parler d’eux en France, car la musique proposée est de qualité.

Dans le genre des groupes qui portent très bien leur nom Power Trip est en bonne position, ambiance de feu à 15 h sur la Warzone, qui pour le coup portait elle aussi merveilleusement bien son blase. La guerre thrash crossover, musicalement et physiquement. Un circle pit d’enfer s’est formé rapidement devant la scène, son énorme, set hyper calibré, propre, limpide. L’une des prestations les plus puissantes de la journée, gorgée de feeling et de groove, idéal après Turnstile.

Enchaînement magique avec Unsane sous la Valley après Power Trip, section rythmique gargantuesque comme d’habitude avec les New-Yorkais, bien que leur set soit davantage “gras” que noise. Un show somme toute classique mais beaucoup trop habité pour ne pas succomber sous les scuds plus ou moins récents du trio. Groove destructeur et incontournable, sans doute l’un des meilleurs concerts de la scène, voir même du jour. On attend maintenant un nouvel album (depuis 2012 !) avec une terrible impatience.

La claque Gojira. Les Landais reviennent remontés comme jamais devant un public blindé et extrêmement motivé. Côté setlist, que du lourd : "Flying Whales", "The Heaviest Matter Of The Universe", "Wisdom Comes", "Backbone", "Vacuity", ainsi que trois nouveaux morceaux dévoilés dont "Silvera" et "Stranded" qui possèdent déjà leurs clips et sont accueillis très favorablement par le public. Le son est lourd, mais propre, Mario ne retient pas ses coups et les guitares cassent des dents. L’enthousiasme des musiciens est palpable, notamment sur le joyeux anniversaire pour Mario - qui a entre “25 et 35 ans” dixit Joe - repris en coeur par la foule. Vivement la nouvelle tournée sur Magma !

Après avoir du annuler leur venue il y a deux ans, la formation polonaise Mgla ne bénéficie pas d'un excellent créneau puisqu'ils jouent en même temps que les superstars du Metal francais Gojira. Pourtant les fans sont venus en nombre pour assister à leur concert et ils ne s’y sont pas trompés. Leur dernier album Exercises In Futility, à compter parmi les meilleurs du genre de ces dernières années, fût plutôt bien représenté dans une setlist qui fera le tour du parcours du groupe. Tout de cuir noir vêtus, visages voilés, sans un mot et avec peu de mouvement scénique, le quatuor délivre un concert bluffant de maîtrise de bout en bout. Le son de la temple est lui aussi exceptionnel car c’est tout simplement le meilleur qui me sera donné d'entendre de tout le week-end sur cette scène. De quoi me faire rapidement oublier que j’ai du m’abstenir d’aller voir Gojira.

À la sortie du show de Mgla, la Valley semble bien difficilement accessible mais est ce une surprise sachant le groupe qui va suivre? Sous une ovation instantanée, le trio allemand de Kadavar commence son concert sur les chapeaux de roue. Il faut dire que ce groupe à la notoriété exponentielle n'en est pas à son premier Hellfest. Malgré tout, il faudra attendre un ou deux morceaux avant d'avoir un son suffisamment bien équilibré entre les musiciens pour discerner le jeu du groupe. Un bon concert de Stoner sans plus en somme, comme Kadavar sait si bien en faire en enchaînant les tubes pour le plus grand plaisir de ce public qui déborde littéralement des limites de la Valley.

Le début de Blind Guardian n’étant pas particulièrement convaincant car trop de batterie et chant convenable mais sans plus, direction la Altar pour le Death Metal mélodique d’Insomnium. Le son est moyen, les six cordes sont noyées dans une basse - batterie également trop mise en avant. Du coup les Finlandais perdent en nuance, notamment en ambiance nostalgique typique de leur son, ce qu’ils gagnent en efficacité. Pas mal d’anciens titres sont joués telles que "Mortal Share" ou "Bereavement", ce qui est très appréciable avec une belle conclusion sur "The Day It All Came Down", épique à souhait. Insomnium, ça reste une valeur sûre du Death Metal mélodique à la finlandaise.

