Titre : Not Your Kind Of people Année : 2012
Nombre de titres : 15

Tracklist
1) Automatic systematic habit
2) Big bright world
3) Blood for poppies
4) Control
5) Not your kind of people
6) Felt
7) I hate love
8) Sugar
9) Battle in me
10) Man on a wire
11) Beloved freak
12) The One
13) What Girls Are Made Of
14) Bright Tonight
15) Show Me
Acheter : logo amazon
Collection : 4 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 13.8/20 (5 avis dont 2 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé Not Your Kind Of people aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

Sugarbread 11 / 20 Le 28/05/2012 à 09H05

L'album est sans doute le moins bons du groupe jusque-là ... Le hiatus de 7 ans n'a en fait servi à rien, pas même à aller chercher de l'inspiration. Bien fan de ce groupe je suis super déçu ce qui n'était pas arrivé depuis le début de carrière.
Le groupe est allé piocher dans sa vieille recette du milieu des années 90 sans rien apporter de neuf ou de différent ... Je suis même énormément ennuyé pour pondre un commentaire tellement ce Not Your Kind Of people totalement sans goût ne renferme ... Rien.
Un album bien fade et anodin.

GBG 17 / 20 Le 15/05/2012 à 15H26

Beautifulgarbage et Bleed like me, sortis respectivement en 2001 et 2005, n'avaient pas totalement convaincu le public de Garbage malgré une prise de risque évidente et des titres de très bonne tenue. Trop pop pour l'un, trop rock brut FM pour l'autre. Qualité et inspiration en-deçà ou non, Garbage s'était éloigné du son crade et un brin obscur de ses débuts.
Not your kind of people, à défaut de proposer une nouvelle évolution dans les sonorités du groupe, rétrograde vers G et surtout Version 2.0. Aucune nouveauté pour Garbage donc. Ce qui n'empêche pas cet album d'être une sacrée réussite et d'une efficacité redoutable. Une bonne dose d'énergie.

Garbage renoue donc principalement avec le côté électronique et multicouche du deuxième album. Touche très dynamique qu'on retrouve sur "Automatic systematic habit", pour le coup très électro et plutôt cradingue, "Big bright world" (nouveau "When I grow up" ?), le très posé "Sugar" ou le tubesque "I hate love", petite bombe hypnotique aux boucles répétitives. Le rock alternatif plus sale de G revient quant à lui à travers "Felt", "Battle in me", "Man on a wire" ou encore "Control". Que des morceaux irréprochables, singles potentiels.
Le sentiment est en revanche plus mitigé sur "Beloved freak", final très faible pour du Garbage qui n'avait pourtant jusqu'ici jamais raté l'exercice. On se demande quelque peu l'intérêt d'un tel titre, trop passe-partout. Au contraire de "Not your kind of people", planant et rappelant l'ambiance de certains très bons titres de Beautifulgarbage ("So like a rose" en tête). De même que le premier single "Blood for poppies", finalement assez proche de "Androgyny", en moins évident probablement.

Petit plus pour les quatre pistes bonus, loin du remplissage (bien que "The one" ne soit pas du même niveau). "Bright tonight" laisse même entrevoir un nouveau son pour Garbage, très proche du Cure pop de "Just like heaven" et "Taking off", en plus sombre. Léger clin-d'oeil à Joy Division dans "What girls are made of", également assez surprenant et neuf.
Petit plus également pour le magnifique livret, là où le côté graphique importe généralement peu chez Garbage.

Certains déploreront peut-être les gros mixages, disons-le pas toujours utiles, autour de la voix de Shirley. Mais ce serait franchement con de passer à côté du reste.
Le Garbage 2012 est un excellent cru. Et quel plaisir de les retrouver ! Du rock, de la pop, de l'électro, de l'énergie, peu de temps mort... C'est le retour du rock alternatif comme ça sentait bon dans les années 90. Et putain ça manquait !

Du coup, je le mets presque au même niveau que les deux premiers. Le manque de surprises le place légèrement en-dessous.
A écouter absolument, plusieurs fois de préférence afin d'en déceler les subtilités.