Albums du moment
Pochette Nighttime Stories
Pochette Sphere Pochette Spotted Horse
Chroniques
Pochette In The Raw
Pochette Metaportal
Pochette The Den Pochette Broken Play

Titre : Empty Days & Sleepless Nights Année : 2011
Nombre de titres : 14

Tracklist
01. Warm Blood Rush
02. Dear Father
03. Waves Crash, Clouds Roll
04. Empty Glass
05. No Kind Of Home
06. White Knuckles
07. Cemetery Walls
08. Quiet the Longing
09. At Peace
10. White Oak Doors
11. But Breathing
12. Brothers
13. I Don't Mind
14. Headstone
Acheter : logo amazon
Label : Bridge Nine Records
Collection : 7 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 16.73/20 (13 avis dont 12 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé Empty Days & Sleepless Nights aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

burning frost 16.5 / 20 Le 20/01/2013 à 20H19

Cet album convainc, Defeater est à placé à côté des très grands groupes du genre.

Khélone 16.5 / 20 Le 29/12/2011 à 13H56

un petit coup de génie : retranscrire toute l'émotion des thèmes abordés par le groupe dans 2 styles bien différents. Une version hardcore très intense suivie d'une version folk à l'américaine merveilleusement bien écrite ! J'adhère !

yoziva 18 / 20 Le 28/12/2011 à 13H37

Incroyable ! Franchement rien à redire, l'ambiance toujours pesante, surtout au "dernier" morceau de l'album, avant les chansons acoustiques, "White Oak Doors", vraiment réussi.

Ark Age 16 / 20 Le 27/12/2011 à 00H10

Alors, oui, il est moins violent, hargneux que Travels et Lost Ground, mais nettement plus mélancolique et désespéré (d'où une prod' moins lourde et plus claire), mais le talent est toujours là, toujours au jouissif. Et même les titres acoustiques sont bons, pas extraordinaires mais bon. Bref, du grand art.

Seb_PunkHxC 17 / 20 Le 29/11/2011 à 15H25

Rares sont les groupes pouvant se targuer d'enchainer 3 superbes albums d'affilée.
Defeater en fait partie.

josh 16.5 / 20 Le 21/11/2011 à 09H23

Tout simplement excellent!
Lors des premières écoutes, il ne faudra pas s'arrêter à la voix qui pourrait peut être vous faire passer à coté de ce "Must Have" dans le genre...
Le son de cet album est juste parfait, guitares bien tranchantes, une batterie des plus entrainantes et un mix comme il faut.
La voix prendra tout son sens au fil des écoutes, ce qui m'a bluffé car je n'ai pas l'habitude d'écouter des morceaux ou le chanteur ne fait que "gueuler".
Séduit, sans compter les 4 dernières chansons de l'album à base de guitare acoustique. On change de registre et ça fait aussi du bien vu que l'inspiration est toujours là.
Y a qu'à!

Lhuz 17 / 20 Le 12/11/2011 à 15H39

Prenant.
Intéressant.
Poétique.
Mélancolique.
Triste.
Dépressif.
Mais l'étincelle est là. Dans une mélodie minimaliste, simple, mais qui dit déjà tout, et dans des paroles qui suspendent le cours de notre journée par leur justesse et retournent ce que la mélodie apportait déjà.
Alors on écoute. Et on se le met de côté, pour une après-midi d'automne et un coup de tisane.

jorislaloutre 17 / 20 Le 31/07/2011 à 11H15

superbe album, moins bien que le précédent mais quand meme trés bien.
En Double LP, c'est mortel... un LP Hardcore et l'autre acoustic....
a acheter direct chez B9 records store

Turtle 16 / 20 Le 18/05/2011 à 02H46

Etant enfant aussi bien du hardcore que de la folk, je me délecte des 4 derniers titres qui sont un petit EP à eux tout seul et que j'écoute aisément en boucle. Et puis quelle audace d'imposer ça dans ce genre de musique.
Pour le reste, je suis tout autant subjugué par l'émotion dégagé des titres HxC, avec ce chant dont le cri semble si nécessaire, si cathartique. C'est du très grand.