De passage sur la Mainstage 1, Slayer est comme à son habitude en phase avec le public, Paul Bostaph derrière les fûts assure les titres classiques ("Raining Blood", "Angel of Death", etc) comme les plus récents issus de Repentless. RAS, Tom Araya et les siens sont toujours au taquet malgré le poids des années, ça fait plaisir à voir, et à entendre, comme d’habitude finalement.

On croyait bien parti le concert d’Amon Amarth. Deux têtes de dragons crachant de la fumée encadrent la scène lorsque le groupe ouvre sur le très glorieux "The Pursuit Of Vikings", mais l’on se rend rapidement compte de l'entourloupe. La double pédale vient bouffer le reste des instruments de manière atroce au point de ne presque plus entendre les guitares, ni même la voix de Johan. Même en reculant au fond du site le problème reste constant, pénalisant les riffs des pourtant excellents "Death In Fire" ou "Runes To My Memory". "First Kill" sera par ailleurs le seul titre joué du dernier album récemment sorti, Jomsviking. Dans l’ensemble le concert est décevant ce qui est d’autant plus dommage que le groupe est content d’être là et n’est pas avare en headbang sur scène.

L’album fraîchement sorti de Katatonia est joliment mis en valeur d’entrée avec le titre "Takeover" qui place immédiatement le contexte mélo-metal propre aux Suédois, point de départ d’un collier de perles de tubes qui remontent jusqu’à la pierre angulaire discographique The Great Cold Distance. A ce moment précis l’Altar n’est que partiellement remplie mais les forces en présence s’agitent en chœur. Très bon moment qui aurait mérité plus de longueur pour en apprécier toute la substance.

Voir Empyrium au Hellfest a quelque chose d’assez unique. Reformé en 2010, le groupe est extrêmement rare en concert et n’a même jamais joué en France. Ajoutez à cela que Schwadorf et Allen B. Konstanz de The Vision Bleak épaulés du français Fursy Tessier (Les Discrets également en session live de TVB) réalisent leur deuxième concert de la journée et l’évènement prend des proportions assez folles. Leur mélange de Metal mélodique / Doom / Néo-Folk à ce quelque chose de captivant et propice au recueillement. On pense parfois à Agalloch à la fois dans la dimension musicale, mais aussi mystique, ce qui est un beau compliment. Une belle prestation.

L’expectative est de mise concernant Jane’s Addiction, encore un groupe “qui surfe sur son succès passé”, mais le résultat est fort plaisant, aussi classe et cool en terme de scénographie (deux performeuses en suspension dans les airs au-dessus des membres) que sur le choix des morceaux. D’accord, les penchants “hard FM” toujours présents peuvent  déstabiliser mais le rendu est excellent - comme souvent sous la Valley - et ça joue à mort. On ne s’attendait pas à une prestation flamboyante mais on a eu de quoi manger, avec du rab imprévu. Le plus important, Jane’s Addiction n’a pas vieilli, et c’est déjà bien. Y compris Dave Navarro, étrangement...
(NB : pour une autre partie de l'équipe ce concert était une purge, sauvé par quelques fulgurances des zicos et les performeuses qui font des suspensions pendant le concert se balançant au dessus du public)

