Albums du moment
Pochette The Waste Land
Pochette Total Dump Pochette Hier Déjà Mort
Chroniques
Pochette Nocebo
Pochette The Sublime
Pochette Pantophobie
Pochette Berserker
Pochette I, The Mask
Pochette Broken Pochette Algorythm
Découverte
Pochette Nosebleeds

Samedi 09 février 2019

Darkcharge (Crust Black Metal - US), enfant illégitime de Discharge et Darkthrone vient de sortir son nouvel album éponyme. Il s'écoute ici.

Jeudi 20 décembre 2018

Arch Enemy va sortir une compilation de reprises (enregistrés au cours de leur carrière), nommé Covered In Blood il sortira le 18 janvier et on retrouvera des reprises de Judas PriestTear For Fears, Discharge, Europe, Kiss, Manowar, Megadeth, Iron Maiden, GBH, ...

Dimanche 02 septembre 2018

Billyclub (avec Karl Morris de The Exploited et Discharge) annonce Generation Timebomband pour le 10 septembre chez Violated Records.

Vendredi 26 janvier 2018

Première annonce de groupes pour le Ieperfest, qui se tiendra du 10 au 12 août prochain à Ypres : AcidezAlbez Duz, Coffins, Comeback Kid, Conflict, ConvergeCrossfaceDamien Done, Discharge, DoomDowningFor The Glory, Get The ShotGreg BennickHeadshot, HexisJodie FasterLa JungleLotusMoskwaPauraProcess of GuiltPsycho EnhancerSlopeThe WeirdosWisdom In ChainsZohastre.

Jeudi 21 décembre 2017

Arch Enemy va sortir un coffret vinyles qui regroupera les sorties du groupe de 1996 à 2017, dix albums studios et un double LP bonus avec des reprises (Judas Priest, GBH, Carcass, DischargeEurope, Manowar, Megadeth, Kiss, Iron Maiden...). Ca sortira le 16 février prochain chez Century Media Records. Voici la pochette et la tracklist.

Lundi 27 novembre 2017

Discharge a mis en ligne le clip de "The Broken Law", extrait de son dernier album en date End Of Days. Vous pouvez regarder ça dans la suite

Mardi 08 août 2017

Le Motocultor Festival a publié son running order sur son site. Le festival a lieu les 18/19 et 20 août et on pourra y voir des groupes comme Opeth, Primordial, Possessed, 1349, Discharge, God Is An AstronautAtari Teenage Riot, Candlemass, Kreator, ...

Dimanche 09 octobre 2016

Discharge ne pourra plus jouer au Canada à cause d'antécédents judiciaires du frontman. Plus d'infos.

Vendredi 23 septembre 2016

Randy Blythe, chanteur de Lamb of God, va remplacer Mike IX Williams sur la douzaine de dates d'Eyehategod au mois d'octobre aux Etats-Unis, où le groupe va tourner avec Discharge et Toxic Holocaust.

Dimanche 19 juin 2016

Samedi au Hellfest 2016 :

Nos Photos du samedi (l'intégralité arrive d'ici midi !)

   


A voir aussi : Vendredi (avec celle de The Offspring, validée par le management !),Jeudi



Notre Report

Seconde journée pour cette édition 2016, la moins folle en terme d’affiche (soyons subjectif !) avec pas mal de retours de têtes d’affiches déjà passées par Clisson (Korn, Within Temptation, …) mais des premières fois remarquables également (Bring Me The Horizon, DisturbedFu Manchu, …).
Niveau météo quelques averses seulement et un temps couvert, mais l’ambiance n’est pas la plus folle que l’on ait pu voir au Hellfest (le temps ? le public qui a changé ? …), voici le compte rendu des concerts marquants :

Dark Fortress assure avec leur Black Metal sinistrement mélodique. Il faut dire que les Bavarois ont la chance de bénéficier d’un son excellent mettant en valeur les mélodies morbides de la guitare soutenue par la voix grave et profonde du frontman. Pas de décors, des lights minimales, mais une prestation très convaincante de Dark Fortress, content de jouer ses 40 minutes de set sous la Altar.

Finalement de retour après un hiatus de quelques années avec un nouvel album intitulé Long Live, les américains d'Atreyu font ici leur deuxième apparition sur le territoire français. C'est très peu, surtout avec autant d'années à leur actif. Que cela ne tienne, c'est sous une météo idéale et devant un public très réceptif que le concert de déroule avec presque exclusivement des vieux morceaux joués, ce qui n'est pas pour déplaire au vieux fan que je suis... Un bon son et une bonne énergie déployés par des musiciens très communicatifs qui n'hésitent pas à enchaîner les aller-retours d'un côté à l'autre de la MainStage suffisent à transformer ces 40 minutes en une prestation dont le groupe n'aura clairement pas à pâlir.

Entrée en matière grind technique furieuse avec les américains de Cattle Decapitation en grande forme, désireux d’exposer fièrement les titres de leur dernier et très bon album The Antropocene Extinction. Malheureusement, malgré une envie fiévreuse d’en découdre le rendu est trop brouillon pour capter les subtilités des compositions. Les guitares et leurs mélodies sont noyées dans la masse mais la batterie claque avec suffisamment de violence. La sono s’est sensiblement améliorée sur la fin mais on restera tout de même sur notre faim.

