Biographie

Ereipia

Ereipia est un duo constitué de Andy Semmens (Batterie / Chant - Pantheist, Esoteric, Crippled Black Phoenix) et Kostas Panagiotou (Accordéon / Claviers / Programmation / Chant - Pantheist, Crippled Black Phoenix) proposant une musique combinant Néo-Classique, Ambient et éléments Metal fondé en 2006 au Royaume-Uni. Le but, offrir un voyage mélancolique plus introspectif et acoustique que leur collaboration au sein du groupe de Funeral Doom Metal Pantheist. Le premier album éponyme a été enregistré dans les studios de Goeff Barrow (Portishead) à Bristol et sort en 2007. Une suite, Mercy, arrive également deux ans plus tard, en 2009.

Chronique

Ereipia ( 2007 )

Après leurs pérégrination métalliques avec Pantheist et Crippled Black Phoenix, Andy Semmens et Kostas Panogiotou se sont de nouveau associés sur un projet neo-classique original et ambitieux, appelé Ereipia.

Maître d'oeuvre de Pantheist, Kostas signe ici textes et compositions de sept pièces de musique souvent délicates, à l'image du très joli instrumental Dream in C Minor, mais toujours profondes, au moins autant que le chant d'Andy. Bien sûr, piano et violon ont la part belle dans l'instrumentation, déployant ça et là de superbes toiles intemporelles. C'est d'ailleurs ce qui frappe le plus à l'écoute de ce disque, sa facture hors mode, hors cadre aussi. Il s'en dégage une atmosphère de recueillement un rien religieuse, ce qui n'étonne guère, mais peut-être davantage encore romantique, comme en témoigne Whirlpool. L'harmonie entre les instrumentaux neo-classiques et le chant déclamatoire d'Andy donne toute sa singularité à l'ensemble, volontiers mélancolique.

Débarrassée de tout oripeau métallique, l'écriture musicale de Kostas imprime des battements fragiles, mais aussi des emballements amoureux (SIlent Acceptance). Régulièrement quelques arpèges de guitare enrichissent le propos, donnant à Ereipia un petit supplément d'âme. Si la personnalité d'Ereipia est indiscutable, elle divisera néanmoins. Certains aplats de claviers manquent d'ampleur tandis que le chant théâtral, voire pompeux, peut agacer (This side of the looking glass). Reste qu'une certaine magie subsiste continuellement, faisant naître toutes sortes d'images, forêt ténébreuse, château lointain ou bien église abandonnée d'où s'échapperait les lamentations d'une bête humaine. A ce titre, Descent Dance comme Letter to a Ghost / Post Scriptum (et ses notes d'accordéon!) sont de belles réussites.

Ereipia se révèle un projet pour le moins atypique, et promis sans doute à la confidentialité. Néanmoins, le voyage en vaut la peine tant l'émotion affleure. Il y a un petit quelque chose du fantôme de l'opéra dans ces suppliques appuyées et douloureuses. C'est dire si l'atmosphère peut être prenante. En deux mots, singulièrement romantique.

3 morceaux en écoute sur le myspace.

A écouter : assis devant un opra
Ereipia

Style : Néo-Classique
Tags :
Origine : Royaume-Uni
Bandcamp :
Amateurs : 3 amateurs Facebook :