Ghost et le Hellfest c’est une longue histoire d’amour que le groupe célébra durant cette édition par un concert spécial pour le public clissonnais. La nuit commence doucement à tomber sur la scène lorsque l’intro "Masked Ball", musique extraite du film Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick, résonne rapidement suivie par le titre "Spirit". On ne présente plus ce groupe dont l’aspect visuel en concert a beaucoup aidé à accroître leur notoriété. "Body And Blood" est l’occasion pour le maître de cérémonie Papa Emeritus d’appeler sur scène une vingtaine de nonnes prêtes à descendre dans la fosse, verres de whisky en main, communier avec le public. Changement de tenue de soirée pour Papa avant "Cirice" puis "He Is" dont le refrain a été repris en coeur par le public. Frissons garantis.
Cinq ans après le premier concert qu’il m’ai été donné de voir de Ghost, c’est fulgurant à quel point le groupe a su acquérir en notoriété et en assurance. "Monstrance Clock" vient sans surprise clôturer ce concert spécial où une vingtaine d’enfants sur scène rejoints par les nonnes pour scander les “Come together, together as one” avec un nouveau feu d’artifice en guise de final. Le show spécial Hellfest de Ghost a tenu ses promesses.

Nous avons la chance d’assister à un set un peu spécial d’Enslaved ce soir. Les Norvégiens ont décidés, comme pour le Roadburn en 2015, d’axer leur set sur des morceaux anciens tels que "The Crossing", "Return To Yggdrasil" ou "Convoys To Nothingness" ou "Fenris". On a rarement connu un Enslaved aussi agressif et haineux sur scène depuis des années mené par un Grutle Kjellson qui en a gros.Tout transpire le Vinking Black Metal des débuts, sans les (excellentes) tournures progressives actuelles et ça fait du bien. L’ingé son a fait au mieux pour sonoriser tout cela, même si on n’atteint pas les nuances des albums.

Sur la warzone les allemands de Heaven Shall Burn vont prendre d'assaut la scène, effets pyrotechniques, lancer de confettis, … on se croirait en mainstage. Sauf qu’on a droit à du gros deathcore qui tâche. Normalement tout pour me faire fuir mais au final nos amis teutons savent y faire, la warzone est réellement en guerre. Efficace!

Si l’on excepte Ozzy Ozbourne plus ou moins mort attaché à son micro telle une huître sur son rocher, le concert de Black Sabbath est de bonne qualité. Heureusement le chanteur est plus en forme qu’en 2014, Tony Iommi = toujours dieu tant son touché de guitare est incroyable et la présence de basse de Geezer toujours aussi groovy. Tommy Clufetos a nuancé son jeu et en fait moins des tonnes que par le passé. A partir de là, on résiste difficilement aux plus grand tubes du Metal comme "N.I.B", "Iron Man", "War Pigs" ou "Children Of The Grave" repris en coeur par la foule, jusque dans ses moindres lignes de guitare. Un bien beau concert, même si l’on se pose la question, de pourquoi Tony et Geezer apparaissent si peu sur les grands écrans?

S’il est une figure emblématique de la scène Rock/Metal que je n'espérerais plus voir en France c’est bien Maynard James Keenan. Son projet Puscifer, bien moins connu que Tool ou A Perfect Circle mais infiniment plus prolifique, est ainsi programmé suite à l’affaire Phil Anselmo qui conduit à l’annulation de Down cette année. Neuf longues années que Maynard ne nous avait pas gratifié de sa présence en France, c’est donc un concert particulier qui se profile sous la Valley ce dimanche soir.
Puscifer sur scène c’est avant tout une scénographie étonnante et un fil théâtral qui, part leur dernier album Money Shot sorti l’année dernière, tourne autour de la discipline du catch. Ainsi, quatre performeurs se baladeront sur scène tout au long du show, jouant avec Maynard et Carina Round. Une prestation captivante au son absolument parfait et une setlist variée. Espérons que ce passage présagera la venue futur de Tool au Hellfest, enfin. 

Quatre ans après leur dernière venue à Clisson, Refused est programmé cette année en clôture du festival, sur une Warzone pleine de viande saoûle, néanmoins alerte sur les morceaux phares des Suédois : "Rather Be Dead", "The Deadly Rhythm" qui a eu droit à une coupure/reprise de "Raining Blood" (de qui ?), "Refused Are Fucking Dead", et bien évidemment "New Noise" pour finir qui fera exploser un auditoire qui semblait attendre que ça. Les morceaux de Freedom ("Elektra" en ouverture, "Dawkins Christ"…) leur dernier album controversé, passent très correctement en direct, et se fondent dans une setlist bien rodée.  Une chose est sûre, Refused est toujours aussi fabuleux sur scène, comme doté d’une fougue éternelle, moins évidente sur album, mais il paraît qu’un nouveau bébé est en chemin...


