Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star
Pochette The Chosen One Pochette A Throne of Ash,

Titre : Awake Année : 1994

Tracklist
1 - 6 : 00
2 - Caught in a web
3 - Innocence faded
4 - Erotomania
5 - Voices
6 - The silent man
7 - The mirror
8 - Lie
9 - Lifting shadows off a dream
10 - Scarred
11 - Space dye vest
Acheter : logo amazon
Collection : 27 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 15.62/20 (17 avis dont 12 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Laisser votre avis

Commentaires

MagicDanny 17.5 / 20 Le 26/01/2012 à 19H59

En voilà un qui divisera les fans. Après Image And Words Petrucci et sa bande nous sortent un album bien plus méchant dans son style. Sous la pression de leur maison de disque qui voulait un album rempli de "Pull Me Under bis"

Tout au long de l'album on est surpris c'est clair. Mais du bon côté à mon sens. Il s'agit peut-être en effet de l'album le moins cohérent de Dream Theater. On cherche une ambiance mais on ne la trouve pas. Sauf que les chansons sont tellement énormes qu'elles nous transportent quand même. Et au final on arrive à la sentir cette ambiance. Cette pénombre envahissante qui rend atmosphère lourde, pesante. Les chansons les plus pop comme Lifting Shadows Off A dream côtoient les condensés de Metal brut comme les très bons Mirror et Lie.

Sans oublier celle qui est selon moi la pièce maîtresse de cet album qui défini encore plus l'ADN du Prog Metal : Erotomania. Une pièce instrumentale dans toute sa splendeur. Tout y passe, riffs ravageurs, arpèges clean, solos aux gammes d'un dissonance malsaine et à la fois tellement bonne. Jusqu'à un passage qui nous fait penser à du Beethoven (oui oui).

Les musiciens de DT nous montrent encore une fois qu'avec leur virtuosité ils sont capables de faire de la belle musique. L'ambiance pesante dans cet album s'explique par le malaise de Kevin Moore, le clavier qui quittera le groupe après cet album (non sans laisser ce qui me semble être le seul point noir de cet album : la ballade un tantinet agaçante Space Dye vest) et par la pression de la maison de disque qui ne sera pas contente du succès limité de cet album beaucoup moins accessible que prévu.

À écouter : Caught In A Web, Innocence Faded, Erotomania, Lie.

Eagle_John 17 / 20 Le 31/12/2011 à 17H13

L'album agressif des débuts de Dream Theater! Sombre et hétérogène ce qui le rend plus difficile d'accès que les autres, mais pas moins bon! Au contraire, cet album est excellent! 6:00 ouvre l'abum magistralement avec des riffs très prog' et une voix plus agressive de Labrie (durant tout l'album globalement).
Dans le bien prog' on retrouve aussi l'instrumental Erotomania (qui s'enchaine sur le sombre et long Voices et l'accoustique Silent Man) et Scarred.
Mais ce qui surprend c'est clairement le coté agressif! Ecoutez de Mirror enchainé sur Lie, de vraies pepites, bien headbanguantes! Le riff de Caught In a Web est bien agressif aussi!
Mais l'album n'est pas que démonstration de technique mélée à l'agressivité, Lifting Shadows Off A Dream superbe chansons qui fait un peu penser au bon U2, The Silent Man, et la balade mélancholique au piano Space Dye Vest qui cloture l'album avec beaucoup d'émotion! Le seul titre que si rapproche de Images And Words est Innocence Faded au refrain mélodique et catchy!
Mais autrement cet album sent le souffre et la douleur^^ et je le conseille fortement!

