Biographie

Double Vedette

Projet de Loïc S, musicien dans Necrodancer, Flèche et ex-Death Mercedes / L'Homme PumaDouble Vedette est un projet d'Electro / Indie / Synthwave dont le premier album Rogatons sort fin 2019.

Chronique

Rogatons ( 2019 )

C’est comme Jean Michel Jarre, mais en mieux.
Je pense que c’est la meilleure accroche possible pour parler de Rogatons, le premier album de Double Vedette, et pourtant c’est loin de la réalité. Aux manettes, on retrouve un membre de Necrodancer / Flèche / ex-L’Homme Puma qui s’acoquine à première vue avec la Synthwave, style qui semble offrir une alternative à pas mal de musiciens actuellement.
Sans pour autant être un consommateur extrême du genre, j’ai suivi quelques sorties récentes découvertes au fil des pérégrinations sur Internet (ULTRA64Cyberthing!, …) mais beaucoup plus axé Darksynth qu’ici. Parce qu’au final, Double Vedette est tout sauf un JMJ : le musicien lorgne parfois vers l’Indie / Electro que l’on a déjà évoqué ici via Zombie Zombie (« A lier » ou « Terray ») mais également des bases plus Indie - j’y entends des airs de Jean Jean sur « Cinquante-sept SC » - qui permettent d’aller au-delà de la simple étiquette Synthwave et flirtent avec Deschamps ou le passif de Flèche évoqué plus haut.

Qualitativement parlant, Rogatons offre plusieurs ambiances qui reflètent ces ramifications artistiques. Un enchaînement « A Lier » / « A la poursuite du Pompile » permet de cerner les univers de l’artiste et d’y adhérer ou de balayer d’un coup l’ensemble. Les instruments, aussi organiques que numériques, sont couplés à des passages vocaux entourés d’effets, mais qui n’altèrent pas le chouette travail sur la basse (« Le tour ») et les notes parfois acides.

Portant ma préférence sur « Féroce Parade » ou « Reflux », je ne peux pourtant pas ignorer que Rogatons est un peu à mi-chemin de tout ce qui est précédemment cité. Certes, je reste conquis par le A Land For Renegades, et Double Vedette ne le détrône pas, mais les dix titres proposés ici amènent un intérêt qui les portera régulièrement dans la playlist. Si j’adhère parfois à des albums de Perturbator, Double Vedette me rappelle bien plus certaines ambiances de Zombie Zombie sur les premières sorties, ou même parfois Zombi, avec toutefois également des aspects un peu Space / MathRock qu’on ne saurait renier.

Double Vedette

Style : Electro
Tags : -
Origine : France
Facebook :
Tumblr :
Amateurs : 0 amateur Facebook :