Le duo teuton a été une de mes sensations live de ces 2 dernières années, j’appréhendais le passage à une scène plus importante : au final Mantar s’en sort avec les honneurs. A deux, ils arrivent à occuper la scène et on ressent la hargne des compos, évidemment ça ne vaut pas une petite salle mais ça vaut le coup. Le son est par contre un peu plus propre que sur album, dommage, leur coté “brut” étant dans l’ADN de leur musique.

Voir les légendes de Discharge sur la Warzone, il y avait de quoi être dubitatif. Mais finalement, le D-Beat des Britanniques fonctionne complètement. A partir du moment où tu entends du pouta-pouta à la batterie, que leur Punk-Hardcore est suffisamment hargneux et que tu n’es pas trop réfractaire aux morceaux un poil répétitifs, alors on peut dire que c’est réussi.

Augmenté d’un dernier album aux accents sludge mais toujours grind dans le fond, Agoraphobic Nosebleed avoine sec et renverse l’Altar pour se la mettre dans la poche, du moins pour les connaisseurs car les lieux se videront au fur et à mesure des curieux qui ont eu l’audace de vouloir découvrir le groupe dans ces conditions. Les 'ricains n’en n’ont que faire et enchaînent les titres anciens comme nouveaux à une cadence soutenue. Une énergie salvatrice, une boîte à rythme démentielle qui fait aussi bien le taf qu’une batterie réelle, un set dément et possédé. Tuerie.

L’heure de la prestation de Torche approche et la Valley est déjà pleine à craquer pour accueillir le combo américain. Un son très moyen les accompagnera malheureusement pendant une bonne partie du set, privant les guitares d’un son lourd qui aurait aidé à s’immerger plus aisément dans ce début de concert. Heureusement, les trois derniers morceaux bénéficient d’un bien meilleur son pour terminer d’épuiser les nuques de tous les festivaliers en manque de Pop Metal.

Entombed A.D., un show 100% matière grasse, 200% plaisir. Avec un son parfaitement calé pour ces papas du Death suédois, l’Altar a vu se tenir l’un des meilleurs shows du jour avec un public de passionnés, amoureux de grands classiques comme "Living Dead" ou "Left Hand Path" que l’on ne présente plus. Difficile de ne pas remuer frénétiquement la nuque tant le groove est puissant, secondé par une batterie lorgnant franchement vers les poncifs indétrônables du Crust et du Punk. Entombed A.D. a joué la carte de l’efficacité pur jus à raison, puisque l’Altar s’est vue franchement remplie en ce milieu d’aprem'.

Avec un line-up remanié, With The Dead investit les lieux de la Valley, confiant, malgré un auditoire légèrement clairsemé. Les morceaux de l’unique album des Américains sont exécutés classiquement mais efficacement. Le rendu est gras, calibré, ça joue avec entrain et sérénité. Nombreux sont ceux qui découvrent le groupe avec ce concert, et globalement tout le monde semble satisfait. Mission accomplie dans les normes en vigueur, sans non plus casser des briques.

Après un échauffement en règle chez les voisins suédois de l’Altar, il était presque logique de vouloir passer à la vitesse supérieure avec les finlandais d’Archgoat, qui auront probablement tenu le haut du pavé question Extrême des Extrêmes ce samedi sous la Temple. Si on peut encore rigoler avec Entombed, Archgoat efface direct tout sourire avec ses saillies War Metal empreintes de violence gratuite. Peut-être est-ce une explication à ce public si clairsemé, car Archgoat n’offre pour refuge que ses mid-tempos hostiles avant de tracer façon bas du front tout blast dehors. Difficile donc de s’initier aux joies du Black/Death haineux pour les plus curieux mais les quelques fans présents auront eu leur dose de froid mordant de la part du trio scandinave.
 
Changement de chèvre avec Goatsnake non loin de là sous une Valley toujours bien garnie. Pour son deuxième concert en deux jours, Greg Anderson, une fois arrivé sur scène, remercie chaleureusement le public clissonais pour son accueil. Une backline moins imposante qu'hier le précède mais tout de même d’une taille démesurée pour le commun des guitaristes. Son chanteur très charismatique et à la voix toujours aussi impressionnante excelle également de temps à autres dans l'exercice de l'harmonica. On a ainsi droit à un son bluesy à tomber à la renverse, et ce n'est certainement pas le morceau éponyme de leur dernier album Black Age Blues qui me contredira ! Pour la petite anecdote, un petit tour dans la fosse de la Valley a suffit à tomber nez à nez avec Attila. Stephen O'malley quant à lui était bien tranquillement positionné derrière la régie pour en profiter tout autant que nous.

Chaque année, on a le droit à Hail Of Bullets ou Asphyx. Ces derniers s’y collent aujourd'hui et question riffs gras et leçon de Death Metal old school, on ne sera pas déçu. Comment l’être après tout ? Le groupe mené par Matin Van Drunen est impressionnant de charisme et d’une voix d’outre tombe. Les riffs de Paul Bayyens concassent des nuques par paquet de douze, pareil pour les rythmiques que ce soit dans les accélérations ou les ralentissements Doom. Comme d’habitude, Asphyx c’est la leçon de Death Metal.

