Albums du moment
Pochette Anabasis
Pochette In Transmission
Pochette Fyra Pochette Street Heat
Chroniques
Pochette There Is No God Where I Am
Pochette Territorios
Pochette A Dying Truth
Pochette Curse
Pochette Go Ahead And Die Pochette Aggression Continuum
Découverte
Pochette No Way

logo Fire Team Charlie

Biographie

Fire Team Charlie

Fire Team Charlie ne sont que 3 mais jouent pourtant comme s’ils étaient un orchestre tant ses membres sont des musiciens hors pair. Formé dans les années 2000 à Houston, le groupe officie au début dans un style emo-harcore 90’s way proche de feu-Policy Of 3, Inkwell ou Frail mais tend progressivement à étoffer son jeu en y ajoutant quelques arrangements mathy.
Le groupe enchaîne alors les sorties remarquées : une Demo en 2005, deux splits en 2007 avec End of A Year puis Damezumari, un 7’ et enfin un 10’ en 2008, paru via l’excellent label Adagio 830 (Zann, Sed Non Satiata, Who Calls So Loud).

Chronique

16 / 20
4 commentaires (16/20).
logo amazon

Fire Team Charlie ( 2008 )

Fire Team Charlie respire la musique, la vraie, l’intarissable, celle qui naît comme on respire. Just like that. Pas un morceau dans la discographie de Fire Team Charlie ne sonne quelconque. C’est une histoire, à chaque fois ; une tranche d’existence, une parcelle d’être, qui n'est jamais tout à fait la même, jamais tout à fait une autre. Dans ses splits avec End Of A Year ou avec Damezumari, par son 7’, les texans avaient ainsi déjà mis en place une silhouette sonore bien singulière, une de celle qui fait se plier en deux, s’agenouiller et gueuler sans capacité de se retenir "mais putain, oui !". On était prévenu…

Car "Hay Shortage" (et son introduction) avait posé les conditions du contrat au début de la carrière du combo : Fire Team Charlie, c’est jusqu’à ce que la mort nous sépare. Ce 10’ ne déroge pas à la promesse et démontre une nouvelle fois, que le talent, quand c’est , ça colle à la peau et ça s’incruste dans chaque pas, dans chaque emprunte. Il faut écouter les premières secondes de "Reflections of a heartless man" pour comprendre. Le maniement rafiné des cordes, le jeu tout en apesanteur du batteur, les notes égrenées sur lesquelles glissent un chant funambule soutenu par un fil discret de basse tendue. Fire Time Charlie donne la parole à l’art.

Cet art, c’est celui d’un langage hardcore infiltré par des rigoles emo, qui laisse autant d’espace à des samples jazzy façon Indian Summer ("…So now he rudges") qu’à des charges punk d’une rudesse inouïe ("A light that darkens the sun"). Le mélange des genres : la marque des grands. (O)rageux et mélancolique à la fois, expressif tout en étant contenu, FTC possède ainsi un sens de la composition incroyablement subtile, fait de changements incessants, de breaks, d’ajouts, de variations rythmiques et stylistiques dans lesquelles les déclamations de la guitare et de la basse semblent intarissables (le pont de "Poisons disguised as potions"). Quelque part entre Kidcrash et Who Calls So Loud ; dans ce qui constitue un screamo/punk/mathy nourrit aux feux de l’existence.

Encore injustement méconnu dans le milieu, Fire Team Charlie se révèle pourtant depuis sa création comme un des groupes les plus talentueux de la scène emo-hardcore Us. Un timbre unique, des structures mélodiques de génie, des textes profonds, atypiques (sur des rêves métaphoriques, sur la question de l’illusion du bonheur, de l‘être ) et agrémentés d’explication dans un artwork artistique au possible, Fire Team Charlie est déjà… un essentiel.

En écoute sur myspace et en commande chez Bis Aufs Messer.

A écouter : "Reflections of a heartless man"