Albums du moment
Pochette Nighttime Stories
Pochette Sphere
Pochette Spotted Horse Pochette Full Upon Her Burning Lips
Chroniques
Pochette In The Raw
Pochette Metaportal
Pochette The Den
Pochette Broken Play Pochette ...

Mercredi 19 juin 2019

FIP a lancé une web radio Metal, et c'est varié et avec une belle sélection (comprendre : c'est pas une caricature où ne passerait que les mastodontes du style). Jugez plutôt de ce qu'on a pu y croiser : All Them WitchesThe Psychotic Monks, Alice In Chains, Hangman's ChairL7, Ho99o9, Goatsnake, Beastie Boys, Fear Factory, Bad BrainsJambinaï, Anthrax, Limp Bizkit, DaughtersFu ManchuIfriqiyya Electrique ... (yep ça pourrait ressembler à une playlist qu'on vous aurez faites).

Lundi 09 avril 2018

Greg Anderson (Patron de Southern Lord records, membre et ex-membre de Sunn O))), Goatsnake, Burning Witch, Thorr's HammerAscend...) a encore un nouveau groupe avec entre autre Bryan Herweg de Pelican. Le projet s'appelle This White Light et pour l'instant seule une démo est en écoute sur Soundcloud. Le groupe devrait entrer en studio avec Josh Homme sous peu. 

Dimanche 19 juin 2016

Samedi au Hellfest 2016 :

Nos Photos du samedi (l'intégralité arrive d'ici midi !)

   


A voir aussi : Vendredi (avec celle de The Offspring, validée par le management !),Jeudi



Notre Report

Seconde journée pour cette édition 2016, la moins folle en terme d’affiche (soyons subjectif !) avec pas mal de retours de têtes d’affiches déjà passées par Clisson (Korn, Within Temptation, …) mais des premières fois remarquables également (Bring Me The Horizon, DisturbedFu Manchu, …).
Niveau météo quelques averses seulement et un temps couvert, mais l’ambiance n’est pas la plus folle que l’on ait pu voir au Hellfest (le temps ? le public qui a changé ? …), voici le compte rendu des concerts marquants :

Dark Fortress assure avec leur Black Metal sinistrement mélodique. Il faut dire que les Bavarois ont la chance de bénéficier d’un son excellent mettant en valeur les mélodies morbides de la guitare soutenue par la voix grave et profonde du frontman. Pas de décors, des lights minimales, mais une prestation très convaincante de Dark Fortress, content de jouer ses 40 minutes de set sous la Altar.

Finalement de retour après un hiatus de quelques années avec un nouvel album intitulé Long Live, les américains d'Atreyu font ici leur deuxième apparition sur le territoire français. C'est très peu, surtout avec autant d'années à leur actif. Que cela ne tienne, c'est sous une météo idéale et devant un public très réceptif que le concert de déroule avec presque exclusivement des vieux morceaux joués, ce qui n'est pas pour déplaire au vieux fan que je suis... Un bon son et une bonne énergie déployés par des musiciens très communicatifs qui n'hésitent pas à enchaîner les aller-retours d'un côté à l'autre de la MainStage suffisent à transformer ces 40 minutes en une prestation dont le groupe n'aura clairement pas à pâlir.

Entrée en matière grind technique furieuse avec les américains de Cattle Decapitation en grande forme, désireux d’exposer fièrement les titres de leur dernier et très bon album The Antropocene Extinction. Malheureusement, malgré une envie fiévreuse d’en découdre le rendu est trop brouillon pour capter les subtilités des compositions. Les guitares et leurs mélodies sont noyées dans la masse mais la batterie claque avec suffisamment de violence. La sono s’est sensiblement améliorée sur la fin mais on restera tout de même sur notre faim.

Le duo teuton a été une de mes sensations live de ces 2 dernières années, j’appréhendais le passage à une scène plus importante : au final Mantar s’en sort avec les honneurs. A deux, ils arrivent à occuper la scène et on ressent la hargne des compos, évidemment ça ne vaut pas une petite salle mais ça vaut le coup. Le son est par contre un peu plus propre que sur album, dommage, leur coté “brut” étant dans l’ADN de leur musique.

Voir les légendes de Discharge sur la Warzone, il y avait de quoi être dubitatif. Mais finalement, le D-Beat des Britanniques fonctionne complètement. A partir du moment où tu entends du pouta-pouta à la batterie, que leur Punk-Hardcore est suffisamment hargneux et que tu n’es pas trop réfractaire aux morceaux un poil répétitifs, alors on peut dire que c’est réussi.

Augmenté d’un dernier album aux accents sludge mais toujours grind dans le fond, Agoraphobic Nosebleed avoine sec et renverse l’Altar pour se la mettre dans la poche, du moins pour les connaisseurs car les lieux se videront au fur et à mesure des curieux qui ont eu l’audace de vouloir découvrir le groupe dans ces conditions. Les 'ricains n’en n’ont que faire et enchaînent les titres anciens comme nouveaux à une cadence soutenue. Une énergie salvatrice, une boîte à rythme démentielle qui fait aussi bien le taf qu’une batterie réelle, un set dément et possédé. Tuerie.

L’heure de la prestation de Torche approche et la Valley est déjà pleine à craquer pour accueillir le combo américain. Un son très moyen les accompagnera malheureusement pendant une bonne partie du set, privant les guitares d’un son lourd qui aurait aidé à s’immerger plus aisément dans ce début de concert. Heureusement, les trois derniers morceaux bénéficient d’un bien meilleur son pour terminer d’épuiser les nuques de tous les festivaliers en manque de Pop Metal.

Entombed A.D., un show 100% matière grasse, 200% plaisir. Avec un son parfaitement calé pour ces papas du Death suédois, l’Altar a vu se tenir l’un des meilleurs shows du jour avec un public de passionnés, amoureux de grands classiques comme "Living Dead" ou "Left Hand Path" que l’on ne présente plus. Difficile de ne pas remuer frénétiquement la nuque tant le groove est puissant, secondé par une batterie lorgnant franchement vers les poncifs indétrônables du Crust et du Punk. Entombed A.D. a joué la carte de l’efficacité pur jus à raison, puisque l’Altar s’est vue franchement remplie en ce milieu d’aprem'.

Avec un line-up remanié, With The Dead investit les lieux de la Valley, confiant, malgré un auditoire légèrement clairsemé. Les morceaux de l’unique album des Américains sont exécutés classiquement mais efficacement. Le rendu est gras, calibré, ça joue avec entrain et sérénité. Nombreux sont ceux qui découvrent le groupe avec ce concert, et globalement tout le monde semble satisfait. Mission accomplie dans les normes en vigueur, sans non plus casser des briques.