A voir aussi : Vendredi et Samedi

Top 3 du dimanche :
Bacteries : Refused, Puscifer, No One Is Innocent
Chazo : Refused, Puscifer, Ghost
Nonohate : Puscifer, Refused, Mgla
Pentacle : Refused, Gojira, King Dude
Tang : Power Trip, Unsane, Refused

Lundi 16 novembre 2015

Napalm Death et Heaven Shall Burn vont partager un split 7″ intitulé The Mission Creep. Il sera dans les bacs le 11 décembre. Chacun des groupes proposera un nouveau morceau, An Extract (Strip It Clean) pour Napalm Death et Battle Of Attrition pour Heaven Shall Burn.

Vendredi 30 octobre 2015

Le Hellfest 2016 dévoile une partie de son affiche (et remet des places en ventes), voilà les noms confirmés :
Mainstages : Rammstein, Black Sabbath, Korn, MegadethGhost, SlayerBring Me The Horizon, The Offspring, VolbeatDropkick Murphys, Bullet For My Valentine, Disturbed, Gojira, Within TemptationKing Diamond (pour jouer Abigail en intégralité), Twisted SisterForeigner, Anthrax, Amon Amarth, Blind Guardian, Sixx AM, Joe SatrianiGlenn HuggesHatebreed, Turbonegro, Mass HysteriaHalestormLe Bal Des Enragés, Audrey Horne, Orphaned Land, Delain, DragonforceTremonti (le groupe du guitariste de Creed / Alter Bridge), ShinedownNo One Is InnocentThe Amity Affliction, August Burns RedBury Tomorrow, Thy Art Is MurderThe ShrineArthemisNightmare
Tentes extrêmes : Testament, Overkill, Napalm Death, Deicide, Abbath, Dark Funeral, Sacred Reich, VoïvodTerrorizerEntombed A.D, Paradise Lost (pour jouer Draconian Times en intégralité), Katatonia, Korpiklaani, Primordial, Moonsorrow, EnslavedEmpyrium, Inquisition, Marduk, Taake, KampfarVader, AsphyxAgoraphobic Nosebleed, InsomniumEntrailsFallujahThe Skull, Heidevolk, Archgoat, Cattle Decapitation, Grand Magus, Havok, Fleshgod Apocalypse, Cruachan, SadistEntrails, SolefaldDark Fortress, MyrkurBehexenThe Vision BleakDust BoltWitchesSkälmoldStille Volk, OtargosHegemonMoonreich
Hardcore&Stoner : Refused, ConvergeSick Of It All, Down, The MelvinsRival SonsFu ManchuHermano, Goatsnake, Kadavar, Kylesa, Kvelertak, Walls Of Jericho, Heaven Shall Burn, Caliban, Architects, Vision Of Disorder, DischargeStrife, TurnstileUK SubsThe Toy DollsLes Sales Majestes, Power Trip, Victims, Ratos De PoraoSaviours, TorcheJambinaiHarm's Way, Earth, Windhand, Mantar, With The Dead, King Dude, MonolordCrobot, All Pigs Must DieWo FatValkyrieStoned Jesus, Hangman's Chair, DopethroneAlea Jacta EstBacktrackWinterCowardsDirty FonzyLecherous GazeStoneBirds.
Il manque donc encore des noms (et une tête d'affiche), en tout cas les places restantes devraient avoir disparues très vite!
Le festival aura lieu du 17 au 19 juin à Clisson.

Vendredi 24 juillet 2015

Il est a priori possible de filmer à 360° et de choisir à sa guise l'angle de vue. Le résultat lors d'un wall of death durant un concert de Heaven Shall Burn rend ainsi plutôt pas mal.