Pour Disturbed je n’ai vu que la fin avec un festival de reprises et des guests : "Shout At The Devil" avec Sixx:AM, "Baba O'Riley" de The Who avec Glenn Hughe et "Killing In The Name" de Rage Against The Machine, évidemment la foule s’affole. Et plus important encore sur scène le groupe semble réellement prendre plaisir sur scène.

Nouvelle date de Moonsorrow après leur belle tournée printanière avec Korpiklaani. Un fossé sépare les deux groupes, car Moonsorrow préfère les titres épiques avec les économies de moyen. Des mélodies simples, mais subtiles, un vrai amour pour le Pagan Black Metal et des titres très travaillés amenés par de belles progressions. On se laisse facilement prendre dans leurs ambiances pagan, surtout que le son est une fois de plus impeccable.

Hermano à l’heure du manger c’est nickel. Stoner Rock rougeoyant comme la braise, un son rond et sec comme perdu dans un désert, le tout mené par l’incroyable voix de John Garcia, très en forme ce soir. Posé dans l’herbe avec un bon repas chaud, on ne pouvait demander mieux.

Premier passage au Hellfest pour Bring Me The Horizon et tête d’affiche plutôt attendue. Si l’on occulte le concours de “fuck” “fuck you” avec Corey Taylor de Slipknot / Stone Sour, leur prestation est à la hauteur de ce qu’on pouvait attendre. Titres calibrés mais efficaces, son largement correct, les Anglais distribuent des tubes à la pelle : "Can You Feel My Heart", "Sleepwalking", "Shadow Moses", "Go To Hell"," For Heaven's Sake", "Throne", mais surtout issus des deux derniers albums. Oliver Sykes chante plutôt bien, même en chant clair, les éléments électroniques sont bien amenés par Jordan Fish et si on n’est pas réfractaire à la musique des Anglais, c’était tout à fait honnête.

Après une arrivée en trombe sur scène soulignée par des milliers de cornes du diable s’élevant de la fosse, Alan Averill représente à lui seul l’esprit de Primordial. Ce chanteur très charismatique n'a de cesse de tout le concert de courir de gauche à droite, se laissant souvent aller au jeu des photographes et des cameramen. Une prestation qui ne laissera pas retomber la motivation du public déplacé en nombre pour ces Irlandais bien trop rares sur les routes européennes. Inutile d'être un véritable aficionado du groupe pour apprécier ce concert de bout en bout et qui a le mérite de proposer des morceaux divers et variés, faisant ainsi le tour de la discographie de Primordial.

"Apex Predator-Easy Meat" résonne quelques minutes sous une Altar qui brûle d'en découdre avec les gars de Birmingham avant que la machine Napalm Death ne s'élance de plein fouet. Le combo est servi par un son massif et rendant justice à la furie des Anglais : batterie en mode matraquage, riffs en pagaille sans jamais s’endormir dessus trop longtemps, tout est là pour mettre Mark Greenway en forme. Peu d’hésitations là-dessus, des titres les plus classiques de Scum aux "How The Years Condemn" et "Dear Slum Landlord" parus sur le dernier album en date, Napalm balaye très large et n’endort jamais l’auditeur. Comme à son habitude, Greenway intervient régulièrement entre les titres pour aborder divers sujets de société : fanatisme religieux, problème du logement et de la dignité humaine. De quoi foutre généreusement la hargne avant d’attaquer une nouvelle piste de ces maîtres du Death-Grind. 

L’ultime tournée de Twisted Sister faisait halte à Clisson cette année. En effet, suite à la mort de leur batteur A. J. Pero, les Américains se lancent dans une dernière tournée en son honneur, épaulés par le grand Mike Portnoy pour la difficile tâche de passer derrière les fûts dans ces moments difficiles. Pour l’occasion, le festival a choisi de les faire jouer en tête d’affiche du samedi, ce qui présageait quelques surprises. Ainsi, Dee Snider, toujours aussi énergique et chevelu, a invité Phil Campbell sur scène pour interpréter en premier lieu "Shoot 'Em Down" de Twisted Sister suivi de près par "Born To Raise Hell" de Motörhead. Deux morceaux dédiés à Lemmy Kilmister qui nous a quitté en fin d’année dernière. S.M.F. vient ainsi clôturer ce show juste après un message du chanteur insistant tout particulièrement sur le fait que ce sera le dernier morceau que le groupe jouera à tout jamais au Hellfest, profitant ainsi de l’occasion pour envoyer une jolie pique à Judas Priest dont la tournée d’adieu ne prend jamais fin.Une fois la scène libérée, les écrans géants se rallument peu après pour diffuser un film en hommage à Lemmy, suivi par un énorme feu d’artifice qui se clôturera par deux immenses RIP LEMMY dans le ciel du Hellfest. Après quoi, Phil Campbell en profite pour s’adresser quelques instant au public. Une journée chargée pour lui, qui après avoir découvert la statue de Lemmy (cf Photos), prend la parole pour s’exprimer une dernière fois sur son frère d’arme dans un message émouvant, remerciant par la même occasion l’équipe du festival pour tout cela, juste avant de laisser place à la projection d’un extrait du dernier concert de Motörhead au Hellfest, l’année dernière. Un grand moment où le nom du célèbre bassiste anglais sera repris en coeur par l’intégralité du public sous de chauds applaudissements.Voilà un projet fort étrange, mais félicitation au Hellfest de proposer Gutterdammerung, un ciné concert bien chiadé (le groupe est derrière l’écran, et on le verra pas transparence de temps en temps) et par moment des acteurs vont venir interagir avec le film en passant devant celui-ci. Et un de ses acteurs n’est autre que Henry Rollins, classe !
Musicalement ce sont des reprises qui retracent l’histoire du metal (semble-t-il) avec par exemple Black Sabbath ou encore Motorhead. Parmi les acteurs (sans spoiler) on retrouve Iggy Pop en ange ou Henry Rollins en prêtre.
Intrigant, ça mérite un second visionnage plus au calme (malheureusement sans Rollins dans son salon)

