Chroniques
Pochette Breathe In/Out
Pochette Don't Believe, Watch Out
Pochette Continuum / Fate
Pochette Etazhi
Pochette 8
Pochette Conundrum
Pochette Armour Pochette Old Smoke
Découverte
Pochette Discography

logo Gruesome

Biographie

Gruesome

Formé en 2014, Gruesome est un groupe américain composé de membres qui jouent ou ont joué avec Exhumed et Possessed. Très influencé par les premières oeuvres de Death, notamment Scream Bloody Gore, Leprosy et Spiritual Healing. La formation se présente comme étant un groupe hommage à la musique de Chuck Schuldiner, et pratique un Death Metal dans la même vaine. En 2015 paraît Savage Land, premier opus du combo. 

Chronique

10 / 20
1 commentaire (13.5/20).
logo amazon

Savage Land ( 2015 )

Réunir les deux grandes tendances du moment dans le Death Metal, voici ce que Gruesome est parvenu à faire avec l’album Savage Land. Ce « Super Groupe » composé de membres de Exhumed et Possessed, livre son premier opus, directement inspiré du Old School des 80’s version Death. Du reste, Savage Land ne peut être appréhendé sans différencier le fond de la forme. Et pour cause, est-il un album hommage, ou juste une copie opportuniste ?

Sur le fond, Gruesome envoie un Death Metal de qualité transpirant le Old School par tous les pores. Le riffing puissant et entrainant de titres comme Trapped in Hell et Demonized est une véritable incitation au headbang frénétique. Les tempos sont variés, les passages rapides et plus lents se succèdent, entrecoupés de soli incisifs. La technique de ces musiciens expérimentés est ici mise au service d’une musique dense, possédant le groove que Death avait su mettre sur Leprosy ou Spiritual Healing. Les temps morts sont inexistants, les morceaux s’enchainent très rapidement avec une force et une intensité constante.
Vocalement, Matt Harvey use et abuse du style de Schuldiner avec néanmoins un chant plus profond et guttural. Hormis une certaine linéarité, qui amène une lassitude sur plusieurs écoutes, rien n’est négatif dans l’approche musicale. Gruesome réussi parfaitement son pari de proposer un Death Metal hommage à la scène américaine de la fin des 80’s - début 90’s.

Sur la forme, l’histoire peut se percevoir d’une manière très différente. Même si Gruesome assume totalement faire du Death pour le plaisir et l’hommage, comment ne pas y voir une opportunité pour vendre des disques et un peu de merch. Surtout que Savage Land est édité par Relapse Records, ce même label qui réédite à tour de bras dans des versions plus ou moins limitées les œuvres laissées par Chuck. À l’écoute d’un titre comme Closed Casket impossible de ne pas immédiatement penser à Open Casket présent sur Leprosy. D’autant que le riff principal et le refrain sont totalement copiés dessus. Ce qui de loin paraît le plus aberrant est une reprise de … Death, que l’on trouve sur l’édition elle aussi « limitée » digipack Land of No Return.

Savage Land est donc visible de deux façons. Chacun se fera sa propre idée, et y verra soit un album qui, sur le fond est très bien fait, soit sur la forme une vulgaire copie opportuniste.

A écouter : Trapped In Hell