Mercredi 15 juillet 2015

Le premier album de Implore sortira chez Pelagic Records en septembre. On y retrouve des membres d'Heaven Shall Burn et Suffocation, un extrait à écouter par là.

Jeudi 23 avril 2015

Parkway Drive a repris sur scène le titre "The Weapon They Fear" de Heaven Shall Burn. Et ces derniers ont fait l'inverse en reprenant "Unrest" de Parkway Drive, tout ça est à voir dans la suite.

Mercredi 20 août 2014

Parkway Drive, Carnifex, Heaven Shall Burn et Northlane seront sur la scène du Cabaret Sauvagne à Paris le 18 décembre.

Mercredi 02 juillet 2014

Le nouvel album de The Haunted se précise de plus en plus. Le successeur de Unseen se nommera Exit Wounds et sortira le 25 août via Century Media Records. Il a été encore une fois produit par Tue Madsen au Antfarm Studios (Dark Tranquillity, Heaven Shall Burn, Sick Of It All). Voici sa pochette ainsi que sa tracklist.

Vendredi 16 mai 2014

Concours : Gagne un package bus + pass pour la 25ème édition du Wacken Open Air avec OnTours et Metalorgie!
En répondant a une question tu peux gagner une pack comprenant le transport (en bus) + le billet pour le Wacken Open Air (du 31 juillet au 2 août 2014), cette année on y retrouve notamment Mötorhead, SlayerKing Diamond, Apocalyptica (+ un orchestre), Megadeth, Kreator, Arch Enemy, Behemoth, Sodom, Amon AmarthIced Earth, Prong, Hatebreed, August Burns Red, Death Angel, Heaven Shall Burn, Bring Me The Horizon, CarcassA Pale Horse Name Death, EmperorAvantasia, ...

A toi de jouer!

Jeudi 31 octobre 2013

Un live multi camera de Heaven Shall Burn, le live a lieu dans une station de métro.

Mardi 29 octobre 2013

Le Summer Breeze se tiendra du 14 au 16 Août 2014 à Dinkelsbühl en Allemagne. Voici les premiers noms annoncés : Arch Enemy, August Burns Red, Behemoth, Caliban, Carcass, Children Of Bodom, Delain, Equilibrium, Hail Of Bullets, Heaven Shall Burn, Hypocrisy, J.B.O., Wintersun.

Mardi 08 octobre 2013

A Pale Horse Named Death, Decapitated, Devin Townsend Project, EndstilleFor The Imperium, Heaven Shall Burn, J.B.O.KnorkatorMasterplanOnkel Tom, Sodom, The Ocean et Torment sont les premiers noms annoncés pour le Wacken Open Air 2014.

Dimanche 21 avril 2013

Heaven Shall Burn a dévoilé le clip de Hunters Will Be Hunted issu de Veto qui sort cette semaine chez Century Medai Records.

Mardi 19 mars 2013

Heaven Shall Burn a mis en écoute le titre Die Stürme Rufen DichVeto sort le 22 avril chez Century Media Records.

Jeudi 21 février 2013

Heaven Shall Burn vient de dévoiler un titre de Veto (son prochain album), celui ci est à écouter ici, l'artwork est lui dans la discographie du groupe.

Lundi 04 février 2013

Heaven Shall Burn sortira son prochain album nommé Veto le 30 avril chez Century Media Records.

Dimanche 02 décembre 2012

Matthias Voigt, batteur de Heaven Shall Burn, a confirmé qu'il n'enregistrait pas les parties batterie du prochain Carcass, contrairement à ce qu'indiquaient les récentes rumeurs.

