Titre : Strange Little Birds Année : 2016
Nombre de titres : 11
Acheter : logo amazon
Label : PIAS
Collection : 3 membres possèdent cet album.

Moyenne lecteurs : 15.6/20 (5 avis dont 4 avec commentaire)


Les membres qui ont aimé Strange Little Birds aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

chris17 17 / 20 Le 03/04/2018 à 17H21

Un des meilleurs albums de Garbage. Un disque très travaillé, très recherché, et assez heavy et sombre, qui prend au trip du début à la fin. On retient notamment "Blackout" avec son côté The Cure, et les prenantes "Even if our love is doomed", "Night Drive loneliness" et "Amends" qui vient conclure avec fracas cet album.

peto 15 / 20 Le 28/12/2016 à 14H05

Superbe surprise ce Strange little bird!
Ambiance Version 2.0 et de l'éponyme, mélodies catchys à la sauce Garbage qu'on connaît, j'approuve!
Et petit kiff personnel sur Blackout, que j'ai écouté en mode repeat pendant un long moment ^^

GBG 15 / 20 Le 15/12/2016 à 08H43

Contrairement à Sugarbread, je fais partie des rares individus qui ont manifesté un réel enthousiasme à la sortie de Not Your Kind Of People, album sans surprises certes mais inspiré et bien rentre-dedans.
Strange Little Birds aurait pu devenir l'un des meilleurs Garbage si le groupe avait voulu pousser le concept à fond. Force est d'admettre que ce n'est malheureusement pas le cas.

Commençons directement par LE détail qui pue : tout le monde connaît de Garbage sa production léchée, ses recherches électroniques et bien sûr Butch Vig. Or, ici, le son hyper compressé est honteusement dégueulasse, arrivant carrément à rendre certains morceaux presque inaudibles. Un comble !! Impossible à écouter au casque.
Toute la deuxième partie de l'album en souffre atrocement, malgré le puissant "We Can Stay Alive".

Strange Little Birds montre un Garbage à la fois connu et nouveau par son aspect sombre : un peu de trip hop ("If I Lost You"), de pop alternative très Depeche Mode ("Even Though Our Love Is Doomed"), de rock fm ("Empty"), d'électro un poil cradingue ("Sometimes") et d'influences clairement tournées vers The Cure et Siouxsie (l'excellent "Blackout" mené par une grosse basse 80's).
Sauf que cette direction perd de son éclat lorsque le groupe tente une espèce de revival de Version 2.0 avec des morceaux complètement ringards, qui plus est servis par des textes à la con. "Magnetized" et "We Never Tell" sont ainsi à jeter et démontrent par ailleurs à eux seuls la faiblesse du mastering (passez ces trucs à la suite de "Special" par exemple, ça montre tout de suite la pauvreté absolue du son).

L'album est bon mais finit donc par patauger à cause de ces quelques défauts. 21 ans après ses débuts, Garbage garde cependant toujours la forme mais devrait aller au fond des choses sans s'encombrer de broutilles.

Sugarbread 16.5 / 20 Le 07/07/2016 à 09H19

Not Your Kind of People m'a tellement gonflé, et même si je n'aurais pas rechigné contre les voir en live tant ce groupe est génial sur scéne, je n'attendais plus rien de Garbage en studio. Du coup je ne sais pas si je m'enflamme un peu trop avec ce dernier opus, mais je le trouve vraiment excellent. On sent vraiment le groupe bien plus revigoré qu'après son hiatus, l'inspiration est là, le groupe s'aventurant même plus loin dans l'electro que sur Version 2.0 et Beautiful Garbage. Un genre de version 3.0.