Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star
Pochette The Chosen One Pochette A Throne of Ash,

logo Fordamage

Biographie

Fordamage

Vincent Dupas (guitare, chant)
Anthony Fleury (basse, chant)
Amélie Grosselin (guitare, chant)
Pierre Marolleau (batterie, chant)

Formé en 2005, Fordamage est un quatuor noise rock basé à Nantes influencé par Shellac, Fugazi, The Ex, Sonic Youth ou encore Arab On Radar. En 2006, Fordamage sort un premier album éponyme sur Kythibong Records, enregistré par Migl Constantino. Ce premier essai, court et brutal, est marqué par l'urgence et l'avidité de créer une musique énergique et sans détour, qui semble retranscrire les concerts intenses que le groupe a l'habitude de livrer.
En 2006 et 2007, Fordamage tourne en France et en Europe, parfois font la route avec leurs compères de Papier Tigre, Sincabeza et Room 204, et partage la scène avec The Ex, Robocop Kraus, So So Modern, Unsane, Moller Plesset, Pneu.
2008, l'efficacité est toujours aussi présente mais Fordamage prend davtantage de temps dans la composition de leur musique pour un résultat plus rythmé, plus complexe et plus chanté, mais toujours aussi intense et énervé.
Ils enregistrent live leur deuxième album en août 2008 avec Thomas Nédélec à La Fosse Aux Loups (44). Colin McLean (The Ex, Dog Faced Hermans) se charge alors de masteriser ce deuxième ouvrage intitulé Belgian Tango. En 2012, une suite est donné avec Volta Desviada.

16 / 20
1 commentaire (16/20).
logo amazon

Volta Desviada ( 2012 )

C'est finalement le loup rougeoyant, en bien mauvaise posture sur Belgian Tango, qui est venu à bout des immenses griffes de l'ours. Sur Volta Desviada, on le retrouve sous un orage électrique, babines retroussées et tous crocs dehors, à l'attaque de tout un troupeau de bisons. Niveau supérieur ? Il faut croire. 

L'entame de ce nouvel album placarde immédiatement à la gueule la classe naturelle de Fordamage, une noise magmatique et remuante, bétonnée tout en étant d'une extrême agilité, composée avec un souci du détail omniprésent qui ne soutire aucun espace à une spontanéité musculeuse qui tire un large trait sur l'ensemble des 9 excellents morceaux. Volta Desviada renoue évidemment avec les sauvages jalons de Belgian Tango, à savoir cette basse trépidante qui fait bien plus qu'assoir le rythme et ces guitares abonnées à la mélodie ("A man and a dog") comme aux accès de fièvres épileptiques ("Throwing Stones"). Mais Volta Desviada s'affranchit de ces solides acquis pour aller au delà en arpentant une itinéraire nettement plus escarpé. En choisissant de remettre tout à plat à chaque titre, en choisissant de se remettre perpétuellement en question, Fordamage a franchi un cap évident. D'un groupe au propos véhément qui exécute sa danse avec une énergie incendiaire, Fordamage est parvenu à la stature de groupe unique, inventif jusqu'à plus soif et sachant ponctuellement canaliser sa rage juvénile vers des terrains nettement plus insidieux. Il n'y a qu'à écouter le lumineux "Sleeping On A Flag". Un morceau à la classe tout juste folle, à rapprocher des meilleures oeuvres de June Of 44, de celles qui emplissent la cage thoracique d'un sentiment invincible. Il faut aussi s'attarder sur "A man and a dog", judicieusement placé à mi-chemin, ce long et superbe filament faussement doucereux cristallise la nouvelle donne de Fordamage. De nouvelles cartes qui étendent les possibilités du groupe bien au delà de l'horizon.

Volta Desviada s'achève sur "Thank you", un titre charnu et furibard au sein duquel tout le monde donne de la voix et qui rappelle que malgré tout, Fordamage reste cet animal vorace et indomptable. Thank you Fordamage.

L'album est en écoute intégrale sur bandcamp.

A écouter : Throwing Stones - Sleeping on a flag - A man and a dog - Thank you
16 / 20
4 commentaires (15.75/20).

Belgian Tango ( 2009 )

Le premier album de Fordamage m'avait déjà bien tapé dans l'œil, avec son visuel qui renvoi inexorablement au In The Fishtank Project et donc à June Of 44, The Ex, Sonic Youth et Tortoise, mais surtout avec son contenu d'une urgence noisy rare et terriblement intense. Sur Belgian Tango, les nantais sont parvenus à conserver leur tension inébranlable tout en se diversifiant d'une manière exceptionnelle. Et c'est peu de le dire.

De la noise, de la dure et de la bouillonnante, héritage des références que Fordamage revendique (Uzeda, Bastard, The Jesus Lizard etc). Certes, on baigne toujours dedans mais le quatuor a tout assimilé jusqu'à retranscrire une partition gavée jusqu'à plus soif de nouveaux éclats, lumineux et hautement inspirés. Belgian Tango est un dialogue (un combat illustré par le superbe artwork ?) permanent entre des plans instrumentaux follement originaux, groovy, rèches ou plus mélodiques, et des invectives vocales calées au premier plan au moins aussi variées. Sublimé(s) par une présence féminine à l'impact immédiat, le(s) chant(s) trouve(nt) l'espace nécessaire lorsque le son de basse, littéralement démentiel, parvient à nuancer son magma. Ca file à grande vitesse, tout s'enchaine et découle comme dans un moteur flambant neuf. Aucun raté, que des reprises à fond la caisse.

Fordamage débride tout en explorant, dégraisse tout en complexifiant. Le flot de lave est directement déversé sur tes chevilles. On a réellement l'impression de trouver dans Belgian Tango tout un tas de gros wagons post punk US remis au gout du jour, de Fugazi à Arab On Radar en passant par Shellac. Avec une vraie personnalité, sans le moindre soupçon de prétention, Fordamage vient de taper très fort et les concerts risquent bien de les faire définitivement basculer dans les rangs des Oxes et des Scul Hazzards.

Télécharger : Blitz To Target - La Bagarre.

A écouter : et aller voir
Fordamage

Style : Noise Rock
Tags :
Origine : France
Myspace :
Site Officiel : kythibong.org
Amateurs : 12 amateurs Facebook :