logo Desultory

Biographie

Desultory

Desultory est un groupe de Death Metal qui se forme en 1989 à Stockholm autour de quatre membres. Les premières années du groupe sont les plus fructueuses avec trois démos parues en 1990, 1991, 1992. Des efforts qui payent car le premier album du quatuor paraît chez Metal Blade Records. Les deux opus suivants sont également distribués par le label, Bitterness poursuit dans la voie Death des débuts tandis que Swallow Serpents paru en 1996 prend un tournant plus Rock. Après la fin du deal avec Metal Blade, le groupe se sépare pour un hiatus de quinze ans avant un retour en 2010 avec Counting Our Scars, plus en phase avec les premières productions de Desultory.

Chronique

Bitterness ( 1994 )

« Top c'est parti ! Je suis un groupe de Death Metal Suédois formé au début des années 90, je joue une musique personnelle et j'ai momentanément mis un terme à ma carrière pendant près de 15 ans avant de revenir à la fin des années 2000. Non je ne suis pas Unleashed, Entombed, At The Gates, In Flames,... Je suis je suis ?...»

Parmi les formations légendaires ayant émergé à cette époque aux alentours de Stockholm et Göteborg, Desultory semble être passé dans l'ombre, presque oublié derrière les colosses du Melodeath et autres brutes épaisses adeptes du buzz-saw. Bitterness se tient quelque peu en marge de ses contemporains car il ne trempe pas complètement dans les bains de sang du Death Old School, pas de concours de vitesse ni de riffs ultra-morbides. Au lieu de ça, les nordiques misent sur une énergie transmise essentiellement par un chant peu orthodoxe pour le genre, à la frontière entre le growl et des tonalités plus Hardcore (façon Entombed époque Wolverine Blues). Un penchant qui se manifeste également dans les riffs et les tempos de titres comme Winter ou A Closing Eye, deux échappées qui prouvent une volonté de varier les plaisirs. 
Car oui, derrière son logo sanglant et sa cover haute en couleurs, Desultory va fouiller plus loin que son genre de prédilection, apportant une touche assez Rock n' Roll à ses compos, glissant bien souvent des mélodies dans ses guitares (Bleeding) et des soli plus accrocheurs qu'époustouflants de technique. 

Alors non, ici on ne retrouve pas un clone, ni une véritable grande tendance du Death. Desultory nous sert un genre d'hybride où  beaucoup pourront trouver leur compte car l'ensemble se révèle assez accessible, que l'on parle de la production ou des titres eux-mêmes. Pas de simplicité excessive, le groupe prouve juste qu'il sait s'y prendre. Bitterness range au placard les blasts et double-pédales en continu pour un album riche à la tracklist diversifiée. Cold Bitterness rafle les honneurs pour ses différents mouvements et sa superbe conclusion de l'album, Among Mortals et A Closing Eye officient eux dans la violence et le groove. Les liens se font pourtant sans problèmes car ce même chant mène la danse et se meut aussi bien dans la rage de Taste Of Tragedy que sur le plus lyrique Bleeding. Bitterness s'écoute d'une traite, sans effort, et offre aussi un autre regard sur la scène dont il est issu.

Tout au long des neuf titres, les Suédois se répètent peu et signent un disque difficile à qualifier en termes de styles abordés. On n'a pas affaire à un album décisif comme peuvent l'être Left Hand Path ou Slaughter Of The Soul, mais ce troisième opus témoigne des idées foisonnantes qui gravitaient autour du Death Metal dans ce petit recoin d'espace-temps.