Après un échauffement en règle chez les voisins suédois de l’Altar, il était presque logique de vouloir passer à la vitesse supérieure avec les finlandais d’Archgoat, qui auront probablement tenu le haut du pavé question Extrême des Extrêmes ce samedi sous la Temple. Si on peut encore rigoler avec Entombed, Archgoat efface direct tout sourire avec ses saillies War Metal empreintes de violence gratuite. Peut-être est-ce une explication à ce public si clairsemé, car Archgoat n’offre pour refuge que ses mid-tempos hostiles avant de tracer façon bas du front tout blast dehors. Difficile donc de s’initier aux joies du Black/Death haineux pour les plus curieux mais les quelques fans présents auront eu leur dose de froid mordant de la part du trio scandinave.
 
Changement de chèvre avec Goatsnake non loin de là sous une Valley toujours bien garnie. Pour son deuxième concert en deux jours, Greg Anderson, une fois arrivé sur scène, remercie chaleureusement le public clissonais pour son accueil. Une backline moins imposante qu'hier le précède mais tout de même d’une taille démesurée pour le commun des guitaristes. Son chanteur très charismatique et à la voix toujours aussi impressionnante excelle également de temps à autres dans l'exercice de l'harmonica. On a ainsi droit à un son bluesy à tomber à la renverse, et ce n'est certainement pas le morceau éponyme de leur dernier album Black Age Blues qui me contredira ! Pour la petite anecdote, un petit tour dans la fosse de la Valley a suffit à tomber nez à nez avec Attila. Stephen O'malley quant à lui était bien tranquillement positionné derrière la régie pour en profiter tout autant que nous.

Chaque année, on a le droit à Hail Of Bullets ou Asphyx. Ces derniers s’y collent aujourd'hui et question riffs gras et leçon de Death Metal old school, on ne sera pas déçu. Comment l’être après tout ? Le groupe mené par Matin Van Drunen est impressionnant de charisme et d’une voix d’outre tombe. Les riffs de Paul Bayyens concassent des nuques par paquet de douze, pareil pour les rythmiques que ce soit dans les accélérations ou les ralentissements Doom. Comme d’habitude, Asphyx c’est la leçon de Death Metal.

Pour Disturbed je n’ai vu que la fin avec un festival de reprises et des guests : "Shout At The Devil" avec Sixx:AM, "Baba O'Riley" de The Who avec Glenn Hughe et "Killing In The Name" de Rage Against The Machine, évidemment la foule s’affole. Et plus important encore sur scène le groupe semble réellement prendre plaisir sur scène.

Nouvelle date de Moonsorrow après leur belle tournée printanière avec Korpiklaani. Un fossé sépare les deux groupes, car Moonsorrow préfère les titres épiques avec les économies de moyen. Des mélodies simples, mais subtiles, un vrai amour pour le Pagan Black Metal et des titres très travaillés amenés par de belles progressions. On se laisse facilement prendre dans leurs ambiances pagan, surtout que le son est une fois de plus impeccable.

Hermano à l’heure du manger c’est nickel. Stoner Rock rougeoyant comme la braise, un son rond et sec comme perdu dans un désert, le tout mené par l’incroyable voix de John Garcia, très en forme ce soir. Posé dans l’herbe avec un bon repas chaud, on ne pouvait demander mieux.

Premier passage au Hellfest pour Bring Me The Horizon et tête d’affiche plutôt attendue. Si l’on occulte le concours de “fuck” “fuck you” avec Corey Taylor de Slipknot / Stone Sour, leur prestation est à la hauteur de ce qu’on pouvait attendre. Titres calibrés mais efficaces, son largement correct, les Anglais distribuent des tubes à la pelle : "Can You Feel My Heart", "Sleepwalking", "Shadow Moses", "Go To Hell"," For Heaven's Sake", "Throne", mais surtout issus des deux derniers albums. Oliver Sykes chante plutôt bien, même en chant clair, les éléments électroniques sont bien amenés par Jordan Fish et si on n’est pas réfractaire à la musique des Anglais, c’était tout à fait honnête.

Après une arrivée en trombe sur scène soulignée par des milliers de cornes du diable s’élevant de la fosse, Alan Averill représente à lui seul l’esprit de Primordial. Ce chanteur très charismatique n'a de cesse de tout le concert de courir de gauche à droite, se laissant souvent aller au jeu des photographes et des cameramen. Une prestation qui ne laissera pas retomber la motivation du public déplacé en nombre pour ces Irlandais bien trop rares sur les routes européennes. Inutile d'être un véritable aficionado du groupe pour apprécier ce concert de bout en bout et qui a le mérite de proposer des morceaux divers et variés, faisant ainsi le tour de la discographie de Primordial.

"Apex Predator-Easy Meat" résonne quelques minutes sous une Altar qui brûle d'en découdre avec les gars de Birmingham avant que la machine Napalm Death ne s'élance de plein fouet. Le combo est servi par un son massif et rendant justice à la furie des Anglais : batterie en mode matraquage, riffs en pagaille sans jamais s’endormir dessus trop longtemps, tout est là pour mettre Mark Greenway en forme. Peu d’hésitations là-dessus, des titres les plus classiques de Scum aux "How The Years Condemn" et "Dear Slum Landlord" parus sur le dernier album en date, Napalm balaye très large et n’endort jamais l’auditeur. Comme à son habitude, Greenway intervient régulièrement entre les titres pour aborder divers sujets de société : fanatisme religieux, problème du logement et de la dignité humaine. De quoi foutre généreusement la hargne avant d’attaquer une nouvelle piste de ces maîtres du Death-Grind. 

