logo Depressed Mode

Biographie

Depressed Mode

Line-up:
Ossy Salonen (chant, synthé)
Natalie Koskinen (chant)
Tomppa Turpeinen (guitares)
Jori Haukio (violoncelle)
Marko Tommila (batterie)
Henri Hakala (basse)

Depressed Mode sort de l'ombre en 2005 sous la forme d'un one man band orchestré par Ossy Salonen. Après une anée passée à composer et à recevoir de nombreux conseils quant à l'incorporation de guitares, il décide de recruter son pote Tomppa Turpeinen s'en occuper. Quelque temps plus tard, Natalie Koskinen (Shape of Despair) contacte Salonen pour participer au projet,et elle est très vite engagée.
Il ne faut que quelques mois au groupe pour décrocher un deal de deux albums chez Firedoom, après l'échec des négotiations avec un obscure label français.
Ghosts of Devotion finit par sortir en 2007, après la mise en place d'un line up complet.

Chronique

14.5 / 20
1 commentaire (18/20).
logo amazon

Ghosts of Devotion ( 2007 )

  Nom explicite, artwork sombre, finlandais, distribué par Firedoom… C’est du Doom ? Gagné. Cette jeune formation arrive donc avec Ghosts of Devotion, son premier album, et tape dans un Funeral Doom de qualité, même si l’originalité n’est pas vraiment de mise.

Funeral Doom donc, qui respecte les codes du genre avec son lot de non vitesse, growl monolithique, claviers, atmosphère désespérée, etc. L’ensemble évoque fortement Shape of Despair, ce qui n’a en soit rien d’étonnant lorsque que l’on sait que Natalie Koskinen fait partie de l’aventure, elle qui lance également ses chœurs lancinants au sein de l’autre formation finlandaise (tiens donc…). Cette ressemble est criante, particulièrement sur un morceau tel que Words of Silence, sans toutefois tomber dans la pâle copie.

Car oui, Depressed Mode sait aussi se démarquer en jouant un Doom hybride entre Funeral Doom et Doom Death mélodique pour un rendu très efficace, qui sait même se faire accrocheur (!) sur So Long ou encore Suffer in Darkness, avec à chaque fois un refrain (!!) des plus entêtants. De plus, la miss pousse ici davantage la chansonnette que chez Shape of Despair, et c’est un réel atout pour Depressed Mode tant sa voix éthérée convient parfaitement aux belles ambiances glaciales développées ici (Fallen Angel, Cold). Finalement, le tout pourrait évoquer Funeral époque Tragedies, en plus véloce.

Cependant, on l’aura compris, le groupe ne mise pas sur son originalité, en témoignent la similarité des pistes qui rend difficile d’en isoler une en particulier (Cold peut être) et l’utilisation discrète d’une voix claire (Ghosts of Devotion) qui rappelle inévitablement Aaron Stainthorpe (My Dying Bride). De plus, la formation propose une reprise, ce qui pourrait a priori passer pour une surprise, seulement il s’agit d’une piste tellement jouée dans le milieu des musiques extrêmes que c’en deviendrait presque lassant : Dunkelheit de Burzum, qui est en outre livrée dans une version proche de l’originale, bien exécutée mais très loin de ce qu’a pu en faire Reverend Bizarre par exemple.

Ainsi Depressed Mode livre un bon premier album avec ce Ghosts of Devotion, un disque qui conviendra parfaitement aux néophytes et fera passer un bon moment aux aficionados du genre, sans toutefois les faire crier au génie. Un groupe à suivre qui, avec de l’originalité, devrait faire parler de lui.

So Long et une version non masterisée de Cold sont en écoute sur le myspace du groupe.

A écouter : So Long,Words of Silence, Fallen Angel, Cold...
Depressed Mode

Style : Funeral Doom / Doom Death
Tags : - -
Origine : Finlande
Myspace :
Site Officiel : firebox.fi/records/bands_depressed_mode.html
Amateurs : 3 amateurs Facebook :