Samedi 16 juin 2012

Hellfest 2012 : le siteHellfest 2012 :
- Les photos du vendredi (groupe, ambiance et du public).
- Report : « A new battlefield ». Cette édition est une nouvelle marche à franchir pour LE festival metal made in France. Nouveau lieu (à 300m à peine de l’ancien, mais tout a dû être repensé, ré-agencé) et capacité plus grande.
Alors verdict après une première journée ? Pas mal du tout ! On sent l’expérience des éditions passées et une volonté de rassembler les scènes (pour éviter les aller / retour sur des Kms) et des espaces plus calmes pour la détente. Avec deux nouvelles tentes, dont deux scènes sous une tente (pas forcément top ceci dit), les styles sont désormais cantonnés à leur espace, et le résultat est plutôt efficace. On circule effectivement plus rapidement d’une scène à l’autre, les lieux de bouffes sont disséminés un peu partout (mais ça manque un peu d’endroit pour manger) et une petite forêt permet de se poser / manger.
Après, la journée du vendredi était en configuration « light » (25 000 personnes) donc reste à voir si le dimensionnement des espaces et la circulation restera bonne avec 5 ou 10 000 personnes en plus (gros doute sur ce sujet pour les Guns).
Malgré la pluie qui a un peu terni la journée le terrain est resté praticable, et vu les précipitations de ces dernières semaines c’est un beau boulot de la part de l’équipe du fest qui a su éviter la cata de 2007.
Bon c’est bien beau de connaître le temps, si les toilettes sont désodorisées ou si on doit pas trop faire de Km avec ses New Rock mais qu’en est-il des groupes ?
Sur le papier ce vendredi n’était pas celui qui faisait le plus rêver, sauf si vous êtes amateur de heavy metal option « jean ultra serré à l’entre jambe » ou si vous aviez envie de vous prendre une mandale Crust.

Doomriders : Arrivé un poil trop tard pour Celeste (qui à 10h30 doit quand même bien faire bizarre) le déflorement 2012 se fera sur Doomriders, et on peut dire que ça fait du bien. Parfait pour débuter une journée : ça joue bien, vite et lourd.


Solstafir : les islandais ne partent pas gagnants avec un son très limite qui ne facilite pas la tâche pour aborder leur musique complexe. Malgré tout, on fini par se prendre à leurs ambiances si particulières notamment avec le magnifique Goddess Of The Ages en cloture de concert.

Unexpect : pour écouter les canadiens, il fallait mieux être prévenu. Quant on fait de l’avant-garde metal, il faut s’attendre à passer par des trucs plus bizarroïdes les uns que les autres. Difficile d’accrocher à leurs transitions entre musique symphonique, élements electro et passages chaotiques.

Brain Police : On continue avec l’Islande avec cette fois ci du stoner. Brain Police comme sur CD joue un stoner assez classique, bien mais sans être transcendent. Du coup je quitte un peu trop tôt le concert, dommage car le groupe s’est fait rejoindre par des membres de Solstafir.

The Atomic Bitchwax : Encore une dose de stoner avec The Atomic Bitchwax. Avec un set de 40 minutes, difficile pour les américains de vraiment poser leur ambiance. Au final un peu le même constat que pour Brain Police : un peu trop plat, mais bien, mais trop plat.

Darkspace : pas évident de se retrouver perdu en plein milieu de ce trou noir. C’est hyper répétitif, mais surtout très hypnotique quand on adhère au concept jusqu’auboutiste du groupe, malgré un son encore pas terrible sous la Temple. A revoir en salle, de nuit et plus longtemps pour être vraiment transporté. 

Brujeria : Groove et grosse patate dans la tête. Pas grand chose à dire de plus, ceux qui y étaient le savent. Ah si, faire une reprise de la Macarena dans un festival metral, c’est osé... et surtout très fun!

Taake : pour se rafraichir, il fallait voir les norvégiens de Taake. Black Metal glacial, mais qui sait aussi incorporer quelques mélodies ici et là. Assez classique dans la forme, mais bien fait.