L’ultime tournée de Twisted Sister faisait halte à Clisson cette année. En effet, suite à la mort de leur batteur A. J. Pero, les Américains se lancent dans une dernière tournée en son honneur, épaulés par le grand Mike Portnoy pour la difficile tâche de passer derrière les fûts dans ces moments difficiles. Pour l’occasion, le festival a choisi de les faire jouer en tête d’affiche du samedi, ce qui présageait quelques surprises. Ainsi, Dee Snider, toujours aussi énergique et chevelu, a invité Phil Campbell sur scène pour interpréter en premier lieu "Shoot 'Em Down" de Twisted Sister suivi de près par "Born To Raise Hell" de Motörhead. Deux morceaux dédiés à Lemmy Kilmister qui nous a quitté en fin d’année dernière. S.M.F. vient ainsi clôturer ce show juste après un message du chanteur insistant tout particulièrement sur le fait que ce sera le dernier morceau que le groupe jouera à tout jamais au Hellfest, profitant ainsi de l’occasion pour envoyer une jolie pique à Judas Priest dont la tournée d’adieu ne prend jamais fin.Une fois la scène libérée, les écrans géants se rallument peu après pour diffuser un film en hommage à Lemmy, suivi par un énorme feu d’artifice qui se clôturera par deux immenses RIP LEMMY dans le ciel du Hellfest. Après quoi, Phil Campbell en profite pour s’adresser quelques instant au public. Une journée chargée pour lui, qui après avoir découvert la statue de Lemmy (cf Photos), prend la parole pour s’exprimer une dernière fois sur son frère d’arme dans un message émouvant, remerciant par la même occasion l’équipe du festival pour tout cela, juste avant de laisser place à la projection d’un extrait du dernier concert de Motörhead au Hellfest, l’année dernière. Un grand moment où le nom du célèbre bassiste anglais sera repris en coeur par l’intégralité du public sous de chauds applaudissements.Voilà un projet fort étrange, mais félicitation au Hellfest de proposer Gutterdammerung, un ciné concert bien chiadé (le groupe est derrière l’écran, et on le verra pas transparence de temps en temps) et par moment des acteurs vont venir interagir avec le film en passant devant celui-ci. Et un de ses acteurs n’est autre que Henry Rollins, classe !
Musicalement ce sont des reprises qui retracent l’histoire du metal (semble-t-il) avec par exemple Black Sabbath ou encore Motorhead. Parmi les acteurs (sans spoiler) on retrouve Iggy Pop en ange ou Henry Rollins en prêtre.
Intrigant, ça mérite un second visionnage plus au calme (malheureusement sans Rollins dans son salon)

Pour leur troisième venue à Clisson en 4 éditions, que dire de Korn qui n'a pas déjà été dit ? Puisque la tournée anniversaire de l’album éponyme n'est plus, retour à un set classique mais avec une setlist qui a tout de même le mérite d'être suffisamment différente de celle de 2013.
On retrouve toujours cette même énergie qui les caractérise sur scène. Les années passent, pourtant Korn ne faiblit pas. Depuis le retour de Head dans le groupe, ce serait même plutôt l'inverse. Cette évolution dans les bonnes grâces de leur public suivra-t-elle cette courbe ? Seul l'avenir nous le dira avec un nouvel album à venir qui est déjà annoncé comme un retour aux sources.

A voir aussi : Vendredi


Top 3 du samedi :
Bacteries : Goatsnake, Bring Me The Horizon, Mantar
Chazo : Korn, Korn, Korn
Nonohate : GoatsnakeAtreyu, Napalm Death
Pentacle : Napalm Death, AsphyxDark Fortress
Tang : Goatsnake, Napalm Death, Agoraphobic Nosebleed
Skaldmax : Napalm DeathEntombed A.DAsphyx

Dimanche 06 décembre 2015

La fin de l'année approche, et avec le top de l'année 2015 des lecteurs. Pour ça il faut aller noter les albums sortis cette année présent sur le site (si y'a des oublis majeurs tu peux demander à ce qu'on les rajoute), vous avez déjà laissé 666 notes ;)
Petite aide, si jamais les dates c'est pas ton truc, voilà une liste avec des groupes ayant sortis des albums en 2015 et pour qui il manque encore quelques notes pour apparaître dans le classement : Vision Of Disorder, Torche, Trivium, Leprous, Myrkur, Cowards, Minsk, Sylosis, Deafheaven, Loma Prieta, Cattle Decapitation, Terror, Goatsnake, Steven Wilson, Prodigy, Lofofora, High On Fire, Apocalyptica, Pneu, Ufomammut, Marduk, Papa Roach, Monolord, ...

Vendredi 30 octobre 2015

Le Hellfest 2016 dévoile une partie de son affiche (et remet des places en ventes), voilà les noms confirmés :
Mainstages : Rammstein, Black Sabbath, Korn, MegadethGhost, SlayerBring Me The Horizon, The Offspring, VolbeatDropkick Murphys, Bullet For My Valentine, Disturbed, Gojira, Within TemptationKing Diamond (pour jouer Abigail en intégralité), Twisted SisterForeigner, Anthrax, Amon Amarth, Blind Guardian, Sixx AM, Joe SatrianiGlenn HuggesHatebreed, Turbonegro, Mass HysteriaHalestormLe Bal Des Enragés, Audrey Horne, Orphaned Land, Delain, DragonforceTremonti (le groupe du guitariste de Creed / Alter Bridge), ShinedownNo One Is InnocentThe Amity Affliction, August Burns RedBury Tomorrow, Thy Art Is MurderThe ShrineArthemisNightmare
Tentes extrêmes : Testament, Overkill, Napalm Death, Deicide, Abbath, Dark Funeral, Sacred Reich, VoïvodTerrorizerEntombed A.D, Paradise Lost (pour jouer Draconian Times en intégralité), Katatonia, Korpiklaani, Primordial, Moonsorrow, EnslavedEmpyrium, Inquisition, Marduk, Taake, KampfarVader, AsphyxAgoraphobic Nosebleed, InsomniumEntrailsFallujahThe Skull, Heidevolk, Archgoat, Cattle Decapitation, Grand Magus, Havok, Fleshgod Apocalypse, Cruachan, SadistEntrails, SolefaldDark Fortress, MyrkurBehexenThe Vision BleakDust BoltWitchesSkälmoldStille Volk, OtargosHegemonMoonreich
Hardcore&Stoner : Refused, ConvergeSick Of It All, Down, The MelvinsRival SonsFu ManchuHermano, Goatsnake, Kadavar, Kylesa, Kvelertak, Walls Of Jericho, Heaven Shall Burn, Caliban, Architects, Vision Of Disorder, DischargeStrife, TurnstileUK SubsThe Toy DollsLes Sales Majestes, Power Trip, Victims, Ratos De PoraoSaviours, TorcheJambinaiHarm's Way, Earth, Windhand, Mantar, With The Dead, King Dude, MonolordCrobot, All Pigs Must DieWo FatValkyrieStoned Jesus, Hangman's Chair, DopethroneAlea Jacta EstBacktrackWinterCowardsDirty FonzyLecherous GazeStoneBirds.
Il manque donc encore des noms (et une tête d'affiche), en tout cas les places restantes devraient avoir disparues très vite!
Le festival aura lieu du 17 au 19 juin à Clisson.