Pour leur troisième venue à Clisson en 4 éditions, que dire de Korn qui n'a pas déjà été dit ? Puisque la tournée anniversaire de l’album éponyme n'est plus, retour à un set classique mais avec une setlist qui a tout de même le mérite d'être suffisamment différente de celle de 2013.
On retrouve toujours cette même énergie qui les caractérise sur scène. Les années passent, pourtant Korn ne faiblit pas. Depuis le retour de Head dans le groupe, ce serait même plutôt l'inverse. Cette évolution dans les bonnes grâces de leur public suivra-t-elle cette courbe ? Seul l'avenir nous le dira avec un nouvel album à venir qui est déjà annoncé comme un retour aux sources.

A voir aussi : Vendredi


Top 3 du samedi :
Bacteries : Goatsnake, Bring Me The Horizon, Mantar
Chazo : Korn, Korn, Korn
Nonohate : GoatsnakeAtreyu, Napalm Death
Pentacle : Napalm Death, AsphyxDark Fortress
Tang : Goatsnake, Napalm Death, Agoraphobic Nosebleed
Skaldmax : Napalm DeathEntombed A.DAsphyx

Samedi 14 mai 2016

En concert ce soir :
- Dernier jour du Mosh Fest #2 au Secret Place de Saint Jean de Vedas (34) avec Discharge, Benighted, Pulmonary Fibrosis, Seekers Of The Truth et Satan. Les places sont disponibles dans les réseaux habituels : billetterie Tout à Fond, Digitick, Fnac Spectacles. Toutes les infos sur trouvent sur l'event FB.

- Deuxième jour du Longlive Rockfest au Transbordeur de Lyon avec Northlane, Satanic Surfers, Rise Of The NorthstarNastyThe Word Alive, SnfuHundredthNapoleon, CelesteBrutality Will PrevailPolar, Hypno5eAlea Jacta Est, Burning HeadsAnnisokayMake Me A DonutIn ArkadiaThe Amsterdam Red Light District, CaseyHellions. Les places sont en vente par ici. Toutes les infos sont sur l'event FB.

- Concert de Be Forest (Shoegaze / Italie) et Seas (New Wave / France) à La Flèche d'Or (Paris), grâce à Old Town Bicyclette. Toutes les infos sur l'event FB et les places par ici.

Mardi 26 avril 2016

Bloodbath, Gorgoroth, Hooded Menace, Demolition Hammer, Terrorizer, Discharge, Cancer, Tsjuder, Impaled Nazarene ou encore Dead Congregation sont parmis les premiers noms dévoilés pour la seconde édition du Netherlands Deathfest qui se tiendra à Tilburg aux Pays-Bas.

Vendredi 22 avril 2016

Le nouveau Discharge sort le 29 avril, dans la suite découvrez Raped And Pillaged, extrait de End Of Days

Lundi 11 avril 2016

Concours : Tout à Fond organise la deuxième édition du Mosh Fest du 12 au 14 mai 2016 au Secret Place de Saint Jean de Vedas (34) avec au programme :
- jeudi 12 mai : Crowbar, xInquisitionx et P.O.R.C. (billetterie Tout à Fond, Digitick, Fnac Spectacles)
- vendredi 13 mai : Doom, F.U.B.A.R., Unsu, Entrails Massacre, Nolentia et Trepan'Dead (billetterie Tout à Fond, Digitick, Fnac Spectacles)
- samedi 14 mai : Discharge, Benighted, Pulmonary Fibrosis, Seekers Of The Truth et Satan (billetterie Tout à Fond, Digitick, Fnac Spectacles)
Des pass 3 jours (billetterie Tout à Fond, Digitick, Fnac Spectacles) et des pass 2 jours (billetterie Tout à Fond, Digitick, Fnac Spectacles) sont également disponibles. Toutes les infos sur trouvent sur l'event FB.
Pour l'occasion, l'association Tout à Fond vous permet de gagner 1 pass 3 jours pour assister à ce festival. Pour participer, c'est par ici. Bonne chance !

