logo Frank Zappa

Biographie

Frank Zappa

"Without Deviation from the norm, progress is not possible." 

Une chose est sûre, Frank Zappa n’a pas versé son art dans la norme, et tant mieux. Véritable phare dans la contre-culture américaine, Zappa était à la fois musicien, compositeur, réalisateur, penseur... Il avait même envisagé une carrière politique en se présentant aux élections présidentielles des Etats Unis.

Ses débuts avec son groupe The Mothers of Invention marqueront le véritable départ d’une carrière prolifique sous le signe de la recherche musicale, de la virtuosité mais aussi de l’humour et du goût pour la satire. Si sa vie est aussi intéressante que son œuvre, il a aussi contribué à faire connaître de nombreux musiciens d'exception tels que Steve VaiTerry Bozzio ou le duo suédois Mats/Morgan, et collaboré avec tant d’autres aussi bien réels que factices...(un father of invention ?)

Avec son attitude irrévérencieuse, sa musique protéiforme, inspirée du classique et des musiciens de rock, il a marqué plusieurs générations par son esprit dadaïste et surréaliste, sans oublier son goût du grotesque.

Zappa a même réalisé plusieurs films dont le fameux 200 Motels, avec entres autres Ringo Starr et Keith Moon. Enfin, c’est suite à l’incendie provoqué par un spectateur lors d’un concert au Casino de Montreux au bord du lac Léman, que le groupe Deep Purple, choqué voire amusé par l’image d’un théâtre en feu sur le lac, écrira Smoke On The Water.

Chronique

The Real Frank Zappa Book ( 1989 )

NB : Nul besoin d'être un expert de Frank Zappa pour apprécier son autobiographie. C'était au contraire un homme étonnamment simple malgré une musique bizarre, pour ne pas dire savante, ce qui en fait un personnage d'autant plus intéressant car multifacettes.

Que connaît le fan de rock lambda de Frank Zappa ? Qu'il jouait une musique complexe et/ou étrange, qu'il avait une capacité impressionnante à sortir des punchlines, toutes prêtes "à méditer" sur les réseaux sociaux et surtout, une des moustaches les plus connues de l'histoire du rock. Tous ces faits sont avérés mais il y a une myriade d'autres choses que l'amateur de musique amplifiée devrait connaître sur Zappa, tout simplement parce qu'elles aident à mieux comprendre le rock et beaucoup d'autres sujets importants quand on vit au XXI siècle, allant de l'éducation des enfants jusqu'à la liberté d'expression.

Comme le dit le moustachu lui même en début d'ouvrage, il a commencé à jouer de la musique avant que le rock n' roll n'existe. Nous avons donc affaire à un multi-instrumentiste qui a un recul rare sur cette musique, d'autant plus que le rock n'est pas son seul domaine d'expertise : il s'est aussi illustré dans le jazz, la musique orchestrale, l'expérimental, la MAO... Combien de personnes peuvent prétendre avoir commencé leur carrière si tôt dans l'histoire du rock, avoir contribué à le transformer durablement, tout en s'attaquant à une myriade d'autres styles, très souvent avec succès, et ajouter à ce magma créatif un humour décapant, mêlant autodérision et satire sociale ? Facile, ils sont peu nombreux et Frank Zappa fait partie de ce club très sélectif.

Que vous vous soyez ou non intéressés à son imposante discographie, vous avez forcément entendu parler de lui si vous aimez le rock n' roll. Peut être par le biais d'extraits d'interviews vidéo partagés sur les réseaux sociaux critiquant ses contemporains, l'industrie musicale ou ce qui fut sans doute paradoxalement son plus grand Ennemi, le pays qui l'a vu naître : les Etats-Unis, qui l'ont souvent censuré, spolié, sans oublier de nombreux bâtons dans les roues. Vous connaissez sans doute la légende de Smoke on The Water de Deep Purple, racontant l'histoire d'un incendie à Montreux, qui se déroula pendant un concert de Frank Zappa. Et des histoires comme ça, ce génial moustachu en avait des tonnes à raconter, en plus d'avoir envie de donner sa version des faits face à quelques biographies non officielles parues à son sujet. Considérant n'être compétent qu'en tant que musicien, il fait donc appel au journaliste Peter Occhiogrosso pour trier et mettre de l'ordre dans l'histoire de sa vie bien remplie, pour la raconter à qui veut bien l'entendre.

Des anecdotes avec des stars du Rock ? Il y en a et pas des moindres, que ce soit avec Jimi HendrixDavid Lee Roth ou Simon and Garfunkel.

Des histoires croustillantes de groupies ? Il y en a et elles sont... sales.

Des piques et autres missiles téléguidés envoyés à l'establishment américain, les acteurs de l'industrie musicale ou même les propres musiciens de Frank Zappa ? Il y en a une pelletée.

Mais surtout, ce dont ce livre regorge le plus, et rend sa lecture hilarante en plus d'être très instructive : des blagues. BEAUCOUP de blagues. Clairement, cet homme ne se prenait pas au sérieux même s'il était sans doute une des personnes les plus sérieuses de la scène rock quand il s'agissait de s'investir dans sa musique.

Bref, à beaucoup d'égards, ce livre est sans doute l'un des plus importants jamais écrits sur le rock. Evidemment, le mieux est de le lire dans la langue de son auteur, en anglais, mais ce n'est pas évident, sauf à passer autant de temps à lire qu'à potasser Linguee. Faites donc ce que nous avons fait : se rabattre la version française, qui n'est pas parfaite mais fonctionne. Surtout qu'elle contient quelques perles de traduction absolument magiques, la plus belle étant de traduire "The shit hits the fan" littéralement par "la merde tombe sur le ventilateur." Jean-Marie Millet, traducteur de cette autobiographie, tu es notre nouveau héros.

A écouter : l'album Hot Rats, pour commencer.