Mercredi 14 octobre 2015

Ce week-end nous étions au Desertfest Belgium pour assister aux shows de Bongzilla, Valient Thorr, Belzebong, Goatsnake, Black-Bone, Child, Glowsun, Ufomammut, Monolord, Earth... Vous pouvez (re)lire nos live-reports ici : Day 1 / Day 2 / Day 3
Les reports vidéos de l'équipe Stoned Gatherings se regardent également là : Day 1 / Day 2 / Day 3

Lundi 12 octobre 2015

Live report : Troisième et dernière journée du DesertFest Belgium. Au programme de cette deuxième journée : Bongzilla, Goatsnake, Ufomammut, Child, Valient Thorr, Glowsun... A lire par ici.

Mercredi 02 septembre 2015

Avant-dernière annonce du Desertfest Belgium avec 8 nouveaux noms : EarthStoned JesusPapirUSA Out Of VietnamBanda De La MuerteCrystal HeadThe Heavy Crown et Penjedo rejoignent une affiche déjà bien grasse : Goatsnake, Orange Goblin, Bongzilla, DozerFatso JetsoValient Thorr, Ufomammut, Mars Red Sky, Glowsun, MonolordChild... Toutes les infos sur l'event Facebook et pass 3 jours en vente ici !

Mardi 18 août 2015

On vous rappelle que la deuxième édition DesertFest Belgium se tiendra les 9, 10 et 11 octobre au Trix Muziekcentrum d'Anvers, avec pas mal de très bonnes formations déjà annoncées : Goatsnake, Orange Goblin, BongzillaFatso Jetson, DozerGreenleafValient Thorr, Ufomammut, Monolord, Sourvein, GlowsunChild... Vous pouvez consulter le reste de l'affiche ici. Le pass 3 jours est à 96€ en prévente, et le festival bénéficie d'un tarif spécial pour se loger au Scandic.

Samedi 01 août 2015

Playlist mensuelle : C'est l'été, les oiseaux chantent et vous glandez tous à la plage. Seule ombre au tableau : les kékés et leurs enceintes pour balancer du Fun Radio à fond. Ce mois-ci, faites les taire à coup de Goatsnake, Pitbulls In The Nursery, Lindemann et autres. Et sinon en plus estival on a du Totorro, du Elder...ou Cradle Of Filth pour les nostalgiques de l'hiver.
On retrouve ça sur Spotify et Deezer, et pour ne pas oublier les chroniques des mois précédents, c'est ici. Enfin, pour la crème de la crème, on a une playlist pour nos Albums du Moment.

Jeudi 02 juillet 2015

Chronique et nouvel Album du Moment : Goatsnake - Black Age Blues : "On a encore en tête le monument Flower of Disease, sorti en tout début de siècle par la bande à l’ex-chanteur de Scream Pete Stahl, entre autres EPs et splits de qualité pondus avant et après. On se souvient de ce stoner-doom le plus classieux du monde, de cette voix perçante et nonchalamment puissante, de cette six-cordes foutrement grasse et bluesy, de cet harmonica [...]"

Mardi 16 juin 2015

Un nouvel album de Sunn O))) est attendu avant la fin de l'année d'après les dires de Greg Anderson (Goatsnake).

Jeudi 21 mai 2015

Goatsnake a mis en écoute "Grandpa Jones", titre extrait de Black Age Blues prévu pour le 2 juin via Southern Lord.

Mercredi 06 mai 2015

Black Age Blues, le nouvel album de Goatsnake, se dévoile un peu plus avec le titre éponyme en écoute sur Bandcamp.

Jeudi 23 avril 2015

Le projet Teenage Time Killers (une base de Corrosion Of Conformity et My Ruin avec une floppée d'invités) a mis en ligne un extrait d'un titre avec Dave Grohl (Foo Fighters, Nirvana) et Randy Blythe (Lamb Of God), en écoute ici. On retrouvera des membres de BrujeriaSamhain, ClutchFireball MinistryBL’AST!Jello BiafraThe Alkaline Trio, Minor Threat, Slipknot, Goatsnake, Sunn O))), EyehategodFear, Sacred Reich, Municipal Waste, Queens Of The Stone Age, Red FangArticles Of Faith, ... Ca sort le 31 juillet et aura pour nom Greatest Hits Vol. 1, y'aura des titres originaux et des reprises.

Lundi 13 avril 2015

Alors que Black Age Blues, le nouvel album de Goatsnake est attendu pour juin, le groupe en dévoile un premier titre, "Elevated Man".

Vendredi 06 mars 2015

Le prochain Goatsnake se nomme Black Age Blues et sortira le 1 juin chez Southern Lord Recordings. Pochette!

Jeudi 18 décembre 2014

Teenage Time Killer, un projet monté par Mike Dean et Reed Mullin de Corrosion of Conformity, vient de signez chez Rise Records. Le projet est surtout un défilé de potes zicos, et pas des moindres car on y retrouve, entre autres : 
Randy Blythe (Lamb Of God), Dave Grohl (Foo Fighters), Corey Taylor (Slipknot/Stone Sour), Neil Fallon (Clutch), Jello Biafra (Dead Kennedys), Tommy Victor (Prong), Nick Oliveri (Mondo Generator, ex-Queens Of The Stone Age/Kyuss), Aaron Beam (Red Fang), Pete Stahl (Scream, Goatsnake), Greg Anderson (SUNN O))), Goatsnake), Karl Agell (ex-Corrosion Of Conformity), Tairrie B Murphy et Mick Murphy (My Ruin), Pat Hoed (Brujeria), Max Cavalera (Soulfly), Tony Foresta (Municipal Waste/Iron Reagan), Doyle Wolfgang von Frankenstein (The Misfits), Keith Morris (Black Flag), ...

Lundi 29 septembre 2014

Goatsnake sortira un nouvel album en 2015, 15 ans après sa dernière sortie.

Mercredi 13 août 2014

Le Temples Festival a mit en ligne une vidéo post-édition 2014. Pour rappel, le festival qui prend place à Bristol en Angleterre vient de dévoiler une première vague de groupes pour 2015 : Converge, Pig Destroyer, Between The Buried And Me, Goatsnake, Triptykon, Nails, Torche, Trap Them, Portal, Celeste...

Dimanche 10 août 2014

Converge, Pig Destroyer, Between The Buried And Me, Goatsnake, Triptykon, Nails, Torche, Trap Them, Portal, Will Haven, Bölzer, Celeste, Today Is The Day, BongzillaMagrudergrindImpetuous RitualGoatwhoreLeng T'che... et plein d'autres sur la même affiche? Ca fait rêver et c'est pas très loin de chez nous, du côté de Bristol en Angleterre du 29 au 31 mai. Il reste encore 55 groupes à annoncer pour cette nouvelle édition du Temples Festival.

