logo Dead Sailors

Biographie

Dead Sailors

Dead Sailors se forme en mars 2012 du côté de Vannes et joue un Post-Rock / Emo inspirés de groupes comme NativeTitle Fight ou Explosions In The Sky. Mathis P. (Chant / Basse), Corentin P. (Chant / Batterie), Geoffrey L. (Guitare) et Corentin N. (Guitare) composent rapidement un premier ep éponyme qui sort à peine six mois après leurs débuts.

Chronique

14.5 / 20
1 commentaire (14/20).
logo amazon

Dead Sailors ( 2012 )

C'est dans la voilure du jeune esquif des Dead Sailors que l'on retrouve le halo lumineux de Moving Mountains et l'énergie ensoleillée et passionnelle de Native. Le genre de groupes qu'on est plutôt habitués à trouver outre-atlantique, mais il faut croire que ce type de musique fait naître aussi quelques vocations par chez nous. Tant mieux après tout, surtout quand c'est fait avec passion et talent.

Quatre titres joués corps et âme. Quatre titres entre Emo et Post-Rock, pour autant d'éclats et de peines. Intro : l'abattement, la tristesse. Empire! Empire! (I Was A Lonely Estate) en filigrane dans les cordes, le chant éraillé et les premiers cris de désespoir. Puis vient At The Hospital, ses débuts lancinants recouverts de spoken words magnifiques. Impossible de se défaire des cœurs déchirants ("My heart stops living") qui ponctuent le titre et de la grâce des arpèges.
Écart total avec You're Not My Friend beaucoup plus énergique, quasi Pop-Punk dans l'esprit rappelant un peu Grown Ups ou Native. Avec une ossature aux pulsations intenses, des guitares gorgées de chaleur où les voix cassées de Mathis et Corentin se répondent se complètent mutuellement. Terriblement entraînant. En guise de conclusion, Apollo qui porte très bien son nom, se dirige vers de nouveaux horizons, cap sur la stratosphère du Post-Rock, sample de la célèbre mission spatiale à l'appui. Ce joli morceau, me rappelle un peu Castevet dans ses phases les plus planantes, mais fait surtout l'effort d'allier émotions et phases dynamiques dans les rythmiques, notamment avec ce soubresaut en milieu de titre.

Et c'est déjà fini, hélas. Quatres titres trop courts, mais un potentiel déjà bien affirmé. Les influences sont sous l'épiderme, mais Dead Sailors sait les remuer et en tirer quelque chose de personnel et de véritablement touchant. Il y a encore quelques petites choses à perfectionner dans cet ep, comme l'accent / la diction particulière qui pourront faire tiquer sur At The Hospital ou l'ouverture Post-Rock d'Apollo un peu longue, mais n'oublions pas que Dead Sailors n'en est qu'au début du chemin. En tout cas, tout cela est très encourageant pour la suite qu'on attend avec un enthousiasme non dissimulé. 

L'ep se télécharge gratuitement.

A écouter : les quatre titres
Dead Sailors

Style : Emo / Post-Rock
Tags : -
Origine : France
Bandcamp :
Facebook :
Amateurs : 6 amateurs Facebook :