Mercredi 06 avril 2016

Tout à Fond organise la deuxième édition du MoshFest du 12 au 14 mai 2016 au Secret Place de Saint Jean de Vedas.
La programmation des 3 jours comprend :
- jeudi 12 mai : Crowbar, xInquisitionx et P.O.R.C. (Résa Digitick).
- vendredi 13 mai : Doom, F.U.B.A.R., Unsu, Entrails Massacre, Nolentia et Trepan'Dead (Résa Digitick).
- samedi 14 mai : Discharge, Benighted, Pulmonary Fibrosis, Seekers Of The Truth et Satan (Résa Digitick).
Des pass 2 jours et 3 jours sont également disponibles.

Vendredi 18 mars 2016

Un peu de copinage chez Nuclear Blast. Ce cher Max Cavalera (Soulfly, ex-Sepultura) raconte dans une interview vidéo comment il a connu Discharge et l'influence que le groupe a eu sur lui. Rappelons que les Punks sortent leur prochain opus End of Days, le 29 avril. 

Vendredi 04 mars 2016

Vidéo et paroles pour Hatebomb, extrait du prochain album de DischargeEnd of Days, qui sortira le 29 avril chez Nuclear Blast. Rendez-vous dans la suite.

Mercredi 24 février 2016

Un canapé avec des patch metal / crust / punk ça vous branche? (photos) Pour 4600€ vous pouvez assouvir ce fantasme... pas très crust pour le coup mais avec des patchs Extreme Noise Terror, Nausea, The Casualties, Mayhem, Discharge, ...
A noter : ce shop Etsy est bourré de "produits" WTF ou simplement provoquant.

Vendredi 12 février 2016

End Of Days, le prochain Discharge, sortira le 29 avril chez Nuclear Blast Records. Voici la pochette et la tracklist.

Jeudi 17 décembre 2015

Le Moshfest #2 se déroulera du 12 au 14 mai au Secret Place de Saint Jean de Védas. Y sont programmés pour le moment : Crowbar, Doom, BlockheadsF.U.B.A.R, UnsuTrepan'Dead, Discharge, Benighted, Seekers Of The Truth et Satan. Plus d'infos sur l'event FB.

Mercredi 02 décembre 2015

Le Maryland Deathfest, l'un des plus gros fest Metal des USA vient d'annoncer sa programmation pour 2016. Il y aura entre autres : Venom, Testament, Mayhem, DoomExciter, SamaelAngelcorpse, Nuclear Assault, Paradise Lost, Impaled NazareneDeströyer 666Infest, Discharge, Hirax, The HauntedGoblin, EarthDragged Into Sunlight, BongripperCraftGeneral SurgeryCrypt Sermon, Ringworm, GruesomeSevere Torture.

Vendredi 06 novembre 2015

Discharge rejoint Nuclear Blast, publiant dans le même temps un morceau baptisé "NWO" à retrouver sur un nouvel album en 2016.

Jeudi 05 novembre 2015

Discharge a signé chez Nuclear Blast chez qui le groupe va sortir un album en 2016, il aura pour titre NWO et le morceau éponyme a été dévoilé via un clip. On retrouve dans le groupe une partie du line up "classique" avec Bones, Rainy et Tezz avec en plus Dave à la batterie et JJ Janiak au chant. Le groupe sera au Hellfest 2016.

Vendredi 30 octobre 2015

Le Hellfest 2016 dévoile une partie de son affiche (et remet des places en ventes), voilà les noms confirmés :
Mainstages : Rammstein, Black Sabbath, Korn, MegadethGhost, SlayerBring Me The Horizon, The Offspring, VolbeatDropkick Murphys, Bullet For My Valentine, Disturbed, Gojira, Within TemptationKing Diamond (pour jouer Abigail en intégralité), Twisted SisterForeigner, Anthrax, Amon Amarth, Blind Guardian, Sixx AM, Joe SatrianiGlenn HuggesHatebreed, Turbonegro, Mass HysteriaHalestormLe Bal Des Enragés, Audrey Horne, Orphaned Land, Delain, DragonforceTremonti (le groupe du guitariste de Creed / Alter Bridge), ShinedownNo One Is InnocentThe Amity Affliction, August Burns RedBury Tomorrow, Thy Art Is MurderThe ShrineArthemisNightmare
Tentes extrêmes : Testament, Overkill, Napalm Death, Deicide, Abbath, Dark Funeral, Sacred Reich, VoïvodTerrorizerEntombed A.D, Paradise Lost (pour jouer Draconian Times en intégralité), Katatonia, Korpiklaani, Primordial, Moonsorrow, EnslavedEmpyrium, Inquisition, Marduk, Taake, KampfarVader, AsphyxAgoraphobic Nosebleed, InsomniumEntrailsFallujahThe Skull, Heidevolk, Archgoat, Cattle Decapitation, Grand Magus, Havok, Fleshgod Apocalypse, Cruachan, SadistEntrails, SolefaldDark Fortress, MyrkurBehexenThe Vision BleakDust BoltWitchesSkälmoldStille Volk, OtargosHegemonMoonreich
Hardcore&Stoner : Refused, ConvergeSick Of It All, Down, The MelvinsRival SonsFu ManchuHermano, Goatsnake, Kadavar, Kylesa, Kvelertak, Walls Of Jericho, Heaven Shall Burn, Caliban, Architects, Vision Of Disorder, DischargeStrife, TurnstileUK SubsThe Toy DollsLes Sales Majestes, Power Trip, Victims, Ratos De PoraoSaviours, TorcheJambinaiHarm's Way, Earth, Windhand, Mantar, With The Dead, King Dude, MonolordCrobot, All Pigs Must DieWo FatValkyrieStoned Jesus, Hangman's Chair, DopethroneAlea Jacta EstBacktrackWinterCowardsDirty FonzyLecherous GazeStoneBirds.
Il manque donc encore des noms (et une tête d'affiche), en tout cas les places restantes devraient avoir disparues très vite!
Le festival aura lieu du 17 au 19 juin à Clisson.