Colour Haze : Là pour Colour Haze on ne joue plus dans la même catégorie. Colour Haze c’est un peu la crême de la crême de ce qui se fait en stoner en ce moment. Et en un peu plus d’une heure les allemands vont donner une leçon de rock. Comme à son habitude Colour Haze joue parfaitement : Pas de show, rien à voir mais ce n'est pas le plus important. Ceux qui étaient venus en curieux ne sont pas parti déçus. LE concert du jour pour ma part (Bacteries), avec en prime 3 nouveaux titres.

Moonsorrow : Pour avoir sa dose de morceaux épiques, de choeurs magistraux et de belles instrumentales folk, c’était Moonsorrow qu’il fallait voir aujourd’hui. 

Cannibal Corpse : Cannibal Corpse, c’est bête, bas du front, mais faut quand même avouer que George Fisher a une sacrée voix de porc qu’on égorge et que les mecs savent écrire des morceaux de Death-Metal qui tâchent. Marrant à écouter une demi-heure, mais lassant à la longue.

Dropkick Murphys : Coincé entre Lynyrd Skynyrd et Megadeth Dropkick est un peu l’un des trublion des mainstage. Et un trublion bienvenu vu la bonne humeur et l’énergie que les Bostoniens vont insuffler à la plaine. Punk celtique oblige la bonne humeur prédomine. Et un final sur une reprise de TNT d’ACDC suivi de leur hit I'm Shipping Up to Boston et voilà un des bons moments de cette journée.

Satyricon : mené par Satyr en grande forme qui prend la foule en main, Satyricon enchaîne les tubes comme K.I.N.G ou Now Diabolical et des morceaux plus anciens, portés sur des ambiances froides. Des musiciens énergiques, des morceaux très efficaces qui trouvent une bonne répercution dans le public et par dessus tout un rendu sonore tout à fait satisfaisant . C’était donc un très bon concert donné par les norvégiens.

Obituary : enchainement fantastique : Fuel For Hatred - Satyricon / Redneck Stomp - Obituary. De quoi être comblé. Sinon Obituary, c’est le niveau au dessus de Cannibal Corpse avec un groove pas permis dans leur death metal cradingue. Parce que les guitaristes enchainent toujours des riffs déments par paquet de douze, parce que c’est varié et super jouissif à l’écoute. Puis John Tardy à toujours un sacré coffre. Final d’un concert d’1h15 avec Slowly We Rot très attendu. On est repu.

Amon Amarth : beaucoup, beaucoup d’affluence sur la Temple pour voir les vikings qui auraient du être programmé sur une Main Stage. Trop de monde pour voir et apprécier le concert, mais les premiers rangs pu largement secoués leurs têtes sur les hymnes Death In Fire et autres The Pursuits Of Vikings.

Top 3 du jour :

Pentacle : Colour Haze, Darkspace, Satyricon
Mathieu : Heaven Shall Burn, Solstafir, Satyricon
Bacteries : Colour Haze, Solstafir, Dropkick Murphys
Darfredz : Benighted, Unexpect, Darkspace

Jeudi 03 mai 2012

De nouveaux noms pour Dour : Heaven Shall BurnCrowbar, Your Demise, LofoforaRise Of The Northstar, HeadchargerDirty FingersKomahBulls On Parade (reprises de Rage Against The Machine) et Machine Gun (reprises d'ACDC).

Samedi 04 février 2012

Les nouveaux groupes pour le Hellfest ont été annoncés hier. On y retrouve notamment Refused, Turbonegro, Mötley Crue, Megadeth, Behemoth, Biohazard, Dropkick Murphys, Entombed, Discharge, DoomridersArson Anthem, Unsane, Big Business, Sunn O))), The Obsessed, Benighted, Within Temptation, Heaven Shall Burn, Unearth, Insomnium, Liturgy, Cancer BatsThe Atomic Bitchwax, All Shall Perish, ObituaryThe Bronx, October File, Black Bomb ABukowski, Celeste, Abysse, Trepalium, The Rodeo Idiot Engine et les Guns'N'Roses. Pour l'affiche complète c'est par ici.  

