Albums du moment
Pochette Anabasis
Pochette In Transmission
Pochette Fyra Pochette Street Heat
Chroniques
Pochette There Is No God Where I Am
Pochette Territorios
Pochette A Dying Truth
Pochette Curse
Découverte
Pochette No Way

Titre : Axis Mundi Année : 2017
Nombre de titres : 9

Tracklist
01. Vortex Of Infinity – Axis Mundi
02. Spirit Guide
03. The Sacred Geometry
04. Hieroglyphic
05. Transcendental Paradox
06. Mirror Of Humanity
07. Ascendant
08. Epigenetic Triplicity
09. Embryogenesis
Acheter : logo amazon
Labels : Agonia Records , Nuclear Blast Records
Collection : 1 membre possède cet album.
Moyenne lecteurs : 16.5/20 (1 avis dont 1 avec commentaire)

Laisser votre avis

Commentaires

Eagle_John 16.5 / 20 Le 22/12/2017 à 08H59

Coincé au milieu d’un énorme embouteillage, dans mon cas au milieu des Alpes bernoises (il faut vraiment le faire), deux options s’offrent à moi. La première : ouvrir la fenêtre, pêter un câble et participer au festival d’insultes. La deuxième : bon on ferme les fenêtres, on s’enferme dans sa bulle et on s’écoute un bon CD ! Ben tiens le dernier Decrepit Birth, je l’ai déjà écouté plusieurs fois mais ce sera l’occasion d’y prêter une oreille très attentive !

Officiant dans un registre qui peut aussi bien être passionnant que super ennuyeux, à savoir le brutal death metal technique, ce dernier Decrepit Birth passe vraiment bien. Les compos sont vraiment bonnes, très techniques assez variées et toujours au service de la musicalité. Il se passe beaucoup de choses, les parties très complexes et rapides se mêlent aux partie plus lourdes et les changements de rythmes sont omniprésents. La voix est ultra caverneuse, les guitares et la batterie sont d’une précision irréprochable !

J’ai assez vite retrouvé mes repaires dans l’album après quelques écoutes. Je retiens surtout les 3 premiers titres qui sont vraiment excellents (en particulier Spirit Guide avec un bout en clavecin), ainsi que les 3 morceaux plus progressifs : Trenscendal Paradox, Ascent (quelle tuerie) et Embryogenesis.

Pendant une heure, j’ai oublié les bouchons, à tel point que je ne me suis même pas rendu compte d’en être sorti. Pari réussi !