Jeudi 25 juin 2015

Steve Von Till (Neurosis) donne son top des albums l'ayant le plus influencé, c'est à lire ici (Black Sabbath, Discharge, Amebix, MotorheadSubhumans, ...).

Mardi 09 juin 2015

Un nouveau clip pour Discharge avec "New World Order" visible ici

Jeudi 05 juin 2014

Après plusieurs annulations successives (Downset, Pro-Pain, Discharge, Slapshot) pour des raisons diverses, l'asso Tout à Fond est contrainte d'annuler la soirée du 24 juin du See You In The Pit IV. Des pass 2 jours pour Walls of Jericho et Kylesa sont disponibles pour 25€ chez Digitick.

Dimanche 24 novembre 2013

Un nouveau super-groupe est né, Bat, avec des anciens et actuels Municipal Waste, DRI et Volture. On parle de compos influencées par VenomHellhammer, Discharge ou Motorhead et un EP est déjà disponible.

Mercredi 20 mars 2013

Pour nos amis canadien, le 14 et 15 juin 2013 à Montebello (1H de Montreal) le festival Amnesia Rock 2013 avec Rise Against, The Offspring, Alice Cooper, Marilyn Manson, Deftones, Rancid, Lamb Of God, Anthrax, PennywiseDropkick Murphys, Killswitch Engage, Lagwagon, Less Than Jake, Sick Of It All, Biohazard, Fucked Up, Discharge, Millencolin, ... Affiche visible ici.

Mardi 25 septembre 2012

Après Hydrahead Records, c'est Throne Records qui met les clefs sous la porte. Le label espagnol a notamment sorti des albums de SumaConan, Monarch!, Discharge, Nostromo...

Mercredi 13 juin 2012

Le Hellfest c'est en fin de semaine, comme chaque année on couvrira le fest directement le soir après les concerts (donc le lundi vous aurez les photos des 3 jours et un report à chaud). Niveau photos Mathieu Ezan sera une nouvelle fois de la partie.
Et en attendant on met un petit coup de projecteur sur quelques groupes, pas forcément les plus connus, mais qu'on apprécie :
- Extinction Of Mankind : Vous êtes au Hellfest le 15 juin à 12h15 ? Parfait, foncez sous la warzone pour voir la prestation d'Extinction Of Mankind. Groupe de crust venu du nord de l'Angleterre, ils balancent des pavés depuis 20 ans, constitué d'un cocktail très british d'influence d'Amebix, Bolt Thrower et Doom, dont un de leur ancien guitariste officiant dans ce combo. Si vous n'êtes pas spécialement amateur de crust, profitez quand même du show, un des rares qu'ils aient jamais fait en France ! (15/06 : 12h15)
- Discharge : Le 15 juin, vous pourrez assister sous le chapiteau de la Warzone du Hellfest au set des grands Discharge ! Initiateurs du genre Crust et influence partagée par quasi-tout les pionniers du metal extrême - en particulier Venom et Hellhammer - ils avaient délivré un show sévère et violent lors de leur dernier passage il y a deux ans. Amateurs de rudesse musical et de pogo géant, on vous aura prévenu. (15/06 : 16h35)
- Doomriders : Histoire d'attaquer le week-end du bon pied ne loupez pas Doomriders : leur mélange de stoner, de hardcore et de sludge déjà intense et surpuissant sur album devrait mettre une claque à plus d'un festivalier insouciant. Rendez-vous le vendredi à 11h40 sur The Valley pour prendre la vôtre. (15/06 : 11h40)
- Solstafir : On adore Solstafir par ici donc on ne saurait trop vous conseiller d'aller faire un tour sur The Temple. Même si les Islandais ne nous referons pas le coup de leur énorme prestation de 2 heures lors du RoadBurn en Avril dernier, leur Rock Gothique généreux, givré et fort en émotions devrait une nouvelle fois en faire chavirer plus d'un. (15/06 à 13h35)
N'hésitez pas à venir donner vos bonnes découvertes / vos incontournables pour cette édition 2012 dans les commentaires

Vendredi 08 juin 2012

Masakari sort un ep de covers de Discharge intitulé Fight Back ep chez Moshpit Tragedy Records.

