logo Deathwards

Biographie

Deathwards

Deathwards est un orchestre Thrash/Death venu du Chili et formé en 2017. Coupable d'une première démo éditée chez Invictus Productions, le groupe trouve notamment cette année là les faveurs de Fenriz. Quelques mois plus tard, le chanteur Hellavenger quitte le navire pour se consacrer à son propre projet musical tandis que le groupe s'apprête à ouvrir pour Aura Noir en compagnie d'Invocation Spells

Chronique

Towards Death ( 2018 )

Plus les années passent, plus les galettes s’accumulent sur les étagères. Dizaines, centaines, milliers peut-être un jour ? Toujours est il qu’à un certain moment il a semblé logique de classer, de ranger selon les affinités, les humeurs, les genres. Alors on promène ses yeux captivés sur les tranches de toutes les couleurs, aussi béat qu’un enfant dans le plus grand magasin de jouets au monde, incapable de se résoudre à n’emporter avec lui qu’un seul trésor. Il n’y a que 24 heures par jour, dont certaines servent accessoirement au sommeil, et je ne peux écouter qu’un seul disque à la fois, enfin je crois. 

Heureusement, certains sont capables du double effet Kisscool, maniant habilement deux genres pour n’en faire qu’un. C’est le cas de Deathwards, combo Thrash/Death de son état, aussi à l’aise en lourdeur qu’en vitesse. Si tu hésites entre un Demolition Hammer et Leprosy, si Foreseen te fait autant de l’oeil que les vieux Pestilence, Towards Death devrait te satisfaire. Si derrière le micro le chanteur a choisi son camp avec une voix « claire » toujours au bord de la rupture, côté musiciens rien n’est certain. Epitaph From The Underworld ou In Death I Become viendront touiller tes tripes avec cette grasse basse, sur laquelle repose une six-cordes véloce qui parvient à tirer le tout vers des tempos tout à fait convenables pour du Thrash. 

En fait le parti pris des Chiliens c’est de courir un 100 mètres avec des chaussures en plomb. Une prouesse techniquement pas impossible mais il faut être sacrément balèze y arriver et en plus gagner la course. Et avec ces remous graveleux en guise de lignes de basses sur The Hierarchist, le parcours n’était pas de tout repos, loin de là.

L’Amérique du Sud a toujours eu ce talent pour le mélange des genres (extrêmes) et Deathwards ne déroge pas à la règle, signant un début réussi qui suinte le Metal primitif tel qu’on l’aime dans ce coin du globe. 

La démo est en écoute sur le bandcamp d'Invictus Productions

Deathwards

Style : Thrash/Death
Tags :
Origine : Chili
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 1 amateur Facebook :