Albums du moment
Pochette Fyra
Pochette Street Heat

logo Get Lost

Biographie

Get Lost

Nicolas - guitare
Daick - basse
Julien - batterie
Christian - chant

Get Lost se forme à Paris en août 2004. Composé de Nico à la guitare (ex-Value Driven/Last Quiet Time), Julien à la basse (ex-No Reflexion Left/Last Quiet Time), Benoît à la batterie (également chanteur de Down By Prejudice) et Chris au chant, le quatuor enregistre très rapidement une première démo et effectue quelques concerts en compagnie de pointures tels que Champion, Comeback Kid ou The Promise. Au cours de l'année, Ben quitte le groupe, provisoirement remplacé par Arnaud (First Failure) en attendant un nouveau batteur. Finalement c'est Julien qui s'y collera, laissant la basse au bénéfice de Hervé.
En 2007, Get Lost réalise une seconde démo ainsi que son premier mcd, Unity is Fucking Dead. Après l'enregistrement, Hervé s'octroie un moment de répit et se voit momentanément remplacé par Daick.

13.5 / 20
0 commentaire

Unity is Fucking Dead ( 2007 )

On a eu peut-être un peu trop tendance ces derniers temps à sous-estimer la scène hardcore old school française. A juste titre cependant car, à côté des formations emo punk, punk rock et même post hardcore, il convient d'avouer que celle-ci n'a jamais brillé de milles feux.
Il semblerait toutefois que le style lève un peu plus le nez notamment grâce à quelques labels tels que Eternalis Records, Kawaii Records ou High Hopes Records qui s'unissent afin de résister à la poussée des tendances modernes et histoire de prouver qu'il a encore de beaux jours devant lui.

Get Lost fait partie de ceux qui ne souhaitent pas voir le mythe s'éteindre. Découvert en 2005 au détour d'une démo d'assez bonne facture, le groupe posi parisien s'est, depuis, taillé une solide réputation sur les scènes hexagonales en côtoyant des formations confirmées telles que Pointing Finger, Down To Nothing ou Internal Affairs. Get Lost nous revient donc en cette année 2007 avec un premier ep, Unity is Fucking Dead, nous permettant d'apprécier les progrès accomplis depuis deux ans. Et ils sont nombreux. Beaucoup plus sûrs d'eux qu'auparavant, les parisiens maintiennent le cap sur l'esprit 88, celui des Chain Of Strength ou Side By Side, mettant donc l'accent sur des démonstrations peu mélodiques portées par une tonalité générale très roots rappelant Connecticut Fun ep de Youth Of Today ou le Speak Out de Bold. Le style y est également plus délié, l'exécution plus sereine et les changements de tempo beaucoup moins fragiles qu'auparavant, Get Lost prenant soin de ne pas confondre vitesse et précipitation dans ses variations de rythme.
Bien entendu, tout n'est pas optimal et l'ensemble reste encore perfectible, notamment dans la fluidité de l'ensemble encore un peu maladroite. Toutefois, les parisiens tiennent bien la corde grâce, notamment, au flow de Chris Nielsen qui, bien que tout droit hérité des Civerelli et Cappo et conservant encore une expression anglaise un peu trop franchouille, n'en possède pas moins une certaine personnalité qui n'est pas pour rien dans le dynamisme véhiculé par Unity is Fucking Dead.

Bref, une première mouture prometteuse pour Get Lost qui, aux côtés de Revive, Fire At Will ou Uprights, s'emploie avec abnégation à entretenir l'espoir de voir se constituer une scène old school frenchie plus consistante. Avec de tels artisans, c'est peut-être jouable.

A écouter : Unity is Fucking Dead, Less Claping More Hardcore
12.5 / 20
0 commentaire

Demo ( 2005 )

A peine six mois d'existence et déjà une démo sous le bras, le moins qu'on puisse dire c'est que Get Lost semble pressé d'en découdre. Enregistré par Guillaume, à qui l'on doit également celles de Burst One's Side, Side Effect et Down By Prejudice, ce premier travail propose six titres au son plus que correct étant donné le local ayant servi de studio d'enregistrement (la chambre de Guillaume). L'équilibre entre les instruments y est respecté, à l'exception toutefois de la batterie un peu trop prédominante par moment.

Get Lost revendique l'appellation straight edge et celà s'entend. En effet, la tendance générale de la démo éclaire tout de suite sur les orientations musicales du combo, dérivant dans un punk hardcore intense, totalement épuré et quasiment privé de mélodies, assez proche de Chain of Strength, Bold ou Judge.
On y retrouve par conséquent les mêmes ingrédients que ceux utilisés par ses aînés. Structurés de manière simple (chant/refrain), les morceaux sont courts, exécutés la plupart du temps sur un tempo assez rapide mais pas seulement, Get Lost montrant des capacités dans l'alternance des phases rythmiques ("What's Ours", "Count on It"). L'ensemble est habillé d'un chant hurlé, traditionnel jusqu'aux choeurs, ceux-ci répondant au chant principal lors des refrains comme il est assez courant de l'entendre dans le NYHC.
De plus, vient curieusement se greffer une petite pointe old school rappelant Verbal Abuse et surtout DRI (époque Dealing With It), notamment sur "Lesson Learnt" et "Dull Eyes", à laquelle la voix de Chris n'est peut-être pas étrangère. 

Bref, mis à part quelques approximations techniques, on ressort ravi de cette petite démo qui propose un aperçu plus que prometteur du potentiel de Get Lost. A surveiller de très près.

A écouter : Lesson Learnt", "Dull Eyes", "Count On It"
Get Lost

Style : Youth Crew
Tags :
Origine : France
Site Officiel : getxlost.tk
Site Officiel : eternalisrecords.com
Amateurs : 2 amateurs Facebook :