Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

Biographie

Current 93

Aux confluents de la musique post-industrielle et des mélodies folkloriques traditionnelles, la musique de Current 93 n'a cessé d'évoluer depuis 20 ans, allant de pièces pour piano seul à des collages expérimentaux, en passant par une folk apocalyptique.
Explorant la culture et l'histoire européenne dans ce qu'elle peut avoir de plus dérageant et de marginal, la musique de Current 93 s'inscrit dans la plus pure tradition Dark-Folk, tentant de ritualiser la musique au travers d'une symbolique ésotérique aussi funéraire qu'intimiste. David Tibet, son principal compositeur, à su s'entourer pour chaque d'album de musiciens divers et récurrents, pour proposer une musique mélancolique et inspirée, à la gravité presque religieuse.

Chronique

19 / 20
5 commentaires (14.3/20).

Thunder Perfect Mind ( 1992 )

   Parler de Current 93 en arrivant à en extraire son essence relève presque de l'exploit, car s'il existe bien une musique qui se ressent plus que se comprend, c'est bien celle du sieur Tibet et sa bande. Avant de me lancer dans une description périlleuse, il serait nécessaire de faire quelques rappels sur ce groupe mythique.

    Current 93 est un groupe à part dans la (tres) grande famille gothique. Il apaprtient au cercle tres fermé du dark-folk, musique aussi énigmatique que variée, ayant vue le jour dans les années 80. Alors que la New-Wave est à son apogée, industrialisant à outrance ses sonorités dans un absolu anti acoustique certain, une poignée d'illuminés décide d'incorporer des élements folkloriques dans leur compositions, dans une approche funéraire et martiale au symbolisme ésotérique. Ces hommes, ce sont Death In June, et ils viennent d'inventer le Dark Folk. Douglas Pierce, leur leader énigmatique, remarque très vite un jeune anglais du nom de David Tibet officiant dans Current 93, qui deviendra rapidement son ami.

    Apres de nombreuses collaborations dans les albums respectifs des deux groupes, les deux hommes s'attaquent des 1990 à ce qui deviendra le plus grand album de dark folk jamais composé. Car oui, Thunder Perfect Mind est réelement le plus bel album de dark folk jamais ecrit, le plus inspiré et profond.

    Imaginez-vous perdu en foret, une forêt dense et obscure, quelque part en europe centrale. Le soleil va bientot se coucher, dans quelques heures, il fera nuit mais peu importe, car vous admirez pour la 1ere fois la beauté du paysage vous entourant. Tout y est immense, majestueux, mais si intimiste à la fois. Vous errez ainsi, avec vos remords et regrets, conscient que la plus belle partie de votre vie est derrière vous. Blottis sous un Frêne, vous pleurez, attendant quelque chose qui ne viendra pas. Vous finissez par vous endormir et par rêver. Et bien ce rêve, c'est Thunder Perfect Mind. Et comme tout rêve, vous ne pouvez que ressentir, sans réelement tout comprendre.

Alors bien sur, il y a ces mélodies inspirées, ces voix embrumées, ça, vous le savez. Mais pourquoi est-ce si profond, c'est ce détail qui vous echappe...

  En tentant de décortiquer la musique du courant 93, on remarque qu'elle est totalement folk. Exit les sonorités post-industrielles et cold wave, il ne reste ici que des guitares acoustiques, violons, pipeau, harpe, percussions et bien sur les voix alternées de Tibet et Rose McDowall ( issue de Sorrow, autre groupe dark-folk/heavenly).

   Tout au long des 14 morceaux proposés, Current 93 refuse de sombrer dans une froideur stérile caracteristique de Death In June et des groupes majeurs du moment, pour donner vie à des pièces uniques, toutes reconnaissables dès les 1eres notes. Chaque morceau dispose d'une base mélodique de guitare folk dans la plus pure tradition du genre, à laquelle viennent se greffer des fluttes aux sonorités presques naïves.

   Le travail des voix est magnifique, et l'intonation choisie par Tibet est très solennelle, proche du spoken word par moment, récitant ses textes de poésie sombre ou romantique avec une profondeur effrayante. Mais la plus grande partie des vocaux est confiée à Rose qui est sans doute la plus grande réussite du disque. Penser qu'elle frôle le génie n'est qu'un euphémisme tant elle s'accorde avec la musique. D'un timbre particulierement grave ( écoutez un peu "Rosy Star Tears From Heaven" pour vous en convaincre! ), sa voix est étonnamment differente de tout ce que j'avais pu entendre en dark folk, passant de la mélancolie a une folie sorceresse le temps d'une phrase. Avec "All The Stars Are Dead Now", l'album s'engouffre dans une voie (ou voix, comme vous voulez) mystique, sombre et toujours aussi intimiste ou Rose peut laisser éclater toute sa folie (certains y veront une prise trop réguliere d'acides). Tout au long des 9min que dure le titre, on est balancé entre une tristesse purement musicale et la décadence démente de Rose, chuchotant, hurlant ses textes mystiques et obscurs (les références ésoteriques et paiennes y sont nombreuses), allant meme jusqu'a gémir et pleurer.. Sa voix est doublée d'un echo feminin inquietant, sortes de lémures d'abord discretes, puis insistantes, rajoutant un coté terriblement effrayant au morceau, comme si les textes de Rose ne suffisaient pas a nous faire frémir.

   L'album se finit comme souvent avec Current 93 par une longue plage de 16min, planante, aux rythmes martiaux et entêtants, presque progressifs, où pour la seule fois de l'album on peut entendre une guitare electrique, aux sonorités orientales. Le terme de folk apocalyptique prend ici tout son sens, et les textes, toujours mis en avant, se révèlent plus qu'enigmatiques.

  Alors oui, il est possible que vous n'y voyiez que de simples morceaux acoustiques aux 1eres écoutes, car Thunder Perfect Mind n'est pas un album accessible. Ce n'est pas un album qu'on aime tout de suite. Ce n'est pas non plus un album que l'on écoute légèrement. L'implication qu'il demande, tant au niveau des textes que des mélodies est conséquente, et meme apres l'avoir dompté, on ne ressort pas indemne de son écoute.

Mais si vous avez du courage, consacrez lui du temps. Alongez-vous sous ce frêne et fermez les yeux. Vous pourriez y trouver un jardin secret, aussi féérique qu'inquiétant.

A écouter : Mary Waits In Silence, All The Stars Are Dead Now, A Lament For My Suzanne,