Samedi 04 février 2012

Les nouveaux groupes pour le Hellfest ont été annoncés hier. On y retrouve notamment Refused, Turbonegro, Mötley Crue, Megadeth, Behemoth, Biohazard, Dropkick Murphys, Entombed, Discharge, DoomridersArson Anthem, Unsane, Big Business, Sunn O))), The Obsessed, Benighted, Within Temptation, Heaven Shall Burn, Unearth, Insomnium, Liturgy, Cancer BatsThe Atomic Bitchwax, All Shall Perish, ObituaryThe Bronx, October File, Black Bomb ABukowski, Celeste, Abysse, Trepalium, The Rodeo Idiot Engine et les Guns'N'Roses. Pour l'affiche complète c'est par ici.  

Jeudi 26 janvier 2012

Via Rue 89 : Soulwax, ça ne vous dit peut-être rien mais Black Flag, Reagan Youth, Discharge, The Germs ect... ça vous parle ? Et bien sachez que les premiers, collectif de Dj belges, ont réalisé une "mixtape video" d'une heure uniquement composé de hardcore 80's, avec pochettes animées. En une heure, presque tout ce que les années 80 ont compté de groupes de hardcore défilent sans pitié dans vos oreilles. C'est génial et ça s'écoute dans les commentaires.

Dimanche 28 août 2011

Sacrifice (Thrash Canadien) sortira un LP nommé 198666 le 28 Octobre. Au menu, leurs démos ExorcismForward To Termination et Soldiers Of Misfortune, avec en bonus des titres rares dont une reprise de Discharge.

Mardi 10 mai 2011

Discharge sera au Japon du 24/09 au 5/09 pour une tournée d'une dizaine de dates. Au programme également un benefit show à Sendai pour les victimes du tsunami.

Dimanche 08 mai 2011

Réédition de Derecho la Vida 7" de MG15, sorti en 1985 et considéré comme le premier enregistrement espagnol influencé par Discharge. Le repressage comprend les quatre morceaux originaux ainsi qu'un book de douze pages.

Jeudi 28 avril 2011

Apparemment Discharge préparerait une tournée européenne. Pas de dates pour le moment mais l'affiche est visible en com.

Lundi 14 février 2011

Discharge sera en concert le vendredi 18 février à Montpellier (Secret Place w/ Anticlockwise)

Samedi 12 février 2011

Rappel : ce soir concert Discharge, Anticlockwise et DJ Tcho à Saint-Jean-de-Védas (Secret Place)

Mardi 27 juillet 2010

Absurdity entrera en studio le 24 Octobre à Budapest sous la houlette de Zoltan Varga (Sikh, S-Core, ...) pour son premier album. Sortie prévue en Mars 2011 chez Urban Death Records. Le combo se produira le 10 Septembre à Strasbourg au festival Interférences avec Discharge.

Mardi 13 juillet 2010

Chronique : Broken Bones - Fuck You And All You Stand For "Difficile d'exister dans l'ombre de Discharge. Broken Bones n'en aura que plus de mérite d'avoir résisté contre vents et marées depuis près de trente ans sans trop de pauses." [...]

Dimanche 20 juin 2010

Hellfest 2010 :
Photos : Encore une fournée de photos avec cette fois le samedi (Alice Cooper, Immortal, Twisted Sister, Airbourne, Unearth, As I Lay Dying, …) ici et bien évidemment des photos de l’ambiance. La grosse partie des photos toujours prises par Mathieu Ezan (flickr, myspace).

