Albums du moment
Pochette Años En Infierno
Pochette Mestarin Kynsi
Pochette Naiv Pochette Ascension
Chroniques
Pochette La Battue
Pochette Necroscape
Pochette On Circles
Pochette Arkhipov
Pochette Summerland
Pochette Fearmonger
Pochette The Talkies Pochette Vesica Piscis
Découverte
Pochette Discography

logo George Thorogood And The Destroyers

Biographie

George Thorogood And The Destroyers

George Thorogood est né en 1950 dans le Delaware. Comme bien d’autres jeunes américains, George est un fan invétéré de baseball et s’intéresse également à la musique. Dans les années 70,  il entame une carrière semi professionnelle de baseball tout en continuant à jouer de la musique avec son groupe, The Destroyers. Après avoir assisté à un concert de John Paul Hammond, George décide de se consacrer définitivement à la musique, la guitare étant devenue son instrument de prédilection. 

A son début, le groupe n’enregistre que des reprises d’artistes de Blues et de Rock tel que John Lee HookerEddie Cochran ou encore Willie Dixon, mais en y ajoutant un son plus puissant, grâce à une guitare poussée au maximum, un saxophone et une basse lourde dont le style musical sera très apprécié par les bikers et les truckers. En 1977, un premier album éponyme voit le jour. L’album est en partie composé de reprises comme la puissante Madison Blues d’Elmore JamesKind Hearted Woman de Robert Johnson ou bien la mythique One Bourbon, One Scotch, One Beer de John Lee Hooker. Le second opus, Move It On Over, sorti l’année suivante, ne contient que des reprises dont Who Do You Love? de Bo Diddley. En 1979, Better Than the Rest apparait dans les bacs. Il s’agit du troisième album du groupe, ne contenant également que des reprises. Ces bandes sont celles enregistrées à l’époque durant laquelle George hésitait encore entre son avenir sportif ou musical. Deux ans plus tard, un nouvel album de reprises est enregistré : More George Thorogood And The Destroyers. En 1981, George Thorogood And The Destroyers sont invités, aux côtés de Prince et The J Geils Band, à ouvrir pour The Rolling Stones durant l’American Tour.

En 1982 George s’approprie les services d’Ian Stewart (The Rolling Stones) et rameute tous ces musiciens pour enregistrer l’album incontournable de leur discographie, Bad To The Bone. La chanson éponyme deviendra culte grâce à son rythme très accrocheur et efficace, elle fut d’ailleurs mainte fois utilisée au cinéma, ou durant des concours de sports mécaniques. Le groupe se fait remarquer et il tourne alors à un rythme effréné à travers les Etats-Unis, se produisant même 50 jours d’affilés lors de la tournée 50/50 à travers 50 états différents.

Les albums se suivent, onze albums studio, cinq albums live et quelques compilations sont sortis depuis 1982. Le dernier effort en date est 2120 South Michigan Ave paru en 2011. On y retrouve des invités tels que Buddy Guy et Charlie Musselwhite. Depuis tout ce temps, le groupe a acquis une notoriété assez importante dans le monde du Blues.