Karma 16 / 20 Le 25/04/2011 à 20H57

Peut être moins puissant et moins ravageur qu'auparavant , defeater livre tout de même un sacré bon album ! Dévastant tout sur son passage grâce à ses textes hargneux qui vous éclatent à la gueule , la colère reste intact avec un son vif et violent qui prend aux tripes à chaque instant! Le groupe prend de nouveaux horizons avec ces chansons acoustiques pleines de sincérité et de finesse . Captivant de bout en bout !

malokoxice 14.5 / 20 Le 25/04/2011 à 18H42

J'attendais avec impatience la chronique de cet album, afin de connaitre l'avis éclairé de Falbala! Hélas je ne suis pas entièrement d'accord...
Tout d'abord il faut noter la beauté de l'objet: quel plaisir de recevoir dans sa boite aux lettre un CD aussi soigné et réussi que ce Empty Days & Sleepless Nights. Le texte de chaque morceau est agrémenté d'un court paragraphe "explicatif"; le tout accompagné de magnifiques photos.
La musique me paraît en revanche plus décevante. Travels était un bloc, compact et violent qui nous étouffait de bout en bout. Lost ground était beaucoup plus aéré, mais extrêmement original et chaque note de chaque morceau arrivais à nous surprendre et nous toucher. Ici, la prise de risque est beaucoup moins grande, on a affaire à des titres beaucoup plus classiques (couplet-refrain quasiment tout au long de l'album, par exemple). Mais le vrai problème pour moi est que certain morceaux ne semblent pas indispensable et pas très inspirés (Waves Crash, Clouds Roll ou No Kind Of Home). Sans être désagréable à écouter, loin de là, il manque le grain de folie et d'originalité qui fait la différence. Le titre de clôture de la première partie, White Oak Doors, me parait assez révélateur. Le but est clairement de faire monter l'émotion, tout le long d'un long morceau batterie/voix dont l'intensité va crescendo, mais le but n'est jamais atteint. On se laisse bercer avec plaisir mais même avec beaucoup de bonne volonté, pas de frisson, de gorge serrée (là ou, dans un genre dépouillé très proche, le Part One de Ruiner fait réellement monter les larmes aux yeux).
Malgré ces quelques déceptions, Empty Days & Sleepless Nights est un très bon album avec plusieurs passages vraiment géniaux (White Knuckles est phénoménale). Defeater ont un talent fou, et on le sent tout le long de l'album (d'où un sentiment de frustration encore plus grand sur certaines parties!).
Comme d'habitude, les texte sont clairement une grande force du groupe, toujours justes et beaux.
Entièrement d'accord avec la chronique par rapport aux morceaux acoustiques: mais pourquoi donc ces arrangements foireux? Prophet in Plain Clothes tirait toute sa force de cette simplicité, quel dommage de ne pas avoir poursuivi dans cette voie!
Il en ressort tout de même que si tout n'est pas parfait, Defeater est le groupe de modern hardcore du moment, et risque bien de le rester...

Musi 18.5 / 20 Le 15/04/2011 à 20H00

Une sorte de réécriture de Travels, du point de vue de l'ainé.
Les textes sont encore mieux, et le reste évolue doucement, mais gardant la même sauce qui marche décidément vraiment bien.
La "fin" de l'album, la fin de l'album Hardcore disons, sur White Oak Doors, est une merveille. Démonstration phénoménale de la force de la simplicité du duo batterie-voix.

Mais qu'es-ce que c'est que ces derniers titre ? La minute folk de Travels passait, mais cette fin d'album est infiniment moins intéressante que le reste. J'arrête toujours l'album à la fin de White Oak Doors.