Albums du moment
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette Nighttime Stories Pochette Sphere
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Garbage

Biographie

Garbage

Le groupe (qui au départ ne devait pas en être un, mais simplement un projet de quelques titres voire d’un album) est formé en 1993 par Butch Vig (producteur de Nevermind de Nirvana, ou encore de Siamese Dream des Smashing Pumpkins), Duke Erikson et Steve Marker, tous trois originaires du Wisconsin, avec l’idée d’allier guitares et effets électroniques. C’est Steve Marker qui remarque par hasard Shirley Manson (alors chanteuse du groupe Angelfish), et la contacte un jour de printemps 1994, la jeune écossaise acceptant rapidement de prendre part à l’aventure. Devant le succès que connaît leur premier titre Vow, un véritable esprit de groupe naît entre nos quatre acolytes et le premier album éponyme sort en août 1995, ne tardant pas à rencontrer un franc succès auprès des publics américain et britannique.

Durant les deux années qui suivent, Garbage travaille sur un second album, dont le premier single, Push It sortira en avril 1998, suivi peu de temps après par Version 2.0, album fortement samplé et à l’accent électronique, qui sera très bien accueilli, particulièrement par le public français. A noter que le groupe a également travaillé sur la B.O du 19ème James Bond : Le Monde Ne Suffit Pas.
Beautiful Garbage, troisième opus de la formation, voit le jour en octobre 2001, et est encore à ce jour l’album le plus diversifié du groupe. Fin 2002 après une tournée de plus d’un an, Garbage entre à nouveau dans une période d’enregistrement, et après plusieurs reports (dus apparemment à l’émergence de tensions entre les membres du groupe), Bleed Like Me, véritable retour aux sources avec un son brut et des guitares beaucoup plus en avant que sur les deux précédents efforts, finit par sortir en avril 2005. Mais fin septembre, le groupe annonce une pause indéterminée pour se reposer et retrouver leurs proches.Auparavant Garbage a participé a la compilation We’re A Happy Family (Hommage au Ramones), en interprétant le titre I Just Wanna Have Something To Do. Un best of du nom d’Absolute Garbage paraît en juillet 2007 (dans lequel figure un inédit : Tell Me Where It Hurts).
Ce n'est que début 2011 que Garbage refait surface en annonçant un nouvel album studio. Not Your Kind Of People sort finalement en mai 2012 via Stunvolume.


16 / 20
4 commentaires (15.88/20).
logo amazon

Strange Little Birds ( 2016 )

Après un honorable Not Your Kind Of People en 2012, Garbage revient avec un nouvel album en 2016. Autant le dire tout de suite Strange Little Birds est autrement plus abouti que son prédécesseur tout en revenant aux fondamentaux du groupe. 

Garbage semble s'être épanoui lors de la composition de cet album, particulièrement varié et qui se révèle au fil des écoutes. Le minimalisme du premier morceau, Sometimes, est déjà en soi une surprise. Sur un beat électro tout simple, Shirley Manson pose sa voix la plus sensuelle pour mieux réaffirmer le caractère vénéneux du groupe. Empty nous replonge avec délice dans l'atmosphère rock propre au combo avec en prime un refrain accrocheur. Un authentique tube, tout comme Blackout dans un registre plus sombre, mais aussi Magnetized où le son Garbage s'impose avec évidence. 

Le groupe est néanmoins loin de proposer du réchauffé et nous gratifie de titres aux ambiances travaillées. If I Lost You et Teaching Little Fingers To Play  évoluent ainsi dans un format trip hop magnifiquement tenu. L'entêtante Night Drive Loneliness rivalise avec le charme capiteux de Even Though Our Love Is Doomed pour mieux enfoncer les épines de l'amour et ses tracas, clairement le thème principal de Strange Little Birds. We Never Tell se fait quant à elle plus légère, mais pas moins rock, et nous emporte sans mal en terrain familier.

So We Can Stay Alive propose par ailleurs une structure un peu plus complexe avec une production parfaite (comme tout le disque en fait, Butch Vig oblige). Amends est la conclusion idéale. 6 minutes de mid tempo pleines d'émotion où la voix de Shirley Manson s'insinue dans nos oreilles avec toujours autant de plaisir, tandis que là encore la composition du morceau oscille entre douceur et puissance relachée.

Strange Little Birds est un très bon disque. On s'aperçoit que cet opus recèle un paquet de très bonnes chansons et de bonnes idées de compositions. On retrouve aussi avec joie la voix évocatrice de Shirley Manson. 

A écouter : Sometimes, Empty, If I Lost You
14.5 / 20
4 commentaires (15/20).
logo amazon

Not Your Kind Of people ( 2012 )

Garbage a été un groupe majeur dans les années 90 avec deux albums d'electro-rock à savoir Garbage (1995) et Version 2.0.(1998) avant de se diluer dans une pop bien foutue avec Beautiful Garbage (2001) et Bleed Like Me (2005). Un hiatus de 7 longues années sépare donc Not Your Kind of People du dernier opus des américains. 

Garbage se montre au départ un peu trop acidulé le temps notamment de Automatic Systematic Habit et Blood For Popppies, des morceaux certes accrocheurs, mais en mode mineur. Ce n'est pas le cas de Control, bien plus sombre et habité par la voix profonde de Shirley Manson, une chanson qui renvoit au meilleur du groupe. L'album décolle enfin, d'autant que Not Your Kind Of People, le morceau éponyme, se révèle une confession lancinante. Shirley nous parle de la spécificité du groupe, qui n'appartiendrait qu'à ses fans.

Garbage ne renouvelle pas son logiciel sur cet album, mais l'actualise avec talent, avec par exemple I Hate Love et Battle In Me, tout à fait dans la lignée de Version 2.0., qui évoquent le sexe et la difficulté de trouver l'amour.  En contrepoint de cette débauche electro-rock, Felt est une piste plus éthérée, inspirée selon Shirley Manson par le groupe Mazzy Star, et qui sonne comme la parfaite chanson pop. Dans le même registre, la sensualité capiteuse de Sugar reste en tête. Garbage reprend ensuite du poil de la bête avec Man on a Wire, solide banderille up tempo, avant une conclusion tout en douceur, Beloved Freak. Cette chanson est un appel d'amour à tous ceux qui se sentent exclus et isolés, et qui semble un hymne doux-amer.

Garbage offre donc un nouveau disque plutôt réussi dans l'ensemble. Si certaines chansons sont négligeables, d'autres sont assez belles pour assurer au groupe un retour tout à fait digne. 

A noter que la version collector comporte quatre pistes bonus. L'electro punchy The One s'avère très sympathique, au même titre que What Girls Are Made Of, rock en diable. Bright Tonight constitue une ballade épurée joliment interprété par Shirley Manson. Enfin, Show Me renchérit et, comme les autres pistes bonus, ne fait pas tâche. 



A écouter : Control, Sugar, Felt, Battle In Me, Beloved Freak