logo Hail Mary Mallon

Biographie

Hail Mary Mallon

Hail Mary Mallon est un des nombreux side projects de Aesop Rock, avec le MC Rob Sonic et DJ Biw Wiz.

Tirant son nom de Mary Mallon, aka Typhoid Mary - la première personne aux US porteuse du virus de la typhoïde, le groupe constitue un autre terrain de jeu pour les deux MC ou, plus exactement, une extension de leurs domaines de compétences à la cour de récréation. Hail Mary Mallon sort un premier album, Are You Gonna Eat That ?, en 2011 chez Rhymesayers Entertainment et sa suite, Bestiary, 3 ans plus tard.

Chronique

Bestiary ( 2014 )

2014 aura été une belle année pour le Hip hop. En tête de gondole, les marioles de Run the Jewels (Killer Mike et El-P) devraient logiquement truster les tops de cette fin d'année, après avoir ébouriffé nos platines avec leur deuxième album. Tout aussi efficace, et plus sournois, Aesop Rock n'a pas non plus chômé depuis la sortie de Skelethon, en 2012. Après un détour folk avec la guitariste Kimya Dawon (The Uncluded, recommandé), on le retrouve ici avec Rob Sonic (lui aussi auteur de Alice in Thunderdome cette année) pour Bestiary, nouvelle itération de leur projet commun, Hail Mary Mallon.

Pochette haute en couleurs et titre agressif, Bestiary a tout pour provoquer son auditeur dès que l'on pose la main sur l'objet. Malin, le duo proclame d'emblée : "Every couple summers, me and a couple hunters / Like to row in from the isle of astonishing motherfuckers / Machines cleaner than three marines mothers rooms / Came in peace but leaving with keys to your VW" ("Jonathan"). Hail Mary Mallon lave plus blanc que blanc et, par un tour de passe-passe, vous laisse cul nu. Les pros du Hip hop débarquent avec leurs gros sabots et le font savoir : "I'm motherfuckin' bringin' ugly back" (référence à Justin Timberlake, "SexyBack"). Aussi fun qu'il est (faussement) prétentieux, Bestiary est une fanfaronnade permanente. Pour preuve, le fil rouge de l'album qui fait le lien entre les morceaux : l'organisation d'un concert de soutien pour éviter la fermeture d'un bowling local. Concert qui marche tellement que le duo envisage finalement d'utiliser l'argent à des fins plus enthousiasmantes ("Whales"). Et encore, vous n'avez pas entendu la chute. Mais, une fois l'effet bling-bling estompé, l'album se révèle être plus qu'une simple friandise grâce à son deuxième effet kiss cool.

C'est une constante dans le travail d'Aesop Rock, et Hail Mary Mallon ne fait pas exception. Les textes, ultra-référencés et bourrés de doubles sens, offrent toujours plusieurs couches de compréhension. En creux, Bestiary est un portrait désenchanté et moqueur de la société américaine ("King Cone"), où chacun est le maillon faible de l'autre dans la chaîne alimentaire ("Krill"). Le disque se voit alors comme un appel à la prise de conscience dont la portée va au-delà de quelques écoutes détachées en fin de soirée.
A leur avantage, les deux matamores ont pour eux une instrumentation rodée et sacrément efficace. Scratchs insensés, beats découpés à la scie sauteuse et basses sournoises : le travail en arrière-plan de DJ Big Wiz sert parfaitement la scansion des deux MC (comme sur l'entêtante "Used Cars" qui puise son inspiration dans l'histoire et la culture populaire américaine, ou "The Soup"). Instrumentalement jouissif, donc, Bestiary se permet également quelques lignes de guitare bien senties, distillées avec modération mais toujours irrésistibles ("4AM"). De leur côté, flows entrecoupés et diction millimétrée, Aesop et Rob Sonic, complémentaires, rivalisent d'à-propos et s'encouragent mutuellement à dépasser leurs propres styles pour aller chercher la punchline qui tue.

Sorti en fin d'année, Bestiary n'aura sans doute pas le temps d'être digéré avant les festins de Noël. Qu'importe, dans la durée, le travail d'écriture - un des plus fins entendus en 2014, se révèlera explosif et, en allant chercher au-delà de la farce, l'auditeur en dévoilera le potentiel critique. Faisant mentir le dicton populaire, cette longue plaisanterie risque d'être l'une des meilleures.

Hail Mary Mallon

Style : Hip-Hop
Tags :
Origine : USA
Facebook :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :