Titre : Witchcult Today Année : 2007
Nombre de titres : 8

Tracklist
1) Witchcult Today
2) Dunwich
3) Satanic Rites Of Dracula
4) Raptus
5) The Chosen Few
6) Torquemada '71
7) Black Magic Rituals&Perversions (I. Frisson Des Vampires / Ii. Zora)
8) Saturnine
Acheter : logo amazon
Labels : Candlelight Records , Metal Blade Records , Rise Above Records
Collection : 10 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 16.1/20 (5 avis dont 5 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé Witchcult Today aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

Sikoo 17 / 20 Le 30/05/2018 à 14H23

Album envoûtant et pesant, presque oppressant !
Un très bon cru, superbement travaillé et toujours à la recherche de la petite touche en plus, la production est très bonne, le son bien gras.

A écouter : Tout l'album, au casque !

Kyusseb 18 / 20 Le 26/04/2014 à 01H22

mon album favoris du groupe, une prod nikel, un son dément, des riffs et des rythmiques d'une lourdeur abyssale, un chant plaintif déchirant. Mention speciale à "the chosen few" et "torquemada21"

Electre 15.5 / 20 Le 23/04/2012 à 17H32

Le riff du premier titre est démentiel et tout l'album est construit autour de lui. On le retrouve sous toutes les formes (dont un renversement d'accords dont vous me direz des nouvelles). Excellent, en plus, en concert ça sonne diablement bien...

TonioPizza 14 / 20 Le 20/12/2008 à 00H34

Electric Wizard nouvelle formule le proclame : les séries B c'est son dada. Du sérieux de Come My Fanatics il ne reste pas grand chose, le kitsch s'impose partout dans cet album qui n'innove réellement que quand il s'assume (Dunwich!) Les riffs resteront familiers aux explorateurs de l'occulte Dopethrone, et le voyage sera un peu long au final, mais bon, vraiment, a-t-on mieux à faire?

Jokito 16 / 20 Le 21/12/2007 à 13H39

Tout ce qu'on aime chez le Wizard est réuni sur ce disque : la prod' démentielle (en plus poussée encore) de Dopethrone, les mélodies de Come My Fanatics (la voix!!), et le riffing ultra-imposant de Let Us Prey. Ajouté à cela une touche de "pop" (le hit Dunwich), et une ambiance cinématographique tendrement kitsch et on obtient un résultat vraiment très convaincant.
Alors certes, çà ne révolutionne pas le genre...mais finalement ce n'est pas ce que l'on attend de EW et peut-être même du genre en général.