Albums du moment
Pochette Quadra
Pochette Lokabrenna Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette Hällas
Pochette Carnivore
Pochette Bloem
Pochette Sisyphus

logo Empty Look Masses

Biographie

Empty Look Masses

Empty Look Masses est un jeune groupe dijonnais qui officie dans un post-rock / rock atmosphérique proche de Tool, aussi bien musicalement qu'artistiquement (une vraie démarche artistique est créée à travers le nom du groupe). Rapidement, le quatuor sort son premier Ep Feel The Abstract ? puis l'année suivante son deuxième jet : Time Of The Whisperer...

16 / 20
3 commentaires (11.17/20).
logo album du moment

Time Of The Whisperer ( 2008 )

"Are You Able
To Feel Our Hunger
For The Only Thing You Can't Go Without?"

Certains disques, même après de multiples écoutes, restent surprenants, voire déroutants. C'est le cas avec ce Time Of The Whisperer. Alors que le précédent Ep de Empty Look Masses, Feel The Abstract?, était clairement d'inspiration Toolienne, Time Of The Whisperer élargit son cercle et balance un son auquel peut venir se greffer des références à Neurosis, Opeth, ... Les dijonnais se sont certes fait attendre (l’Ep fut repoussé plusieurs fois), reste à savoir si le soufflé est retombé ou si au contraire les 43 minutes seront un délicat et précieux mets…

Comme sur Feel The Abstract, la musique de Tool semble avoir touché le quatuor : de la longue intro de Time Of The Whisperer à de nombreux passages sur Not What You Think ou 'Til 0, Empty Look Masses s'en inspire (ambiances, riffs hypnotiques, chant sublimé, ...). Pourtant, il faut rajouter d'autres noms à la liste des groupes dont Empty Look Masses se rapproche. Des passages semi-acoustiques à la Opeth, de l'ambiance noire de Neurosis, les 4 dijonnais se laissent porter par la musique, offrant un Time Of The Whisperer construit, sensé et réfléchi. Les compositions semblent en équilibre, à la manière d'une balance dont chaque plateau contiendrait une part d'identité de Time Of The Whisperer. Chaque musicien maîtrise son instrument : une batterie aérienne, mais n’ayant pas oublié de s’abattre comme la pluie battante, s’entremêlant avec des cordes mélodiques et pleines d’une douce hargne. La production, qui n'est pas à négliger sur cet album, est le fruit d'un long travail permettant à chaque instrument d'avoir sa place, sans paraître obsolète ou déprécié. Point de surenchère, point de tentative de masquer quelques défauts, plutôt la construction d'un ensemble massif.

Là encore, plus que la musique, le chant a fait d'énormes progrès. L'accent français a presque disparu, au profit d'une assurance montrant, au même titre que le chœur très Neurosissien (Ashes, Time Of The Whisperer), qu'Empty Look Masses a évolué, grandi, pour former un fruit presque mûr. Le très symphonique support vocal sur Time Of The Whisperer apporte presque une dimension épique, religieuse à l'ensemble, de même que les cris, ajoutés aux riffs, presque des suppliques, clôturant ce même morceau. La dualité, déjà évoquée quelques lignes plus haut, atteint son summum lors de la dernière minute de Ashes, lorsque les deux voix, à la manière d'un canon, prennent le relais l'une de l'autre.

Mais le plus étonnant vient de Not What You Think. Presque 14 minutes formant un condensé des 4 morceaux précédents. La recette est simple, mais cruellement délicieuse. On se surprend à écouter encore et encore certains passages, empreints de douceur ou de brutalité, le tout clôturé par l’outro électro. Sans compter le passage très émo (oui oui, vous avez bien lu), centre de Not What You Think, étonnant, déstabilisant aux premières écoutes mais sans être choquant.

Time Of The Whisperer est la confirmation de Feel The Abstract?. Les erreurs du premier ont été quasiment gommées et Empty Look Masses se développe à la manière d'une plante, le stade du lointain bourgeon étant dépassé, ne restant au groupe qu'à offrir ses fruits musicaux. Ne pas écouter Time Of The Whisperer serait une erreur, encore plus qu'assimiler le groupe à un courant musical restreint. A ne surtout pas perdre des yeux, ni des oreilles…

A écouter : Ashes Not What You Think
14 / 20
5 commentaires (10.4/20).

Feel The Abstract ( 2007 )

Jeune formation dijonnaise, ELM (Empty Look Masses) livre son premier Ep Feel The Abstract après un peu plus d’un an d’existence. Sous une pochette énigmatique se cachent 7 pistes aux influences diverses, quasiment toutes chantées en anglais. Le chant, justement, reste le gros problème du Ep. Parfois à la limite de la justesse (le premier couplet de Ethereal Ending ou sur Kesting P. & Why Not Cause My Turn ?), le timbre singulier et l’accent anglais très « particulier » peuvent faire décrocher de suite.

Cependant les compos sont très riches, sombres, pouvant faire penser, au sein d’une unique piste, à du Tool (pour les parties les plus aériennes) et du Neurosis (le côté énervé, les envolées dignes d’un Through Silver And Blood). Sur presque 30 minutes le groupe diffuse avec passion sa vision d’un monde basé essentiellement sur le paraître. Utilisant guitares acoustiques et électriques, supportées par une batterie épileptique, ELM arrive à donner une vraie profondeur aux compos, sans jamais tomber dans la surenchère ni la vulgaire copie des ténors du genre (Tool, Cult Of Luna, …).  Alliant une très bonne production et une maîtrise de leurs instruments, les 4 musiciens terminent le Ep avec un même riff répété encore et encore, conclusion sonore d’un constat humain du monde actuel.

Au final, on peut regretter la batterie par moments un peu trop discrète et le chant en anglais souvent mal maitrisé, mais on ne peut nier la qualité du Ep offert par les dijonnais. Fans de Tool, n’hésitez pas, vous en ressortirez agréablement surpris.

Le disque est en téléchargement libre ici.

A écouter :
Empty Look Masses

Style : Metal planant
Tags :
Origine : France
Site Officiel : emptylookmasses.ovh.org
Myspace :
Amateurs : 3 amateurs Facebook :