Titre : Transcendence Année : 2011
Nombre de titres : 5
Acheter : logo amazon
Collection : 2 membres possèdent cet album.

Moyenne lecteurs : 15.5/20 (2 avis dont 2 avec commentaire)


Laisser votre avis

Commentaires

socatchy 18 / 20 Le 06/06/2019 à 21H42

album de fou surtout la dernière qui est totalement insane et kiffante

ted GMG 13 / 20 Le 17/08/2011 à 01H35

5 titres de Gorod: le bonheur...Depuis Process of a New Decline, j'en pouvais plus, étant un gros gros fan du groupe depuis Leading Vision.
J'avais décidé de pas lire trop de chroniques sur l'album mais j'avais ouï dire qu'il était très bon.
Et là, petite déception. J'ai écouté l'album (enfin l'EP) une bonne vingtaine de fois, au calme, l'oreille attentive ou rêveuse.
Bon, on commence avec Earth Pus, un vieux titre de l'époque pre Leading Vision. Bon, c'est du "vieux" Gorod parce que pour moi il y a Gorod avant Process Of a New Decline et Gorod après. Là, c'est du Gorod avant. Du gros death technique et mélodique (alors que Gorod sait faire du death mélodique et technique) efficace mais ca ne sera pas mon titre préféré. Bon, je ne connais pas la version original de Neurotripstick, ceci explique que je ne sois pas forcément agréablement surpris par ce titre...
On continue avec une reprise de Blackout. Bon, les reprises acoustiques de morceaux "metal" c'est toujours un exercice tendu. Je me souviens de Nostromo qui avait pondu une galette de toute beauté autant dans la qualité sonore que dans les interprétations. Là, c'est bof moyen. Déjà, le son est super nase, tout compressé, point de dynamique. Du coup, ca flingue intérêt de la reprise acoustique, à savoir donner une nouvelle pêche au morceau original. Les parties guitares ne sont pas mauvaises, mais chez moi, ça ne prend pas. Dommage Par contre, les lignes de basses sont très intéressantes avec un petit côté très Opeth qui n'est pas dégueu.
Vient ensuite le titre de Cynic. Bon, une reprise. Je connais pas Cynic (ben ouais, c'est moche mais c'est la vie). Pareil, j'adhère pas du tout. C'est lourdingue à souhait. Du pure prog, avec des guitares acoustiques au son toujours aussi cheap.
Pareil pour la reprise acoustique de Earth Pus. Encore ce vieux son acoustique tout pas beau qui vient gâcher l'interprétation un peu plus intéressante que sur BlackOut.

Pour finir, un titre de 15 minutes. Bon, là, on est déjà plus dans le Gorod cuvée 2011 et ça se sent. Mélodiquement c'est très beau, très bien construit, jamais répétitif. Techniquement, c'est du Gorod dans tout son art, ca fait mal aux fesses surtout si vous êtes guitariste ou bassiste. C'est fin, limite léger, en tout cas savamment mélodieux. Les lignes de basses de Barbi sont elles aussi toujours aussi puissantes quand il le faut et groovy au bon moment.

Bon, au final, cet album coûte 12 €, et je trouve ça un peu cher pour 5 titres, même si l'un fait 15 minutes. Surtout dans la mesure où il y a une reprise d'un autre et deux reprises acoustiques de morceaux connus et qui n'était pas forcément les plus intéressants à reprendre à l'acoustique.
Alors, peut-être aussi était-ce une volonté du groupe de sortir un dernier album avec le line-up originel vu qu'Arnaud et Guillaume ont quittés le groupe peu après l'enregistrement. Cet EP aurait plus eu sa place en disque bonus sur je-ne-sais-quel futur album ou Dvd. Mais là, on reste un peu sur sa faim et bien loin de la transcendence.
Évidemment, tout cela est très subjectif.