Albums du moment
Pochette A Spectre Is Haunting The World
Pochette Only Human Crust Pochette Glow
Découverte
Pochette Moozoonsii

Biographie

Grabass Charlestons

Will Thomas - chant, batterie
PJ Fancher - guitare
Dave Drobach - basse, chant

Grabass Charlestons se forme à Gainesville aux alentours de 2000 à l'instigation de Will Thomas (ex-Beltones, Lexingtons, Habituals, Billy Reese Peters). Le groupe répète pendant une année dans la maison de Fancher (ex-Billy Reese Peters) avant d'enregistrer un split album avec Billy Reese Peters, et se lance dans une première tournée. En 2003, Grabass Charlestons sort son premier album The Greatest Story Ever Hula'd chez No Idea Records et depuis, tourne régulièrement avec Against Me, Lucero, Dillinger Four, Lawrence Arms ou Less Than Jake.

Chronique

Ask Mark Twain ( 2005 )

Une chose est certaine : ce n'est pas de No Idea que viendra la déception de cette rentrée. La preuve avec cette nouvelle galette que nous pond le label de Gainesville. Produit par Rob MacGregor (North Lincoln, Fiya, Hot Water Music, Against Me), au Goldentone Studio, Ask Mark Twain est l'ultime fournée du trio Grabass Charlestons qui sévit maintenant depuis 2000.

Centré autour d'un ton très traditionnel, Grabass Charlestons propose un punk rock très inspiré, mâtiné d'une forte dose rock n' roll, le tout exécuté sur une attitude, en apparence, nonchalante à laquelle la guitare semi-saturée de Fancher n'est sûrement pas étrangère.
Une première écoute ne suffit pourtant pas à cerner la véritable personnalité de Grabass Charlestons. Les 13 morceaux qui composent cet Ask Mark Twain nous exposent un éventail musical plus riche qu'il n'y paraît de prime abord. Grabass Charlestons fait feu de tout bois, apposant sa patte sur des morceaux aussi différents les uns que les autres tout en conservant son intégrité.
Ainsi, le groupe apporte la preuve de son talent mélodique dans l'exécution de titres tantôt pop tels que "Ask Mark Twain", au texte - magnifique - extrait du poème de Mark Twain "Battle Hymn of the Republic", ou "Crazy Plane" évoluant dans un style proche de Lawrence Arms, jusqu'aux folks songs "Best in Shitty", "Those Dirty Line Cooks Are Mysterious" et même le countryesque "The Fucking Song".

Certes, Grabass Charlestons ne pratique pas un punk rock que l'on pourrait qualifier d'énervé. Il n'en est pas mièvre pour autant, la voix rauque du batteur Will Thomas se chargeant de maintenir une touche sale durant tout le skeud. De plus, quelques poussées de chaleur sont à dénombrer notamment sur le détonnant "Prosthetic Soul" et surtout le délirant "Atlanta is a Cocaine Town",aux faux airs de Motörhead.

Au final, Ask Mark Twain dispose de tous les atouts pour s'imposer comme une des grosses surprises de la rentrée. Et même si l'attitude affichée par Grabass Charlestons suggère une relative indolence, plus certainement feinte que réelle, il est indéniable que le trio de Gainesville dispose du potentiel nécessaire pour s'offrir une place de choix sur la scène punk US.

T

A écouter : "Ask Mark Twain", "Atlanta is a Cocaine Town", "The Fucking Song"