Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Ery Pay

Biographie

Ery Pay

Ery Pay est Mc et membre du collectif M.E.R. En 2012, il sort son premier ep neuf titres intitulé A La Croisée Des Chemins disponible gratuitement sur bandcamp. Très productif, il sort Symphonie Pour Les Sourds à la fin de l'année puis l'ep Déjà Trop Tard avec Rulez en 2013.

14 / 20
3 commentaires (16.1667/20).
logo amazon

Déjà Trop Tard ( 2013 )

Ne pas lâcher prise et enchaîner les coups de poings. Voilà ce qui semble être le leitmotiv d'Ery Pay, qui, en l'espace de deux ans, n'a pas déposé le mic, bien au contraire. Sa plume virevolte toujours avec fougue donnant naissance à deux albums et un ep, son dernier manifeste, dont on va parler ici : Déjà Trop Tard.

Si l'on pouvait craindre une inspiration en berne au premier coup d'œil, à force d'une production importante, il n'est en réalité rien du tout. Ery Pay a toujours la rage, l'envie et la passion surtout, avec cette capacité à écrire des morceaux aux contours de gant de boxe. Mais la force (et paradoxalement la finesse) de ses titres est de ne pas tomber dans un Gangsta Rap clichesque et vaniteux. Déjà Trop Tard cache toujours une part d'ombre enfouie dans ses beats et ses textes, mais réchauffe aussi étonnamment les cœurs grâce à une prod plus chaleureuse qu'A La Croisée Des Chemins. On remerciera Rulez pour ses instrus qui font mouche avec un feeling old school appréciable avec par exemple le groove discret qui rappelle RZA et la bande son de Ghost Dog sur Déjà Trop Tard, le Hip-Hop Jazz de Fantôme Sur La Pellicule, les tempos lourds et lents de Tapis Rouge, ou Rockstars, qui, comme son nom l'indique, mets les guitares funky sur le devant de scène.

Côté texte, Ery Pay n'abandonne pas ses lyrics personnels et si l'on retient peut-être moins de punchlines ou de refrains, car moins mis en avant, ses récits désabusés restent de qualité (« J'suis un looser notoire, pas le temps de rêver, il est déjà trop tard »), (« la vraie richesse est dans nos cœurs, foutaises, je n'ai trouvé que sécheresse, médisance et malaise »). La morosité s'échappe de Fantôme Sur La Pellicule (« l'important c'est le voyage et pas le confort du véhicule »), mais le vrai coup de cœur de l'ep est Rockstars, pour son côté Rock prononcé bien sûr, mais aussi la variété du flow d'Ery Pay, ses accélérations surprenantes et plus communément l'ambiance si particulière qui s'en dégage. En dehors du titre éponyme, chaque compo possède son feat en général assez réussit (mention au flow froid comme l'acier d'Acostic sur Tapis Rouge) et s'intégrant bien à l'univers d'Ery Pay.

Pour finir, Déjà Trop Tard est, comme à son habitude, disponible gratuitement sur bandcamp. Ca serait dommage de passer un coté d'un ep de Hip-Hop à la cool, non?

14.5 / 20
6 commentaires (16.5/20).
logo amazon

A La Croisée Des Chemins ( 2012 )

Ery Pay arrive avec son premier album, A La Croisée Des Chemins, mais n'est pas là pour faire du rap contestataire, ni pour en faire des caisses comme Dope D.O.D. Le MC préfère le Hip-Hop à l'ancienne, posé et travaillé de manière intelligente.

A La Croisée Des Chemins est une plongée dans les pensées d'Ery Pay, une manière d'exprimer sa vision des choses, d'y dévoiler ses états d'âme et de raconter un bout d'histoire d'un mec comme un autre. Sous des intrus en apparence à la cool, Ery Pay se révèle plus sombre et désabusé qu'il n'y paraît comme sur Parano(r)mal, parlant de la skyzofrénie ou de la tristesse latente de Vice Versa et son refrain « il paraît que le malheur des uns fais le bonheur des autres ». Car cet album est très introspectif, et si certains titres comme Journée De Merde qui se veut finalement plus positif qu'il ne laisse paraître, dans l'ensemble, le rappeur le dit lui même : «un brin morbide, j'y peux rien, mon blase c'est Ery Pay » de quoi rapeller le peu d'optimisme qu'il règne chez Klub Des Loosers ou La Rumeur.

A La Croisée Des Chemins c'est aussi le point de croisement entre deux genres que le MC adore. Deux genres que tout semble opposer et pourtant si proches : Hip-Hop et Rock. Ery Pay y dévoile son amour pour le Hip-Hop et ses productions old-school, le groove à l'ancienne à la Gang Star (Vice Versa), les instrus soignées, chaleureuses parfois et jazzy comme sur Emcee Autonome qui fait étrangement penser à du Hocus Pocus. Sur ce thème là, le MC se permet de citer Oxmo Puccino (Oxmose) avec une ambiance jazz noir à la Lipopette Bar très réussie. Notons que dans l'ensemble le flow est bon, même si l'on aurait pu souhaiter peut-être un peu plus de variété, mais on le lui pardonne facilement tellement les références font plaisir avec entre autres ce « j'écoute L'Ecole du Micro D'Argent » tellement usé jusqu'à la corde pour un paquet de gamins des années 90, ou les samples d'Antipodes de Soklak que l'on retrouve sur Emcee Autonome

Plus étonnant, Ery Pay a un attrait pour les musiques Rock avec Master Of Puppets, référence évidente au géant Metallica dans son titre et dans les lyrics ou plus simplement le sample de One dans le morceau Oublier Les Si. Le mélange balade rock et chant rappé de ce morceau sonne assez bizarrement aux premières écoutes, mais fonctionne plutôt bien au final. Dans ce même titre un gimmick rend hommage à Aqme. De même, les guitares de Parano(r)mal sentent bon le rock des années 80's, font penser au Dream On d'Aerosmith repris par Eminem. Précisions que malgré ses larges influences posées ici et là, Ery Pay s'en sert très bien et arrive par dessus tout à créer un disque fouillé et personnel.

A La Croisée Des Chemins est un bon petit disque de Hip-Hop français qui porte bien son nom. Humble, sans prétention aucune, il plaira sans doute à ceux pour qui les (nombreux) artistes cités dans cette chronique veulent dire quelque chose. Il est à l'image de son créateur, généreux dans les rimes et les références, généreux dans le partage – gratuit – sur bandcamp, car comme il dit « pas de label, pas besoin, Mc Autonome ».

A écouter : Emcee Autonome, Oxmose