Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Demented

Biographie

Demented

Originaire de Bordeaux, Demented est un groupe de Death ultra technique né du split de différents groupes (Sankt, Necrid, Kolobos, Bolvangar et Sunken) et affichant diverses influences telles que le brutal et le black avec quelques nuances atmosphériques. Le groupe entre en studio en 2008 pour y enregistrer sa première démo puis commence à jouer ses titres tout au long de l'année 2009. Fields Of Suffering, leur premier album, sort en mars 2010, enregistré au Bud Records Studio avec l'aide de Mathieu Pascal (Gorod) et de Scott Hul (Pig Destroyer). L'album étant plutôt bien accueilli par la critique et le public, le groupe décide de sortir son deuxième album (Across The Nature's Stillness), masterisé et mixé cette fois ci au Hertz Studio (Behemoth, Vader, Decapitated). Le groupe signe alors fin 2012 chez Klonosphere et voit son deuxième opus distribué par Season Of Mist.

Line-up actuel :
Nessim : Chant
Thomas : Guitare
Mika : Guitare
Manu : Basse
John : Batterie

Chronique

Across The Nature's Stillness ( 2012 )

Chez Demented on aime le gros son, celui qui tâche et vous retourne les tripes en moins de temps qu'il en faut pour dire "Ouch". Grosse ambiance feutrée en guise d'introduction, chose assez rare pour du death pour le mentionner, juste avant de rentrer dans le vif du sujet de façon brutale avec Shaman, les premières impressions sont plutôt bonnes : c'est carré, bien maîtrisé, la violence est au rendez vous, et ce deuxième album (chez Klonosphère) confirme la montée en puissance d'un groupe qui commence à jouer dans la cour des grands.
Techniquement au poil et au point, ce Across the nature's stillness ne fait pas dans la dentelle, c'est du death comme on l'aime : gras, lourd, rapide et méchant.
Alors rien de bien original au programme hein, on reste dans les carcans définis par le genre, mais le groupe a le mérite de nous servir une rythmique impeccable, que ce soit les riffs compacts et rentre dedans ou les blasts frénétiques d'un batteur fou, tout est savamment dosé : pas de solis inutiles ou de temps morts autres que des descentes groovy bien léchées et appréciables au milieu de cette océan de fureur.

Si on ne peut techniquement rien reprocher au groupe, pas plus qu'à leur façon de distiller un death des familles ultra efficace, qui frôle de temps en temps avec le black, et encore moins à la production aux petits oignons, on pourra néanmoins regretter (mais c'est le genre qui veut ça et les fans de death pur s'en contenteront) parfois un manque d'originalité global, que certains morceaux essaient pourtant de combler (The Ceremony, incroyablement pêchue, Signs of Creation et ses breaks de Brutal, Innefable Mysticism avec Jenni de Noein ou Listen to the silence avec Ju' de Benighted), et qui donne un peu de variété et de fraîcheur bienvenue à l'ensemble. Heureusement on ne s'ennuie pas, leur death old school va droit au but et le groupe n'a de cesse de dérouler son talent - c'est à dire un son puissant et une cohérence vis à vis d'un genre qui n'est plus vraiment à la mode - qui fait ultra plaisir tout au long de cet album.

En définitive, les bordelais de Demented signe là un album incroyablement efficace, possédant une véritable identité grâce à ses légères variations black, brutal et parfois prog. Alors c'est sûr qu'on ne fait pas dans l'originalité et encore moins dans la dentelle, mais peut être qu'on s'en fout, et que le principal est d'avoir réussi à produire quelque chose d'extrême, de réellement consistant, bruyant et impeccablement rendu. Amateurs de death qui tâche, cet objet est pour vous.

A écouter : Shaman, Psycho Pomp, Sign of Creation, Listen to the Silence