Biographie

 

Chronique

Unsound Vol. 1 ( 2006 )

Combien d’entre nous ont grandi avec la fameuse compilation PUNK-O-RAMA© ? La première fois qu’on a vu ça en 1994, dans les bacs, on a tous sauté dessus, avec sa pochette suprêmement dégueulasse, verte pomme, affublée de logos rouges dégoulinant des groupes qui avaient pourtant belles gueules (Total Chaos, The Offspring, NOFX, Rancid, Bad Religion, Down By Law, RKL, rien que ça !). Green Day venait de sortir son Dookie, The Offspring son Smash et NOFX son Punk in Drublic. Le numéro 2 a vu débarquer Me First and The Gimme Gimmes, Voodo Glow Skulls, TSOL, la 3 nous fit la surprise de contenir l’écurie européenne, du Burning Heads, Looking Up, Undeclinable Ambuscade, puis on a inclus des unreleased, des rares, des lives, double cd, un DVD, des prix encore plus bas, on a  racheter les suédois de Burning Heart, etc.

Toute une époque. Et puis, comme les Dance Machine, il fallu se renouveler, la compilation promotionnelle officielle d’Epitaph a fait depuis, bien des petits (quel label n’a pas sa compilation de saison aujourd’hui ?), et voici qu’après 10 numéros, Epitaph décide de changer le nom : Punk-O-Rama devient Unsound. C’est vrai que le label a depuis étoffé son «roster», parfois ce fut une réussite, parfois, non. En tous les cas, ce nouveau nom est plus en phase avec le contenu.

Bref, même principe, 19 titres de la «major» Epitaph, plus un dvd avec 10 vidéos (pas franchement passionnantes si on excepte "Escape Artist" de Sage Francis). Quelques avant-premières (Escape The Fate, The Matches, Youth Group avec une reprise de Rod Stewart, "For Ever Young") plutôt réussies et les plus intéressantes du paquet, ainsi que The Draft, nouvelle version de 3 anciens Hot Water Music, de la diversité (From First To Last, Vanna, The Robocop Kraus, Sage Francis) et des classiques (Bad Religion, Converge, Bouncing Souls, Pennywise). Tout le monde est content. Même si avec le développement d’internet, ce type de compilation a perdu de sa superbe, la plupart des chansons/vidéos proposées sont dispo sur les sites des labels ou des groupes, cela reste un achat rentable, efficace pour une bonne mise au point. Epitaph surfe sur la vague ScrE(a)mo-Hardcore-Metal-Punk, tout en signant les groupes que le Boss (Brett Gurewitz) ou ses gosses aiment : Tom Waits, le respecté ou Sugar Cult en première ligne. Ni l’un ni l’autre pour cette nouvelle mouture de Punk-O-Rama, mais des nouveaux venus (Vanna, I am Ghost...). Quoiqu’il en soit, ça vaut bien 50 balles de plaisir…

Player disponible à l'adresse suivante.

A écouter : Situations (Escape the Fate)
Epitaph Records

Style : Compilation
Tags :
Origine : USA
Site Officiel : epitaph.com
Amateurs : 6 amateurs Facebook :