logo Forest Silence

Biographie

Forest Silence

Forest Silence, à la base un duo, est formé en 1997 par Winter, en tant que side-project de son groupe principal, Sear Bliss. Après avoir sorti trois demos au rayonnement plus que limité, The 3rd Winter, Winter Circle, et Eternal Winter, explorant des musiques ambiantes très sombres, Forest Silence, devenu le projet d’un seul homme se dirige vers un Black Metal Ambiant à l’esprit très pagan. Les origines hongroises du projet y sont pour beaucoup ici, et la musique de la formation, depuis signée chez Appease Me, label du frontman de Blut Aus Nord, développe des expériences très aériennes et froides, comme le laissent imaginer tous les visuels. Philosophy Of Winter, le premier album, sort en 2006 et demeure très apprécié des critiques. Après quatre ans à travailler de nouvelles compositions, Forest Silence revient avec un ep, Winter Ritual, qui parait en 2010 chez Panik Terror Musik.

Chronique

14.5 / 20
1 commentaire (17.5/20).
logo amazon

Philosophy Of Winter ( 2006 )

Depuis un moment, je lorgnais sur cette photo de Forest Silence, celle sur le site officiel d’Appease Me et Candlelight, sans trop savoir où trouver plus d’informations que ça sur le groupe. Bien sur, il y avait ces 3 fameuses démos, référencées sur Metal Archives, mais même par des moyens douteux, impossible de poser une oreille dessus. Bref, je n’avais que cette photo, présente dans la liste des groupes d’un label qui a pour habitude de ne jamais me décevoir depuis qu’il existe, cette photo jouant à la fois sur des clichés usés jusqu’à la corde et sur une aura mystérieuse et envoûtante, plus présente ici que n’importe quelle autre photo de groupe black metal de types corpspaintés et posant de manière aigrie dans une forêt enneigée. Bref, Philosophy Of Winter est enfin là, premier album d’un obscure one-man band hongrois (contrairement à cette fameuse photo qui me laissait penser qu’il s’agissait d’un duo), et montre où en est arrivée la musique d’un groupe qui fêtera tout de même ses 10 ans en 2007.

En fin de compte, avec ses 35 minutes et ses 5 titres, ce Philosophy Of Winter pourrait bien être un Ep que ça ne choquerait personne ; sa durée a d’ailleurs une certaine propension à largement frustrer tant le potentiel que montre le disque est intéressant. Ici, c’est d’un black metal très raffiné dont il s’agit, les titres jouissent d’une production cristalline et d’une simplicité déconcertante, tout en étant très riches en constructions et évolutions. En vérité d’ailleurs, Winter (notez le pseudonyme là encore très…recherché), en sa fonction de claviériste aguerri y est pour beaucoup : chaque titre repose sur l’édification d’instrumentalisations basées sur des mélodies et ambiances synthétiques. Sur des bases black très classiques mais efficaces, de discrètes touches de claviers donnent une patte très caractéristique à des compositions qui revêtent du coup un aspect très inédit, et même si sur Philosophy Of Winter la similitude avec le timbre de synthétiseur de Filosofem (Burzum), trop évidente pour être un hasard, fait retomber en terrain connu, les 5 titres du disques évoluent sans accros. On nage entre un black mid-tempo et des évolutions atmosphériques relevant de sphères industrielles plus éloignés, Dark Ambiant en tête.
Cela dit, les ambiances plutôt travaillées, censées tomber dans des codes, là aussi très clichés, de montagnes, froid, blizzard et autres symboles de la puissance de glace du genre, ont du mal à être vraiment crédibles, reléguant finalement cet aspect au second plan. Entendons nous bien sur ce point : je n’en fais absolument pas un point faible de Philosophy Of Winter, mais à mon sens, la personnalité du disque n’est absolument pas là. La force de la musique de Forest Silence résulte plutôt de son côté très épuré, de sa capacité à garder cette hargne tout en déroulant une certaine finesse. L’imagination de chacun jugera de ce vers quoi dirige la musique de Winter.

Forest Silence n’avait donc aucune couleur jusqu’à présent, au delà de cette intrigante photo, et Philosophy Of Winter permet d’en savoir un peu plus. Outre ce côté très caricatural qui finalement n’est que peu gênant, le one-man band hongrois développe une musique au fort potentiel, une finesse que peu de groupe de black metal ont pu approcher jusque là, même si au final, l'originalité n'est pas forcemment le fort du groupe. Ce premier effort renferme 5 morceaux très travaillés, qui promettent une suite intéressante. Malheureusement, les 35 minutes du disques sont un peu courtes, et étant donnée la teneur de la recette exploitée, il eût fallu en avoir un peu plus pour être rassasié.

A écouter : Il y a 5 titres...
Forest Silence

Style : Black Metal Atmospherique
Tags : -
Origine : Hongrie
Myspace :
Amateurs : 11 amateurs Facebook :