logo Forteresse

Biographie

Forteresse

Forteresse est né en 2006, sur les terres du Québec fondé par Moribond (Guitare / Basse) et Athros (Guitare / Chant / Claviers). Prenant le parti de chanter en Français uniquement comme de nombreux autres groupes de Black Metal de la même région, ils sortent la même année un premier album, Métal Noir Québécois, avec l'aide du label Sepulchral Productions, une référence qui compte également en ses rangs Monarque, Gris et Sombres Forêts pour ne citer qu'eux. La formation adopte un rythme de croisière relativement régulier, sortant un ep ou un split entre chaque album. Ainsi, paraît en 2008 Les Hivers De Notre Époque, en 2010 Par Hauts Bois Et Vastes Plaines où Fiel est recruté à la batterie et aux claviers, puis dès l'année suivante Crépuscule d'Octobre. Le groupe semble ralentir ses activités à la suite de ce dernier. En 2014, un split à quatre groupe, comprenant également MonarqueCsejthe et Chasse-Galerie voit le jour sous le nom de Légendes. Enfin, en 2016, Forteresse revient pour de bon avec l'arrivée de Matrak Tveskaeg (Guitare - Cantique LépreuxChasse-Galerie) et leur cinquième album : Thèmes Pour La Rebellion, toujours signés chez Sepulchral Productions.

Chronique

Thèmes Pour La Rébellion ( 2016 )

L'amateur de Black Metal l'a appris depuis de nombreuses années mais nul doute que deux fois valent bien mieux qu'une : les pays scandinaves, Norvège et Suède en tête, ne possèdent plus le monopole du cœur noir. On pense bien sûr aux pays de l'Europe de l'Est, mais aussi à l'Islande et, depuis déjà plusieurs années maintenant, au Québec qui compte de nombreux exemples de réussite parmi lesquels Monarque et Forteresse. Et cela tombe bien puisque nous allons aujourd'hui parler de ces derniers.

Thèmes Pour La Rébellion ne laisse aucune place au doute et ne s'en cache pas : un titre belliqueux, un artwork tout feu tout flamme et une introduction transportant l'auditeur au centre de l'action. Plus que des thèmes, il faudrait ici parler de chants guerriers tant l'on s'imagine lutter aux côtés de nos camarades dans une terrible et somptueuse bataille. Ces deux adjectifs conviennent parfaitement au Black Metal Atmosphérique de Forteresse qui se fait particulièrement violent et rapide sans pour autant perdre ce côté évocateur qui fait l'originalité de ce genre. À l'instar de Wiegedood, on passe la majorité du disque à subir un blast brutal et ravageur tandis que les ralentissements sont l'occasion, non pas de souffler, mais de contempler la beauté de ce qui nous pousse à avancer au milieu de ce chaos (Là Où Nous Allons et ses claviers majestueux). 

Au milieu des formations qui cherchent parfois l'expérimentation sans avoir acquis les bons réflexes, l'approche du groupe est purement traditionnelle et - paradoxalement - rafraîchissante. Point de calcul ici ni d'utilisation de polyrythmie et encore moins d'appel à d'autres écoles musicales, les Québécois foncent tête baissée et enchaînent les titres à 300km/h sans perdre ni de leur rage ni de leur motivation. Dans la pure lignée de la Seconde Vague du Metal Noir, nous sommes mis face à un mur sonore qui ne s'achève que pour mieux redémarrer une fois la piste suivante lancée. Chaque composition, ainsi que l'album en lui-même, est agencé en un énorme bloc opaque, éclairé ci et là par les mélodies que dessinent les guitares. Cela ne surprendra donc personne que nous retrouvions une grande part des gimmicks du genre parmi lesquels des chœurs qui font fortement penser à Emperor (Par La Bouche De Mes Canons) ainsi que ces évocations de paysages et de scènes perdus, que Burzum tient en si haute estime. 

L'âme sombre brille de mille feux lorsqu'elle se consume et Thèmes Pour La Rébellion vient nous rappeler qu'il n'y a aucune honte à jouer du pur Black Metal lorsqu'il est de si bonne qualité. Reposant moins sur les plages ambiantes que Drudkh, moins tape à l’œil que Wiegedood, Forteresse reste fidèle aux idéaux des années 90 et on est forcé de confesser, un peu hagard après la première écoute, que c'est très plaisant.

A écouter : Dans son cabanon en bois, la bougie éteinte