Report
: Après un vendredi très éclectique et extrêmement chargé ce samedi au Hellfest sera bien plus light (même si pour les amateurs de thrash / heavy ça sera tout l’inverse). Pas mal d’annulations de dernière minute aussi (Count Raven, Architects, Skarhead) viendront chambouler les plannings de tout le monde.
Le début d’aprem’ passe à picorer ci ou là les lives, Pretty Maids (vraiment pas mon truc) / Asphyx (du death qui groove !) / Sworn Enemy (grosse patate !) les premiers vrais concerts seront l’enchaînement Anvil / Airbourne. Les premiers ont explosés après 30 ans de scènes suite au reportage sur leur groupe récompensé un peu partout ; le groupe savoure cette notoriété longtemps rêvé et s’amuse comme des gosses sur scène (enfin des gosses osant jouer de la guitare avec un gode michet tout de même).
A leur suite les australiens arborent le même type de sourire, le plaisir d’être là, de jouer et de prendre son pied. 50 minutes où le groupe va certes balancer un hard rock pas des plus inspirés (et ça n’est un secret pour personne) mais Airbourne à LE frontman : Joel O'Keeffe. Une pile électrique rock’n roll jusqu'à l’os qui comme d’hab va escalader les montants de la scène pour jouer en haut un solo (photo), va courir devant le public, s’éclater des canettes de bières sur la tête, … des choses déjà vu mais qui ne sentent pas le préparé ou le calculé à tout prix,  le plaisir semble sincère et pas besoin de plus.
Du coté de la terrorizer les amateurs de metalcore sont ravis avec une triplette 36 Crazyfists (puissant), Unearth (set de feu malgré des problèmes techniques au début) et As I Lay Dying.
Une des grosses têtes d’affiche du WE : Slash. Et après l’heure de set on se demande si la place n’est pas un peu usurpé, alors oui les titres des Guns N' Roses en live ça fait toujours du bien, ou du Velvet Revolver ok. Mais alors les titres de son album solo : irk ! Ennuyeux au possible, au final un bon groupe de reprises (comme Guns’N Roses me diront certains !) mais une belle déception (même si un peu annoncée).
Du coté de la Rock Hard Tent Candlemass fête dignement les 25 ans de son premier album, un brin kitch il est vrai mais ça fait partie du groupe.
Sous la terrorizer ambiance de guerilla : Discharge balance un set punk haineux assez impressionnant. Mais c’est surtout du coté du public que le spectacle a lieu, les slams s’enchaînent et dans ce chapiteau la sécurité repousse les slammers vers l’arrière pour ne pas avoir à les gérer en façade ; les premiers rangs ne veulent rien savoir et les slammers se retrouvent au milieu d’un ping pong un peu fou. La sécurité on aura bavé sur ce concert.
A quelques centaines de mètres c’est le grand écart façon slasher car Twisted Sister enchaîne pendant 1H10 ses hits ; pas de fioriture pour ce set (pas de maquillage, de déguisement), un Twisted Sister au naturel (surprenant ?) mais qui affiche une facilité déconcertante à se mettre un public en poche. Alors certes je venais pour me moquer mais au final non, ces mecs sont de grand entertainers. (et à noter : une reprise de Rainbow en hommage à Dio).
Juste après les hommes crabes (= Immortal) envahissent en pas chassé la mainstage et vont nous offrir du Immortal soit du cliché second degré à 200%, sur du black metal épique. Effets pyrotechniques et jets de flammes sont au rendez vous sur fonds de classiques (Pure Holocaust, One By One…) Au même moment My Dying Bride exécute un concert de My Dying Bride (wooo), mélange d’anciens et nouveaux titres qui passent tous seuls mais auxquels il manque toujours ce petit quelque chose par rapport aux albums.
Vient la tête d’affiche du jour : Alice Cooper. Culte et repris par beaucoup de monde Alice Cooper sur CD à salement vieillit. Sur scène par contre les mises en scènes où chaque morceau raconte une histoire différente, les gestuelles et les mimiques… font passer la pilule. La filiation avec Marilyn Manson (pour le fait de jouer avec son propre personnage) semble d’ailleurs évidente. Musicalement ce n’est pas la panacée mais le show et le coté culte du personnage font passer tout ça.
Pour conclure la soirée, un le gore et le death de Carcass sont au programme. Concert violent, net et précis comme une incision chirurgicale sur fonds d’image choc. Un plaisir pour tous les amateurs du groupe qui voulaient une fin de soirée un peu plus agressive qu’Alice Cooper ou Twisted Sister.


Rumeur (ah ! vous l’attendiez) : Evan Seinfeld (Biohazard) aurait tournée une scène X avec une actrice française l’après midi avant de jouer, sur le site du Hellfest (dans un bus, tout de même).

A savoir
: après la fin de son set de Godflesh Broadrick a déclaré que c’était certainement la dernière fois pour Godflesh.

Allez hop, cette nuit les petites mains bossent pour installer la scène de Kiss, courage ! Demain : stoner, glam, thrah et death metal (miam).

Et vous pouvez nous suivre pour cette dernière journée toujours sur Twitter.

Dimanche 06 juin 2010

Discharge sera au Hellfest.

Lundi 10 mai 2010

Nouveauté dans le shop avec pas mal de nouveaux t-shirts. Dont du merch officiel de Agnostic Front, Anti Flag, Bad Religion, Catch 22, Converge, Discharge, The Exploited, Liars, Pennywise, The Postal Service, Taking Down, Zeke, The Adicts, ... Tout ça ici avec les 18 000 autres produits (de 1000 groupes).

Jeudi 18 mars 2010

Un trailer du Paris Extreme Fest 2010 est à visioné ici. Pour rappel le festival réunis sur trois jours trentre groupe avec une journée punk, une hardcore et une metal (on y trouve entre autre Arch Enemy, Dark Funeral, Entombed, The Exploited, Discharge, Agnostic Front, Strife, Kickback, Tagada Jones, ...) à Paris les 26,27 & 28 mars. Préventes ici.

Jeudi 11 février 2010

Concours : les 26,27 et 28 mars aura lieu le Paris Extreme Fest, 3 jours, 30 groupes, 3 scènes consacrés au Punk, Hardcore et Metal. Avec entre autre Arch Enemy, Agnostic Front, The Exploited, Samael, Entombed, Kickback, Discharge, ... Le détails de la prog est ici.
On vous fait gagner 6 places 1 jour (2 par jour) en répondant à une question ici.

Dimanche 03 janvier 2010

On s'en fout : la page myspace de Discharge a changé d'url.

Vendredi 14 août 2009

Un beau programme pour les japonais en septembre puisque The Exploited y fera une tournée en compagnie de Discharge et G.B.H.

Jeudi 19 mars 2009

Blind To Faith, side project de membres d'Amen Ra, sortira son album The Seven Fat Years Are Over en avril. Le groupe revendique des influences hardcore, punk et métal comme Celtic Frost, Repulsion, Gehenna, Eyehategod, Discharge, ... Du son ici.