Lundi 21 juillet 2014

Goatsnake, eux, sont en train d'enregistrer un nouvel album.

Jeudi 13 février 2014

Reed Mullin de Corrosion Of Conformity a un projet nommé Teenage Time Killer project  dans lequel on retrouve pas mal de beau monde (détails ici) avec des membres de Lamb of God, Foo Fighters, SlipknotMy Ruin, Goatsnake, Red Fang, ProngMondo Generator, Clutch, ...). Pas plus d'infos sur la date de sortie de l'album.
Du coté de Corrosion Of Conformity : le nouvel album se nommera Corinthians, il est déjà enregistré et part au mixage. Des concerts avec Pepper Keenan serait également envisageable.

Dimanche 06 mai 2012

Suite de notre cycle sur les labels Southern Lord Recordings est un label americain fondé en 1998 par Greg Anderson, guitariste notamment chez Sunn O))), Goatsnake et Teeth Of Lions Rule The Divine. Sa spécialité c'est la lourdeur et la lenteur, c'est pourquoi l'on trouve un paquet de groupes de qualités affiliés à la scène Stoner / Doom / Sludge / Drone dans son catalogue. Pour les plus connus l'on citera bien sûr Sunn O))) et Goatsnake, mais aussi Earth, The Obsessed, Khanate, Boris, Church Of Misery, Weedeater, Grief, Earthride, Om, Black Cobra et Lair Of The Minotaur. Plus récemment, Southern Lord s'est intéressé à quelques groupes de Black-Metal comme Wolves In The Throne Room, Nachtmystium ou Xasthur, mais également à la scène Hardcore / Punk / Crust avec The Secret, Black BreathMasakari, Wolfbrigade et All Pigs Must Die. La page du label est à voir dans la suite.

Lundi 12 septembre 2011

Le New Noise #6 sera en kiosque le 22 septembre. Au programme : PrimusSebadohSecret Chiefs 3, GoatsnakeRwake, Pneu... La couverture est visible ici.

Jeudi 25 août 2011

La prochaine vidéo du vendredi publiée par le Hellfest sera consacrée à Goatsnake (qui avait donné un show plus que mémorable).

Lundi 20 juin 2011

Photos Hellfest 2011 (Dimanche)Hellfest 2011 : 
Photos !
Report : après une journée à thème Thrash / HxC aujourd’hui ça sera plus varié mais surtout une Terrorizer dévoué au Stoner / Doom / Sludge, un véritable mini Roadburn au sein du Hellfest. Et du gros sur les mainstage avec principalement Judas Priest et Ozzy Osbourne.
Au niveau point Alain Gillot : couvert, pas de percée du soleil mais pas de pluie non plus. Ce Hellfest aura donc été grisatre, un peu humide mais au final rien de trop gênant, même si ça joue sur le coté festif (moins de monde à « délirer » ou se déguiser, ou de filles court vétue) ça n’a pas empêcher le fest d’être une nouvelle réussite, de garder son esprit bon enfant et fun.
Niveau concerts :
- Arrivé à 12h30, on passe voir ce qui se trâme sous le Metal Corner et on y restera jusqu’au bout, Los Disidentes Del Sucio Motel (comme son nom l’indique c’est un groupe alsacien) qui donne dans le stoner rock burné. Ultra efficace sur scène, une reprise d’un tube de merde des années 80 en fin (impossible de remettre le nom dessus, Cindy Lauper ?, mais le refrain en tête un bon moment après), un groupe à suivre !
- On déboule sur The Ocean, non sans nous dire avant qu’on a peut être loupé le concert du jour de Ken Mode. On se consolera avec les allemands qui offre un set efficace, énergique, de quoi se rabibocher avec The Ocean (au vu de leurs dernières sorties albums pas forcément mémorables).
- Enchaînement avec Knut, le mur de son, imposant mais monotone, dommage le groupe à la patate mais le set ressemble à un énorme parpaing difficile à digérer.
Duff Mc Kagan’s Loaded, passage éclair devant l’ex Guns N’Roses, mmmhhhhh, du « rock de papa », vite on va voir Ghost.
- Certains qualifierons le groupe de « Muse qui se mets au Heavy Doom », d’autres de Mercyful Fate moderne, à l’imagerie soignée. Une belle messe, chantée de façon étonnante et il est vrai assez déconcertante, un ovni. Le jeu de scène perd un peu dans une si grande salle mais pour les amateurs c’était un régal de voir les si rares suédois.
- 17H l’heure de la déception, d’abord avec celle attendue de Cavalera Conspiracy, AKA le naufrage d’une idole. Pitié ! Non vraiment Max semble à bout, vocalement, physiquement, artistiquement, un peu de repos ne ferait pas de mal à cette icône du metal. Et de l’autre coté du site c’est Kylesa qui semble être en mode automatique (et desservi par un son pas top), ça joue, ça enchaîne, mais pas de contact avec le public, pas de surprises, un gros manque de cette petite étincelle qu’ils arrivent pourtant à avoir de temps en temps.
- 18H ça sera par contre la confirmation, une par Anathema qui offre 1H axé sur leurs derniers titres (sauf si j’en ais loupé), frais, rafraîchissant, c’est beau et un peu de calme fait du bien, belle performance avec panache. Et coté Terrorizer c’est Grand Magus qui balance son heavy doom avec le sourrire, là aussi bonne ambiance et belle performance.
- Goatsnake, ou le mix de la lourdeur du doom avec la légèreté du stoner, un mix délicat maîtrisé de bout en bout par un groupe qui donnera un excellent set. Un groupe à voir en live (trop rare malheureusement). Claque number 1
- Totalement à part dans la prog de la Terrorizer cette après midi Black Dahlia Murder va faire plaisir aux amateurs de deathcore un peu en manque aujourd’hui. Gros concert et le public venu en masse répondra présent, la tente sera remplie d’un énorme nuage de poussière après leur passage.
- Judas Priest vu de loin, pas ma tasse de thé à la base, et ça ne sera toujours pas pour cette fois…
- La messe, noire, sera dites par Electric Wizard. Sombre, érotique et lourd : trois adjectif pour décrire la magnifique prestation des anglais. Sur fond de film de séries B avec nichons à foison les doomeux impose, respect ! Claque number 2. Le groupe grappillera 15 minutes supplémentaire, ce qui foutra un peu le bordel dans le planning des deux groupes suivant.
- On s’attendait à voir un Ozzy Osbourne tout cuit et donc pas à une grosse prestation, erreur ! Alors certes c’est plus le Ozzy de 1991 mais le concert est tout sauf un pétard mouillé (ça c’est plus pour les photographes et le premier rang aspergé de mousse), du Ozzy bien sympa et surtout du Black Sabbath en live chanté par le prince des ténèbres himself (une sorte de rêve de gosse). Miam !
- Du coup on hésites à aller voir Hawkwind, écouté et vu de loin (pour pouvoir revenir vers Ozzy sur Iron Man par exemple), les vétérans du Space Rock semblait pourtant en forme ! Grrr, à quand des clones pour pouvoir tout suivre ?
- Le finish aura un air de déjà entendu, oui Kyuss (format Garcia plays Kyuss) avait aussi joué en clôture de la Terrorizer le dimanche de l’édition 2010, là ça sera la même, mais avec les membres du groupe, qui avait décidé de relancer la bête suite au concert de 2010, la boucle est bouclée. En 2010 Kyuss était tout simplement le concert du fest pour moi, en 2011 ? Pareil mais pire ! Quel concert ! Setlist à pleurer du sable de bonheur, 1H sans pause, un public présent et à fond. Merci !

