Albums du moment
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Back In Business Pochette Hvísl Stjarnanna
Chroniques
Pochette Rammstein
Pochette Syntheosis
Pochette Flub
Pochette Masses
Pochette Compromissions Pochette Loud As Laughter

logo Government Warning

Biographie

Government Warning

Alex - basse
Brandon - batterie
Eric - guitare
Kenny - chant

Government Warning voit le jour aux alentours de 2004 à Richmond (Virginie) sur l'initiative de deux membres de Direct Control, Eric (basse) et Brandon (guitare), épaulés par Kenny au chant et Mikey à la batterie. Le groupe sort un 7" en août 2005, intitulé No Way Out, via No Way Records.  
La formation va ensuite subir un fort remaniement puisque Mikey quitte le groupe et est remplacé derrière les fûts par Brandon, lui-même remplacé à la guitare par Eric, Alex les rejoint à la basse. Le line-up est alors stabilisé et le groupe participe à la compil No Bullshit Vol. 1 avec le titre "See The Truth" (2006). Le premier album, No Moderation, voit le jour en 2006 chez Feral Ward Records et est suivi en 2007 d'un deuxième 7", Arrested, sorti chez Grave Mistake Records. Government Warning effectue également de nombreux concerts avec notamment Wasted Time, Attitude Adjustment ou Avail.
En janvier 2009, le groupe entre en studio et enregistre dix-sept titres destinés à paraître sur un 7" intitulé Executed et une deuxième album, Paranoïd Mess. Les deux réalisations voient le jour en mai chez No Way Records et Grave Mistakes Records et sont distribuées en Europe par La Vida Es Un Mus. En mai 2009, Government Warning effectue sa première tournée européenne en compagnie de Wasted Time.

15.5 / 20
1 commentaire (15.5/20).
logo album du moment

Paranoid Mess ( 2009 )

Après la déflagration provoquée par Arrested, le deuxième album de Government Warning se devait d'être une monstrueuse bombe incendiaire. Paranoïd Mess, c'est un terrible nettoyage au napalm, ravageant tout sur son passage! Et le groupe finira bien par ébranler les fondations de tous les clubs où il se produira tant ces quatorze titres sont d'une efficacité extrême.

Furie, énergie, impétuosité! La flamme et l'effervescence!
Un dive fougueux dans l'antre du harcore des eighties! Un appel à la dissidence!
Government Warning enchaîne, dans un bouillonement impulsif, des morceaux ultra inspirés, alternant des titres hyper rapides et tendus suant l'émeute et l'insurrection ("Nowher To Go", "Revolving Door","Endless Slaughter") et des compos mid-tempo, plus catchy, ("Urban  Warfield", "Blurred Yellow Line", "Enough Is Enough") engendrant une irrépréssible envie de s'élancer sauvagement dans la fosse en chantant, en hurlant, à plein poumons, le poing levé, l'esprit en ébulition.
Percutant et imparable, Paranoïd Mess envoie sévère!
On a souvent cité les Bad Brains, Circle Jerks, Sham 69 ou les Ramones parmi les influences de Government Warning, mais on pourrait également le rapprocher de Battalion Of Saints, Black Flag ou Angry Samoans, tant le groupe a intégré tous les éléments du hardcore des années 80. Il existe chez Government Warning une sorte d'intemporalité musicale comme si la formation avait traversé les décennies ramenant jusqu'à nous le rayonnement et la force du hardcore originel. Et il n'y a ici rien de nostalgique, le groupe est ancré dans son temps, s'arrogeant un moyen d'expression qui est ce harcore brut, radical et brûlant, nécessaire et vital en cette période où règne le consensus et le nivellement culturel par le bas. Avec tout de même ce petit quelque chose en plus qui se nomme talent et qui fait de Government Warning un groupe désormais incontournable de la scène punk hardcore old school!

Et une énième fois "Enough Is Enough" clôture l'album, mais il se passera plus que l'été avant que l'on ne soit repu de cette bouillie paranoïaque. Alors, bon appétit à tous!

Track-list : 01. Rot And Decay ; 02. Nowhere To Go ; 03. Urban Warfield ; 04. Endless Slaughter ; 05. Stop Again ; 06. Revolving Door ; 07. Blurred Yellow Line ; 08. Disengage ; 09. Hour After Hour ; 10. Glued ; 11. Factory Line ; 12+13. Shot Fulla Holes+Paranoïd Mess ; 14. Enough Is Enough.

A écouter : En intgralit
15 / 20
1 commentaire (15/20).
logo amazon

Arrested 7" ( 2007 )

Première écoute, premier titre, première baffe!

"Arrested" ressemble à s'y méprendre à un tube hardcore venu du fin fonds des années 80, tant et si bien que l'on se demande s'il ne s'agit pas en réalité d'une reprise d'un groupe mythique tel Circle Jerks. Mais "Arrested" est bel et bien l'oeuvre de Government Warning, morceau hyper inspiré et enlevé, synthétisant la fougue de Circle Jerks, la rage des Ramones et le coté catchy de Sham 69. Suivent trois autres titres, plus furieux et rapides, dans la veine du premier album des Bad Brains (on remarquera au passage que Kenny possède de belles intonations à la H.R.) et évoquant également Minor Threat ou Scream. Et dans ce registre, Government Warning assure tout aussi extraordinairement, ce qui fait naître une envie irrépressible de reprendre en choeur les refrains et de s'associer au chant accrocheur de Kenny.
Le son est brut, sans arrangements ni fioritures, conférant à la musique de Government Warning une authenticité, une spontanéité et une énergie monstrueuses. Un hardcore instinctif, retrouvant le goût de l'urgence, très marqué par la furie du punk et l'esprit du hardcore originel. Ce hardcore direct et sauvage qui semble connaître actuellement une sorte de revival grâce à la vague montante de groupes tels Career Suicide, Terminal State, Fucked Up!, Tached Out, Formaldehyde Junkies ou encore Life Trap.

Arrested comporte quatre titres d'une force et d'une efficacité totale qui nous ramène aux plus belles années du hardcore des eighties. Ca sent la sueur, le stage dive, la fureur et la chaleur des petits clubs. Un cran au dessus de No Moderation semble-t-il, et donc à écouter de toute urgence, sans aucune modération.

En écoute sur Myspace : Arrested

A écouter : Arrested, Safe And Sound
Government Warning

Style : Punk Hardcore
Tags : -
Origine : USA
Myspace :
Amateurs : 6 amateurs Facebook :