Outcry13 14.5 / 20 Le 07/09/2011 à 02H43

Un vrai labyrinthe qu'est cet album qui est certainement le plus difficile à appréhender de la discographie du groupe. Techniquement parlant il plante clair et net laissant de côté le côté émotif de la musique du théâtre du rêve. 6:00 malgré son intro bien " introductive " est assez mauvaise. Un "Voices" compliqué mais finalement intéressant, une instrumentale de folie sans toutefois atteindre la jouissance "Erotomania"... La chanson la plus marquante est sans aucun doute "Space Dye Vest". Avec une chanson comme Wait For Sleep, Moore avait su prouver qu'il pouvait dévoiler le côté lumineux de la musique du groupe. Avec Space Dye Vest c'est totalement l'inverse, chanson profondément mélancholique, dépressive, paroles à en faire verser un litre de larmes ( eh oui... je n'ai pas honte ). Un Dream Theater plutôt étonnant et moyen avec toutefois quelques moments marquants.

burning frost 14.5 / 20 Le 08/08/2009 à 11H29

Album à mon avis le plus original. Les compos touchent beaucoup de domaines et d'émotions variées. Mais l'album possède un certain flou assez difficile à expliquer: il manque peut-être une certaine continuité dans les chansons. C'est comme si certaines chansons n'allaient pas bien entre elles.

Mouseclick 19 / 20 Le 01/04/2009 à 15H42

Un album tres beau mais plus technique et plus sombre que images and words.
6O'Clock est imparable et son refrain est absolument génial.
Lie et Space Dye Vest sont tout aussi énormes, l'émotion y est bien présente vous inquietez pas les fans. J'ai bien aimé le côté sombre dégagé par cet album, c'est un peu le précurseur du style qu'ils vont adopter a partir de six degrees et train of thought, plus heavy et moins de ballades.

Je le place un poil devant Images and words (bouuuuh, honte sur moi)

IbanezRG370B 20 / 20 Le 13/02/2008 à 13H42

Moi l'émotion je m'en tape, mais d'une force, vous pouvez pas savoir!
Cet album est un culte de Dream Theater, un chef d'oeuvre, avec 6 o clock, Lie, Innocence Faded, Lifting Shadow of a Dream, toutes ces chansons de DT sont connues et elles viennent de cet album!

jawz 16 / 20 Le 13/06/2007 à 11H10

ouai de l'émotion on a compris.
un des meilleurs albums de dream theater, assez agressif, et relativement différent de ce qu'ils faisaient avant et jusqu'il y a peu de temps.
peut-être moins apprécié par la clientèle majoritaire du groupe. par contre pour certains idolâtres, tout album de DT se doit d'avoir 20/20 (au moins). 19.5 ou 19 serait une insulte à leur génie.

EmPeReUrSoUrIsSiStE 20 / 20 Le 27/02/2007 à 21H24

Oui c'est un album dense et moins accessible qu'Images and Words. Cependant, il ne s'agit pas ici de démonstration technique stérile. Comment ne pas voir d'émotion dans Space-Dye Vest?
Dans cette chanson, l'émotion est plus évidente que dans les autres morceaux. Cependant, ces derniers sont d'excellente facture et l'émotion se ressent à tous les niveaux.
Il s'agit de mon album préféré de DT avec Scenes from a Memory.

Sugarbread 5 / 20 Le 27/01/2007 à 17H16

POur moi le plus mauvais album de Dream Theater aucunes emotions ne reussi a passer, la cause : trop de thechniques superflues qui rendent cet album totalement superficiel. UN ECHEC !!!

Wish_you 6 / 20 Le 11/10/2006 à 15H05

Un album ou la technique écrase toute l'émotion chose essentielle dans le style progressif. A déconseiller fortement à ceux qui veulent s'initier à D.T. Un essai manqué mais le meilleur restait à venir avec Falling Into Infinity ou Scenes From A Memory.

radstuf 20 / 20 Le 28/05/2006 à 21H07

Jcomprends qu'on puisse moins aimer cet album comparés aux autres (à cause notamment des mélodies assez niaises sur les bords), mais quand même, jcomprends pas qu'on puisse mettre moins de 10 à un album ou il y a 6:00, Erotomania, Voices, The Silent Man, Lifting Shadows Off A Dream (avec une ligne de basse miagnifique)... honnetement, dire que cet album est un échec et qu'il n'y a pas d'émotions, c'est un ptit peu exagéré! Réécoutez l'album, et vous verrez

sebjknow 18.5 / 20 Le 27/08/2005 à 01H24

bon album, les musiciens sont de veritables virtuoses, les compositions sont tres recherchees et originales