Donc là il est 5h00 du mat’, l’impression d’avoir des moignons à la place des pieds, certainement des giga tonnes de fautes d’orthographes dans ces reports, mais content (encore une fois) de ces 3 jours extrêmes mais plein de bonnes choses. Encore merci à l’orga, aux bénévoles, au public toujours aussi fun. 2011 : check !
Ben (organisateur) en conférence de presse a parlé de l’édition 2012 ; celle-ci déplacée de 400m (là où se trouve le camping) sera un peu un nouveau départ pour le festival qui devra prendre ses marques dans un nouveau lieu, trouver le bon arrangement, mais Ben semble confiant (grâce au soutien des collectivité notamment). Mais conscient de ses atouts le festival restera éclectique, un esprit familial, une augmentation de jauge (avec un maximum à 30 ou 35 000 personnes/jour) est à prévoir ; mais qui se traduira peut être aussi par  une augmentation du nombre de groupes (les personnes éclectiques commence déjà à avoir peur).

Nos top 3 de la journée :
Mathieu : Kyuss, The Black Dahlia Murder, Electric Wizard
Pentacle :Kyuss, Impureza, Ken Mode
Bacteries : Kyuss, Electric Wizard, Ghost

La citation d’hier (oubliée!) :
- “Wow, c’est une machine à sodomiser là dedans” (un festivalier à la sortie du concert de DRI).
La citation du jour (citation venu de Twitter via les doux dingues d'Arte Live Web) :
- "Le Dark Metal c'est le Coca Zero du Black Metal"

RDV en juin 2012, Clisson!

Bon et vous alors ce festoche ? Vos concerts marquants ?


Merci à tous ceux étant venu nous voir spontanément pour nous dire que Metalorgie compté pour vous, ça fait plaisir !

Hellfest 2011 :
Vendredi : Report - Photos
Samedi : Report - Photos
Dimanche : Report - Photos

Un gros gros merci à Mathieu pour nous avoir épauler sur les photos une nouvelle fois, n'hésitez pas à visiter son site ou Flickr aussi. Immense travail (et talent!) de sa part!

Dimanche 19 juin 2011

Photos Hellfest 2011 (Samedi)Hellfest 2011 : seconde journée placée sous le signe du Thrash, du Hard Rock et du Hardcore . Difficile pour certains, bonheur pour d’autres, le lot des journées « à thèmes ».
Nos photos.
Coté météo un peu de pluie mais le soleil a pu briller, beaucoup moins pénalisant que la veille donc, et ce dimanche devrait être ensoleillé.
- Début de journée au Metal Corner avec Grum Lee, si si, on aime se faire mal. Des tubes anglosaxons de groupes du festoche en acoustique et en français, chanté faux. Et c’est voulu ! Comme ça au moins on pourra pas faire pire pendant la journée (quoi que).
- Hail Of Bullets sous la Rock Hard c'est la machine de guerre qui fusille tout sur place. Artillerie lourde de rigueur et pillonage de crâne avec ces riffs qui font très très mal. Comme Asphyx l'année dernière, une tuerie évidente.
- The Haunted annulé à 15H (absent apparement car leur chanteur a loupé son avion) se voit recasé à 1H du matin au Metal Corner (la scène du camping !), du coup le groupe qui devait y jouer se voit propulser sur la mainstage, gros changement pour Hemoragy, qui commence même son set sans guitariste (en plein décuvage) qui prendra le concert en route. Epique !
- Du coup on se rabat sur la Terrorizer où les coreux de Raw Power (since 1981 !) font un set plutôt sympa, du hardcore old school, bonne humeur et encore pas mal d’énergie pour ces vétérans.
- Municipal Waste c'est du Thrash, du fun et de la rigolade. Le public est déchainé, l'ambiance est excellente et tout se déroule dans la bonne humeur et les blagues vaseuses. Plaisir en barre...
- Shai Hulud continue la journée Hardcore, ça bouge, c’est sympa, mais ça manque d’un petit truc, la folie de leur tournée d’adieu de 2004 n’est pas là, dommage car le souvenir de leur set endiablé au Fury Fest me donnait pas mal d’espoir.
- US Bombs sera absent de son set (comme d’hab ?) pour finalement jouer quelques dizaines de minutes entre deux groupes plus tard dans l’après midi. Punk !
- Sous la Terrorizer Comeback Kid ne va pas faillir à sa réputation, set de fou, avec un final sur leurs tubes, ultra efficace, un public bien réceptif, qui commencera d’ailleurs à escaler aux poteaux de la tente. Ca promet pour la suite !
- Les finlandais d'Apocalyptica effectuent un set sympathique à défaut d'être vraiment captivant. Disons que ça fait du bien entre deux groupes de Thrash. Les reprises de Metallica sont cools, le reste peine déjà un peu plus à convaincre
- Times Of Grace livrent eux un set plutôt pas mal, même si sans surprise. Leur Metalcore reste assez efficace, mais il manque un truc pour aller au delà. La journée étant placée sous le signe du Thrash, Sodom et Kreator sauront remplir les attentes des fans avec des set énergiques et puissants.
- Septic Flesh sous la Rock Hard, c'est monstrueusement bon. Le son est immense, les orchestrations dantesques, tout est extrêmement carré et en plus le public est bien réactif. Excellent concert des grecs.
- Une des grosses attentes de la journée : Black Label Society et son charismatique leader Zakk Wylde. Très bon début de set, mais qui lasse assez rapidement, les morceaux sont très bien exécutés, les tubes pleuvent mais un peu l’impression de voir une machine super bien huilée où la spontanéité a disparu… Le solo de 10 minutes de Zakk ne redressera pas la barre ; dommage que le viking ne soit pas plus rock’n roll.
- Passage pour voir les cultissimes DRI, le groupe semble super content d’être là, les amateurs sont aux anges. Un gros concert pour la culture.
- Terror, soit LA claque de la journée, la fessée même. La tente est surbondée, le public matte même le concert d’en dehors de la tente. Alors oui Terror c’est du hardcore basique, mais efficace ! Brisage de nuque sur brisage de nuque, ça mosh à fond, le chanteur pousse le public à slammer depuis les poteaux, à donner du taff à la sécu, lance des circle pits, … Grosse grosse presta pour une musique pourtant bien classique. Chapeau au frontman !
- Seconde machine de guerre avec Bolt Thrower qui arrache tout sur son passage. S'il y avait bien un groupe de Death-Metal à voir du Hellfest c'était celui-là. Complètement jouissif.
- Le temps de voir la fin de Scorpions avec le très attendu Still Loving You et le final sur Rock Like A Hurricane. Rien de bien folichon, mais c'est histoire de dire qu'on a vu Scorpions au moins une fois dans sa vie.
- Comme promis par les organisateurs le festival rendra hommage à Patrick Roy par un feux d’artifices, la diffusion d’un titre (For Those About To Rock d’ACDC) et la projections d’images (défense à l'assemblée), simple mais il n’en fallait pas plus. Bel hommage.
- Converge : après le set de Terror je pensais voir la Terrorizer surbondée, pas vraiment, bizarre. Alors oui Converge c’est une mandale, Bannon est intenable, mais au final difficile de rentrer dedans, salle trop grosse sûrement. Un set de Converge, donc un bon set, mais des conditions pas forcément idéale pour voir le groupe.
- Le dernier concert du jour sera Triptykon, qui s'avère plutôt décevant compte-tenu des attentes qu'on pouvait avoir. Les vocaux sont faibles, l'ambiance pas si lourde et oppressante que sur disque.