Vendredi 13 janvier 2012

ChroniqueHerkainNBrutality as Normality. "Encore une jeune formation française qui en a dans le ventre. HerkainN suit les traces de grands noms comme Heaven Shall BurnAll That RemainsSworn Enemy et dans une moindre mesure, Artas (oui on a des points en plus quand on met un lien vers un groupe chroniqué). [...]"

Vendredi 30 décembre 2011

En plus du Groezrock, Heaven Shall Burn et Unearth seront (avec Rise to Remain et Neaera) le 20 mars à Paris @ Petit Bain. 

Dimanche 13 novembre 2011

Voila la liste des 31 premiers confirmés pour le Groezrock (Meerhout, Belgique) qui se déroulera les 28 et 29 avril 2012. (Rancid sera également en tournée européenne plus tard dans l'année). D'autres sont à annoncer et le festival s'enrichit d'une scène acoustique. Places en vente le 18 novembre. L'affiche est dans les commentaires...
RancidSimple Plan, Lagwagon, Parkway Drive, Heaven Shall Burn, Alkaline TrioReel Big Fish, Bouncing SoulsLifetime (concert exclusif), Motion City Soundtrack, Terror, MxPx All Stars, 7 SecondsCobra Skulls, Set Your Goals, Your DemiseThe Dangerous Summer, Gorilla BiscuitsOff With Their HeadsAuthority ZeroSlapshotOld Firm CasualsDYSRed City RadioConfessionWolves Like UsCounterpunchPaceshiftersJuniusThe MenzingersThe Copyrights.

Jeudi 03 novembre 2011

Premiers noms pour le Brutal Assault XVII (9 au 11 août en République Tchèque) : Immortal, TexturesMoonspell, Paradise LostCattle Decapitation, Arkona, Heaven Shall BurnGeneral Surgery.

Mardi 09 août 2011

Qu'est ce qu'un Wall Of Death et un Circle Pit? Explication par l'exemple avec le Wall Of Death suivi d'un Circle Pit géant lors du concert de Heaven Shall Burn au Wacken Open Air de ce week end.

Dimanche 16 janvier 2011

Hail Of Bullets sera au Wacken Open Air. Pour rappel, on y retrouve une paire de noms commes Children Of Bodom, Judas Priest, Exodus, Devildriver, Heaven Shall Burn, Kreator, Mayhem, Sepultura, Morbid Angel, ...

Dimanche 31 octobre 2010

Ektomorf sortira Redemption le 17 décembre prochain. C'est le très occupé Tue Madsen (The Haunted, Heaven Shall Burn, ...) qui s'est occupé de l'enregistrement.

Jeudi 05 août 2010

As I Lay Dying et Heaven Shall Burn seront en France pour 2 dates:
08/11 : Strasbourg (La Laiterie, préventes)
09/11 : paris (Le Trabendo, préventes)
Au Luxembourg le 10/11 (Esh Sur Alzette, Kulturfabrik), le 24/11 en Belgique (Anvers, Trix).

Samedi 24 juillet 2010

Heaven Shall Burn a posté un clip pour le morceau Combat, issu de son dernier album, Invictus.

Vendredi 25 juin 2010

Chronique de Invictus par Heaven Shall Burn : "Quel Dommage ! Après le mouvementé Iconoclast (Part 1: The Final Resistance), Heaven Shall Burn décide de revenir avec un nouvel opus en demi-teinte : pas de grosse nouveauté, Invictus se plie finalement à la règle mal maitrisée du bis repetitae. [...]"

Mardi 18 mai 2010

Invictus, le nouveau Heaven Shall Burn, s'écoute ici. Il sort le 24 mai.

Heaven Shall Burn

Style : Metalcore
Tags :
Origine : Allemagne
Site Officiel : heavenshallburn.com
Amateurs : 108 amateurs Facebook :