Biographie

Originaire de Lyon, Faux Départ est un groupe de Punk Rock composé de Vincent (Batterie), Telly (Basse) et Pascal (Guitare / Chant). Le groupe sort une Demo en K7 en 2016, qui leur permet d'accoucher en 2018 de Au Pied Du Mur, leur premier LP chez Mutant records (Lyon), Doomtown records (Zagreb), Tocsin records (Grenoble), Colilla records (Lyon, Séville), Super cocktail (Lyon) et Loses and the Caves (Marseille). Après une série de concerts avec Les SheriffLitige ou Tentaculo, Faux Départ annonce un second LP pour 2020, Vie Ordinaire.

Chronique

14.5 / 20
0 commentaire

Vie Ordinaire ( 2020 )

Si les artworks de certaines sorties de chez Echo Canyon sont reconnaissables d’entrée de jeu (Monplaisir, Contractions, le split TorinoZero Gain), le doute n’est pas laissé pour ce nouvel album Faux Départ. Le trio, puisque Vie Ordinaire semble conter le quotidien des musiciens, part de cette base sonore plus Punk Rock, un brin en lien avec Les Sheriff, pour caler quelques titres bien placés.

Passéiste mais pas daté, le gorupe aborde la musique d’une manière un peu nostalgique. Cette sensation était déjà présente sur Au Pied Du Mur, mais se trouve exacerbée ici. Sur un même registre, Contractions apporte un côté moins oldie, mais on retrouve également dans certains riffs de Faux Départ la ferveur de Youth Avoiders (« Si Tu Viens Avec Moi ») ou des affinités avec Litige et Défaite.
S’il s’est annoncé avec « Merci Pour Vos Services », le disque ne se résume pas à cet excellent titre. Faux Départ ne se loupe pas et enchaîne une série de compos assez justes (« Coeur D’Acier », « Fantôme »), avec un petit côté Indie Rock (le riff de « Coeur d’Acier »).

Malgré tout, Vie Ordinaire souffre parfois d’une baisse de régime sur « Ennemi » et d’une austérité par moment, les limites du trio se retrouvant assez senties par une basse un peu trop en retrait. Faux Départ manque parfois de coffre, et on aurait aimé des cordes moins timides (« Coeur D’Acier », qui se retrouve contrebalancé par « Vie Ordinaire » sur cet aspect).
J’apprécie beaucoup ce Vie Ordinaire, mais plutôt comme un disque grisâtre. Sans être étouffant, urbain, ce second album donne envie de se jeter dans un amer béton, bien plus que le côté frais de Au Pied Du Mur. Les thèmes abordés ne sont pas les plus joyeux, tout comme sur l’album de 2018, mais cette dichotomie entre certains riffs et les paroles apporte un aspect intéressant (« Si Tu Viens Avec Moi » ou « Désertion »).

Indie Punk dans le fond de son âme, Vie Ordinaire offre un très bon moyen de se plonger dans Faux Départ. Le groupe a mis un peu plus de Rock dans son Punk Rock que sur Au Pied Du Mur, mais cela n’affecte en rien la qualité de cet album. Et après, tu peux enchaîner sur Au Pied Du Mur, parce que c’est là qu’on le voit le mieux.