logo Divisions Ruin

Biographie

Divisions Ruin

Moyler - chant
James - guitare, chant
John - batterie
Oli - guitare
Seàn - basse

Formation de Kilcoole, près de Dublin, Divisions Ruin oeuvre dans un crust sombre et violent qui n'est pas sans rappeler les premiers âges du genre. Après une apparition sur la compilation Distorted for Life Disgusted till Death et s'être fait les dents en concert aux côtés de Easpa Measa, Tunguska ou Carosah, le groupe sort son premier seven en 2007.
Il faut attendre 2010 pour que Divisions Ruin sorte son deuxième ep. 

Chronique

st 7" ( 2007 )

Poisseux et obscur, tout droit sorti de la tourbe irlandaise, Divisions Ruin opte pour un crust sombre, aux confronts de plusieurs directions. Quatre titres annonciateurs de quelque chose de prometteur dans un univers où il devient assez dur de faire son trou après le passage de certains monstres dont les empreintes sont trop profondes pour pouvoir les occulter. Mais le sextet de Kilcoole n'en a cure. Si ce premier seven n'offre pas de révolution notable, les irlandais nous imposent leur vision d'un monde qui ne trouve plus vraiment grâce à leur yeux. Une rythmique poids lourd, une basse sale comme un peigne, Divisions Ruin use d'armes éculées mais ayant déjà fait leur preuves, réendossant par la même occasion les cuirs pouilleux des anciens Doom, Amebix ou Misery.
Bref les contours sont gras à l'image d'un Martyrdod ou d'un Pisschrist ("Fear"), les structures épaisses comme une tranche de bacalhau de l'Alfama. Mais curieusement de cette masse émane une atmosphère qui saisit aux tripes, une mélancolie latente qui s'échappe de mélodies tout droit inspirées des côtes de Galice propices à la rêverie et au désarroi, ce que semblent confirmer les mélopées tantôt agressives, tantôt désespérées de Jeag et Ciara.

Avec cette première oeuvre dont il faut percer l'écorce pour en retirer tout le suc, Divisions Ruin vient renforcer de manière substantielle le contingent d'une scène irlandaise qui, de Tunguska à Easpa Measa, en passant par Carosah, n'en finit plus d'afficher sa richesse et sa variété.    

Tracklist : 1. Fear; 2. Bastard Empire; 3. Preacher Shit; 4. Merely Existing.

A écouter : Fear
Divisions Ruin

Style : Dark Crust
Origine : Irlande
Site Officiel : divisionsruin.bravehost.com
Amateurs : 0 amateur Facebook :