Et vous alors cette journée pour ceux en étant revenu ? Réagissez

Nos tops 3 de la journée
Mathieu : Terror, Converge, Your Demise
Pentacle : Septic Flesh, Hail Of Bullets, Bolt Thrower
Bacteries : Terror, Municipal WasteComeback Kid

Dernière journée aujourd’hui, les amateurs de Sludge / Doom seront aux anges (Knut, Kylesa, Electric Wizard, Goatsnake) ou ceux aiment le pagan/folk (TurisasKorpiklaani, …), …
Et pour cette journée vous pouvez nous suivre sur Twitter toujours, pensez à matter nos amis du WFenec aussi ou du coté de Radio Metal.

Hellfest 2011 :
Vendredi : Report - Photos
Samedi : Report - Photos

Dimanche 29 mai 2011

Les résultats du concours de mercredi :
- Facile : l'album le plus vieux répertorié sur le site est Pithecanthropus Erectus de Charles Mingus (sorti en 1956). Mysrion a été tiré au sort parmis les bonnes réponses.
- Moyen : il fallait trouver la moyenne des chroniques du site, beaucoup ont donné dans les 12/13, on est en fait bien plus gentil que ça avec une moyenne à 14.81/20! Vu que l'on préfère, le plus souvent, chroniquer les albums qu'on aime, ça se voit dans la moyenne. Le plus proche était Skull29200 qui avait donné 14.8. Chapeau!
- Difficile : il fallait, en utilisant les affinités, passer de Baton Rouge à Dirge en un minimum de saut, 8 a semble-t-il été le minimum. Le premier à avoir trouvé est donc gyp000, voilà son cheminement : Baton Rouge > Drive Like Jehu > Sea Scouts > Budd > Kyuss > Goatsnake > Earth > Lento > Dirge. Limule on a trouvé un légérement différent, et Gandhi34 a lui aussi un autre chemin, un peu plus long.
Pour les gagnants : merci de nous contacter sur [email protected] si vous n'avez pas reçu de MP!

Jeudi 28 avril 2011

Une nouvelle distro / label vient de voir le jour, nommé Gheea on peut y trouver du vinyl et CD d'entre autres Ulcerate, Alpinist, Goatsnake, Overmars, Rotten SoundNoisear, ... Tout ça ici.

Vendredi 28 janvier 2011

Maintenant que l'affiche du Hellfest 2011 est bouclée (mis à part quelques "bonus") retour sur cette édition 2011, en commençant par la programmation par jour (en laissant votre curseur 1 seconde sur un nom de groupe une petite fiche descriptive apparait) :
Vendredi 17 juin (orienté Death, Stoner, Sludge) :
- Mainstage 1 : Iggy&The Stooges, Rob ZombieThe Cult, DisturbedAlter Bridge, Bonus!, ArchitectsValient Thorr
- Mainstage 2 : Morbid Angel, Bonus!, Meshuggah, The ExploitedMaximum The Hormone, Dagoba, The DwarvesSuicide Silence, Klone
- Rock Hard Tent : MayhemGorgutsBelphegor, VaderUnleashedKrisiumDodheimsgardMalevolent Creation, Svart Crown
- Terrorizer Tent : Monster Magnet, The Melvins, Clutch, Corrosion Of Conformity, The Young GodsKarma To Burn, EyehategodMaster Of Reality, Church Of Misery, KrugerIn Solitude, My Sleeping KarmaHangman's Chair
Tarif journée : 65€ (dispo ici)
Samedi 18 juin (orienté hard rock, hardcore, thrash) :
- Mainstage 1 : ScorpionsTrust, Apocalyptica, Black Label SocietyUFO, HammerfallBlack RainCrucified Barbara
- Mainstage 2 : Coroner, Kreator, SodomDestruction, Municipal Waste, The HauntedMekong Delta, WhiplashLyzanxia
- Rock Hard Tent : Bolt thrower, Triptykon, 1349, Septic FleshLock UpSkyforgerExhumedSkeletonwitchTotal Fuckin Destruction
- Terrorizer Tent : Bad brains, Converge, Terror, Comeback Kid, DRITimes of Grace, Us Bombs, Shai HuludRaw Power, Your DemiseDeez NutsNastyArma Gathas
Tarif journée : 65€ (ici)
Dimanche 19 juin (orienté Heavy Metal, progressif, sludge&stoner) :
- Mainstage 1 : Ozzy osbourne, Judas PriestMr big, Cavalera ConspiracyDoroAngel WitchFirewind, SUP
- Mainstage 2 : OpethTherion, Anathema, Pain of SalvationOrphaned LandAtheist, Turisas, Audrey Horne
- Rock Hard Tent : Cradle Of FilthKorpiklaaniMorgothGraveTsjuderAnal Cunt, Hail of Bullets, Arkona, Impureza
- Terrorizer Tent : Kyuss Lives!Hawkwind, GoatsnakeElectric Wizard, Grand Magus, KylesaThe Black Dahlia MurderBuzzov En, KnutRed Fang, The Gates of Slumber, Ancestors, Morne
Tarif journée : 65€ (ici)
Il reste donc 2 groupes (hors Metal Corner) à annoncer, on sait que Grum Lee sera aussi là cette année.
Le pass 3 jours est lui disponible ici à 144€.
Pour ceux souhaitant y aller en bus des packs Bus + Billets sont disponibles via Voyage En Bus (plein de villes en France, Suisse, Luxembourg et Belgique) pour des prix autour de 200 / 240€ tout compris (vu le prix du billet c'est plutôt valable).
L'affiche est à voir ici.
Est-il utile de le rappeler? : le Hellfest a lieu à Clisson, à quelques dizaines de kilomètres de Nantes (ouest de la France) et peut accueillir plus de 20 000 personnes par jour.

