Albums du moment
Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Anesthetic
Pochette Sus
Pochette Undying Light

logo Doom

Biographie

Doom

Jon Pickering - chant
Pete Nash - basse
Stick - batterie
Brian Talbot - guitare

Formation de Birmingham, Doom est considéré comme un groupe pivot de la scène crust british avec Amebix et Extreme Noise Terror. L'histoire commence en 1987. Jon Pickering (basse, chant), Brian Talbot (guitare) et Jason Hodges (batterie) font leurs débuts sous le nom de The Subverters mais optent très rapidement pour celui de Doom avec l'arrivée de Mick Harris. Evoluant alors dans un style crossover metal, le groupe n'est pas satisfait et, après deux concerts, se réoriente vers un genre plus extrême. Pickering délaisse la basse pour se consacrer uniquement au chant, remplacé à la quatre cordes par un nouveau venu, Pete Nash. Peu après, Harris quitte le groupe - on le retrouvera plus tard chez Defecation, Napalm Death et Scorn - laissant la place à Stick recruté après une soirée arrosée.
Vers la mi 87 Peaceville Records, petit label qui vient de se monter, demande à Doom de participer à sa première compilation, A Vile Peace. Le groupe accepte et entre en studio le 28 août pour enregistrer sa première démo. Malheureusement, Nash se fracture le poignet obligeant Doom à le remplacer en catastrophe par Jim Whitley (Napalm Death, Ripcord). Seuls trois morceaux seront enregistrés dont deux figureront sur la compilation. Ce n'est que partie remise. En novembre, le groupe parvient finalement à concrétiser ses projets. La première démo est enfin finalisée sous le nom de War is Big Business et entièrement écoulée aux concerts.
En février 1988, Doom passe au stade supérieur. Le quatuor entre au Rich Bitch Studios et met en boîte les morceaux qui composeront le premier album, War Crimes - Inhuman Beings. Dans la foulée, une autre démo intitulée Domesday est enregistrée.
En raison de problèmes personnels, Talbot se voit forcé de quitter la formation à terme. Il trouve tout de même le temps de participer aux sessions d'enregistrement du split en compagnie des suédois de No Security, du Police Bastard ep ainsi qu'à la célèbre émission de John Peel. Il tire sa révérence en avril 1989 après une tournée européenne.
Remplacer Talbot n'est pas chose aisée. Après plusieurs expériences peu concluantes, Pickering se charge de la guitare et cumulera les deux postes jusqu'au split de 1990. Ce dernier part alors fonder Police Bastard tandis que Stick effectue une pige avec les collègues d'Ipswich, Extreme Noise Terror.

Doom se reforme deux ans après sous le line up originel. Talbot, Pickering, Nash et Stick effectuent une tournée au Japon et enregistrent de nouveaux titres sur le label Vinyl Japan. Mais l'enthousiasme initial retombe très rapidement. Le groupe est sur le point de splitter à nouveau mais Talbot et Stick continuent l'aventure en compagnie de deux nouveaux membres, Tom Croft au chant (ex-Genital Deformities) et Paul Mallen à la basse. La nouvelle formation enregistre deux splits aux côtés de Selfish et Hiatus. Le départ de Mallen, remplacé par Scoot (Largactyl) ne refroidit pas les ardeurs de Doom qui enchaîne sur un autre split avec Extinction Of Mankind, l'album Fuck Peaceville et le Hail To Sweden ep.
Une tournée en Scandinavie est organisée en septembre 1995 mais Scoot décide de ne pas y participer en raison de problèmes personnels. Il est provisoirement remplacé pour l'occasion par Denis Boardman (Blood Sucking Freaks) et définitivement par Chris Gascoygne (Suffer). Au retour de cette tournée, Tom Croft laisse sa place à Wayne Southwork (Blood Sucking Freaks).
En 1996 Doom enregistre Rush Hour of the Gods mais Stick et Talbot quittent le groupe peu après. On les retrouvera respectivement chez Khang et Ruin.
Le 18 mars 2005 Southwork décède des suites d'une crise d'épilepsie. En hommage Doom effectue une tournée anglaise et splitte définitivement.