logo El Libertario

Biographie

El Libertario

Créé au milieu des années 80 à Caracas (Venezuela) sous l'impulsion d'Angel Cappelletti, de vétérans espagnols et de militants ouvriers, El Libertario est le journal du Collectif Autogestionnaire Libertaire. Il paraît durant six numéros, s'éteignant avant de renaître en 1995 par l'intermédiaire de la Comission des Relations Anarchistes dont il devient l'organe de diffusion.
Autogéré, El Libertario est le fruit de volontaires pour lesquels une alternative anarchiste, basée sur la démocratie directe, la justice sociale, l'autogestion, l'entraide est possible. On y trouve régulièrement des articles consacrés à l'Amérique Latine, la globalisation, l'environnement, le féminisme, la contre-culture. Trés répandu au Vénézuela, il est lu dans les universités de Caracas, sur tout le continent sud-américain mais également en Europe. En format papier, El Libertario tire aujourd'hui à 2500 exemplaires, ne vivant que des ventes et des opérations de soutien. Il est également disponible sur le site internet du journal.

Chronique

V/A - El Libertario ( 2008 )

Fruit de la coopération entre Fight For Your Mind, Etoile Renoi, Deviance, Kawaii Records, Ravachol Prod, Les Nains Aussi et D'Ici à La Réalité, il aura fallu plus de deux années pour qu'éclose cette compilation de soutien au quotidien vénézuélien El Libertario. Livré dans un digipack vraiment classe, on y retrouve bien évidemment de sérieux clients de la scène locale et pas des moindres, Apatia No, Dona Maldad (seuls Los Dolares manquent à l'appel), tous deux membres du collectif Comision de Relaciones Anarquistas (C.R.A.), mais également des brutes épaisses de la mouvance anarcho-crust-punk internationale. Misery, Remains Of The Day, Auktion (un titre adapté d'un texte de Stig Dagerman), Nuclear Death Terror, Radio Bikini, Iskra, des formations beaucoup moins connus mais au potentiel indéniable comme les anglais de Bait et leur hardcore chaotique, assurément la grosse côte de la compil, les espagnols de Holocaust In Your Head, Tached Out, tous ont tenu à participer à cette oeuvre de bienfaisance dans le but de montrer aussi qu'il pouvait exister d'autres pistes, une alternative idéologique et politique viable au capitalisme.
Entre punk hardcore (Autonomia, Disrespect), crust (Visions Of War, Nondeskript), power violence (Coche Bomba, Audio Kollaps), post punk hystérique (Ethnopaire) ou même hip hop avec Trauma ou Calavera, tout le monde finit par se retrouver autour d'un objectif commun illustré par Rob Middelton (Deviated Instinct, Hellshock, Extreme Noise Terror, Disfear, Nuclear Death Terror), auteur du recto-verso, Tahiri (Mon Dragon), Melvin, et Marald qui a déjà bossé avec Warcollapse, Born/Dead, Appalachian Terror Unit, Makiladoras etc. pour un superbe quadriptyque intérieur. L'ensemble est livré avec un livret agrémenté de couvertures du périodique, ainsi que de textes parus relatifs à l'autogestion, contre le sexisme, le machisme et l'homophobie.     

Sachant que la plupart des titres sont des inédits, parfois réenregistrés pour l'occasion, que ni les formations, ni les labels impliqués ne toucheront un kopeck et que l'intégralité du pognon sera reversé au quotidien El Libertario, çà fait plusieurs bonnes raisons d'ouvrir le portefeuilles.

Disponible contre 10 € chez Fight For Your Mind.

A écouter : All Of Us (Misery), Unleash the Plague Dogs (Bait), Sur America (Dona Maldad)
El Libertario

Style : Anarcho-Punk
Tags :
Origine : Vénézuela
Site Officiel : nodo50.org/ellibertario
Amateurs : 3 amateurs Facebook :