Jeudi 25 novembre 2010

Bien connus de certains amateurs, le Maryland Deathfest 2011 a bouclé son affiche, on pourra voir Cathedral, Tragedy, Neurosis, Corrosion Of Conformity, Exhumed, Aura Noir, Goatsnake, Kylesa, Marduk, Voivoid, Doom, Exhorder, Coroner, Nuclear Assault, Death Breath, Orange Goblin, Acid Witch, Hail Of Bullets, ... Bon c'est aux USA, mais si vous baver c'est ici.

Jeudi 30 septembre 2010

Blaak Heat Shujaa (stoner psyché, français) vient de sortir son premier album, enregistré par Scott Reeder (Kyuss, Goatsnake, ...) sur Improvising Beings. Plus d'infos ici. La sortie de leur album se fera la 5 octobre à Paris (Le Klub) avec Glowsun et Whatever Hippie Bitch. Le groupe fera également la première partie de Farflung et Black Land le 18 octobre à l'Espace B (Paris).

Mardi 04 mai 2010

Southern Lord a prévu de rééditer Flower Of Disease de Goatsnake. Au menu, du CD et du LP. On retrouvait, au sein du combo et à cette période, Greg Anderson (Sunn O)))), Pete Stahl (Scream), Greg Rogers (The Obsessed) et Stuart Dahlquist (Asva).

Samedi 28 novembre 2009

Les places pour le Roadburn seront en vente à 10H, ici. Et le festival en profitte pour ajouter quelques groupes à son affiche : Firebird, Troubled Horse, Monarch, Totimoshi, Black Math Horseman. Pour rappel parmis les groupes présent on pourra retrouver Candlemass, Enslaved, Goatsnake, Ancestors, Jarboe, Eyehategod, YOB, Shrinebuilder, Kylesa, Jesu, Pagan Altar, Evoken, Serpentcult, Jex Thoth, Triptykon, Los Natas, Monkey3, The Lamp Of Thoth, ...

Jeudi 24 septembre 2009

Thorr's Hammer (avec Stephen O'Malley et Greg Anderson de  Sunn O))), Jamie Sykes, Guy Pinhas (The Obsessed, Goatsnake) et Runhild Gammelsæter) sera présent au Roadburn 2010 (15 au 17 avril à Tilburg en Hollande). Ceux-ci joueront lors du Only Death Is Real (journée spéciale programmée par Tom Warrior de Hellhamer / Celtic Frost). Ca sera le second concert de réunion du groupe, après celui de cet été en Angleterre, 15 ans après leur séparation.
Sont pour le moment confirmés : YOB, Goatsnake, Sons Of Otis, Comus, Candlemass et Triptykon. De là à annoncer également Sunn O))) (vu les line-up des groupes présents)... wait & see.

Mardi 22 septembre 2009

YOB et Sons Of Otis seront présent au Roadburn 2010. Et pour le même festival, Goatsnake (avec des membres de The Obsessed, Sunn O))) et Scream) a décidé de se reformer.

Lundi 26 janvier 2009

Earthlings? (desert rock avec des musiciens de Goatsnake, Eagles of Death Metal...) va sortir un nouvel EP, Humalien. Il sera sans doute suivi d'un nouvel album, le premier depuis 2001.

Mardi 15 mai 2007

Glorior Belli sortira son album, Manifesting The Raging Beast, sur Southern Lord / Southern Records (distribution Season of Mist), premier groupe français sur Southern (maison de disque de Sunn O)), Earth, St Vitus, Goatsnake, Thrones, Probot, ...). Pour un aperçu c'est ici.

Jeudi 08 février 2007

Le tribute à St Vitus (annoncé depuis des années) sera bientôt disponible en téléchargemet libre, on y retrouvera des titres repris par Paul Chain, Earthride, Rwake, Goatsnake, Eternal Elysium, ...

Mardi 20 juin 2006

Converge a divulgué quelques informations concernant l'enregistrement de son nouvel album. Les prises basse et batterie sont déjà terminées, ainsi que quelques parties voix. Quelques invités devraient faire leur apparition sur le disque : JR Conners (ex-Cave In, GoatsnakeDoomriders), Alex Garcia-Rivera (Bloodhorse), Jonah Jenkins (Septic Youth Command, et Kevin Baker (The Hope Conspiracy). 

Jeudi 26 janvier 2006

Chronique : Goatsnake, un all star band évoluant dans le Stoner Doom, a sorti l'année dernière un EP (Trampled under hoof) après 4 ans d'absnce, en voilà la chronique.

Vendredi 20 janvier 2006

Nouvelles pages :
- Ajout de la page de Bob Dylan, incroyable monument du folk aux innombrables disques. Merci à Nostromo.
- Autre style avec l'ajout de la page Nile.
- Goatsnake fait son apparition sur le site. Monument moderne de stoner/doom au line up plus qu'alléchant (Un Sunn O))), un ex kyuss, un Cave in...), sa page est en ligne en attendant la chronique de Trampled under hoof EP, leur derniére production.
- Ajout de la page de Circle Takes The Square. Merci à Weedo.

Goatsnake

Style : Stoner / Doom
Tags : - -
Origine : USA
Site Officiel : goatsnake.tripod.com
Bandcamp :
Amateurs : 51 amateurs Facebook :