logo Face Tomorrow

Biographie

Face Tomorrow

Ayant commencé sa carrière (aux Pays Bas) en demi teinte (une démo passée inaperçue en '98) et de façon anodine , Face Tomorrow prend un virage net à la mi-'00 avec la refonte du line up (qui restera inchangé depuis) et les premiers concerts du quintet. Avec leur premier vrai EP 4 titres en '01 (dont les 1000 exemplaires partiront en quelques mois), le groupe prend son essor et avale du bitume dans de nombreux pays d'Europe... La première place qu'ils obtiennent la même année au plus grand tremplin hollandais les expose et le label national Reflections Records les remarque très vite... si bien qu'en '02 sort le LP For Who You Are. Les retombées sont grandes puisque FT passe sur les chaînes musicales hollandaises et part en tournée européenne avec AFI (Février '03), puis tout seul 2 mois plus tard. Le reste de l'année est consacré au travail d'approche, d'écriture et de composition du futur album qui sera intitulé The Closer You Get et qui sortira le 11 mai '04, toujours via Reflections. Un an plus tard, plus précisément en Août, sortira un DVD live intitulé 03/02/05.

My World Within ( 2005 )

Un an après la sortie de The Closer You Get, Reflection Records décide d'éditer un second Maxi des Hollandais de Face Tomorrow: My World Within. Second souffle pour l'album, mais surtout l'occasion de promouvoir les performances live du groupe, tout comme le DVD 03/02/05.

Succédant à "Sign Up", Face Tomorrow dévoile ce qui s'avère être l'une de ses meilleurs compos, si ce n'est la meilleure. Un peu à la manière de Hell Is For Heroes, "My World Within" est tout d'abord un subtil mélange de rock indé racé et de Post-HxC aux accents Emo. L'aspect brouillon et confus de For Who You Are n'est qu'un vague souvenir; ici, le chant se veut davantage maîtrisé, plus délicat, moins criard, et donc moins crispant quelque part. Des vocalises qui suivent bien cette montée en puissance du morceau à la fois douce et mélodique. En résumé, "My World Within" démontre toute la mâturité du groupe, qui prend désormais le temps de développer ses atmosphères. Une seconde version du titre, amputée d'une minute pour des besoins radiophoniques, est disponible en fin de disque.

Ces deux versions de "My World Within" encerclent deux autres pistes live extraites de la discographie de Face Tomorrow. Le premier, "Disappointment", provient ainsi de The Closer You Get. Ne figurant pas parmi les titres les plus marquants de cet album, on note tout de même son passage en live de 5 à 8 minutes, le temps d'introduire le morceau de quelques effets, et d'y ajouter des maracas. Malgré tout le morceau reste le même si ce n'est que la voix semble plus en avant, une bonne chose sur les hurlements de fin, mais qui malgré tout couvrent trop les instruments. Par ailleurs ces derniers semblent assez brouillons. Le second titre, "Worth The Wait", incontournable de For Who You Are, offre un petit moment de plaisir à l'auditeur, sans changement notable en comparaison à "Disappointment".

My World Within est, en quelque sorte, un objet de curiosité, permettant de découvrir les ambiances recréées par FT, et l'énergie dégagée en Live. Un MCD de bonne facture, mais on ne peut plus dispensable, surtout lorsque le titre phare du disque est disponible en libre téléchargement ci-après.

Télécharger: My World Within.

A écouter : My World Within
11.5 / 20
0 commentaire

For Who You Are ( 2002 )

Passée l'intro (était elle bien utile?) de 30 secondes, les tous premiers riffs de "For Me" rappellent fortement le "One-Armed Scissors" d'At The Drive-In. la ressemblance se fera par la suite bien moins évidente mais ressurgira de temps à autre.
Face Tomorrow nage au milieu d'un post hardcore assez planant, "d'ambiance" et un emo plus en finesse. Le chant très plaintif qui reste souvent haut perché fait un peu penser à Coheed & Cambria ou Maynard James Keenan (Tool). Mais Jelle ne possédant tout de même pas le talent des 2 cités dessus, ses vocalises peuvent finir par lasser, voire à irriter à la fin du CD; d'autant plus que ce même chant, posé sur le reste des instuments et pas toujours bien incorporé de façon homogène, est particuièrement mis en avant.

Pas vraiment originale ni vibrante, la musique de Face Tomorrow (basée en grande partie sur des guitares claires tristounettes, renforcées sur les accélérations par des riffs plus saturés et brouillons) se contente d'être assez bien construites et pas trop mal exécutées.
L'ambiance recherchée a parfois du mal à se mettre en place, notamment à cause d'une production malheureusement passable; et la relative monotonie du chant, même s'il sied à ce genre de disque, peut peser lourd si vous êtes adepte de l'énergie et du percutant.

Bref, cette galette est à réserver aux initiés, à ceux qui attachent de l'importance à une ambiance plaintive, un peu sombre et ésolument dépressive. Une prod' moins brouillonne et approximative mettrait en outre davantage en valeur leur propension à la mélancolie et ferait mieux ressortir les tentatives quelque peu hésitantes des parties plus fougueuses.
En somme, les Hollandais présentent des qualités qui n'étaient à l'époque pas encore exploitées de façon optimale.

A écouter : Worth The Wait ; Puppet On Strings ; Live The Dream